Le Sportnographe

Une pause bienvenue

Photo : CP Matt Slocum

“Canadien, ce n’est pas tout dans la vie.” On entend souvent ce genre de discours des pères de famille à la vie professionnelle bien remplie, au mariage parfait, et à une vie saine et pleine d’activité physique. “Non, Canadien, ce n’est pas tout. Mes enfants sont si importants pour moi.” Messemble.

Ce sont les premiers qui se plaignent quand Josh Gorges se blesse ou qu’Andreï Markov nous annonce qu’il ne jouera plus de l’année.

Honteux d’avoir délaissé Canadien pendant cette période cruciale, ils reviennent la tête entre les jambes en demandant pardon. “Oui, Canadien, c’est tout. Tout. Et je les aime du fond de moi-même.” Mais il est souvent trop tard.

Canadien se prépare à panser ses plaies durant ce congé bien mérité et nous entendons déjà les défaites des gens trop occupés pour accompagner Canadien dans cette démarche.

C’est pourquoi Sportnographe aimerait rappeler à ces chockeux temporaires de Canadien que l’amour n’a pas de piton pour mettre sur hold comme nos téléphones à claviers numériques.

Canadien a besoin de son partisan pour lui panser le genou usé, lui laver les foufounes fatiguées, lui apporter son blanc manger et lui donner son huile de foie de morue pour souper. Canadien a besoin de son histoire de prince et de princesse avant d’aller faire dodo. Canadien a besoin d’une présence. Ce n’est certainement pas la face de boeuf de Pierre Gauthier qui va les guérir. Non. Oh non.

Alors profitez donc de cette pause bienvenue pour continuer à vous occuper de Canadien. Il a besoin de vous.

Et pour ceux qui préfèreraient regarder le match des étoiles au lieu de lire des articles sur Canadien, sachez que Brian Gionta n’y sera même pas. Imaginez à quel point ça sera plate.

4 commentaires

Laisser un commentaire

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.