Le Sportnographe
4993041

Michaël Bournival, le prochain Martin Gélinas

Photo : THE CANADIAN PRESS/Mike Dembeck

Canadien s’est enfin décidé à bouger. Devant la pression populaire, il est allé chercher un jeune québécois bien de chez nous afin redorer le blason de la fierté d’un peuple (c’est tellement bien dit). Mais non, c’est une blague ! Canadien s’est juste débarrassé habilement de Ryan O’Byrne, un genre de Jaroslav Spacek plus grand, qui n’avait pas joué depuis plusieurs matchs.

Mine de rien, la Flanalette se retrouve avec près d’un million de dollars de moins sur sa masse salariale, ce qui lui permettra sans doute de faire sous peu l’acquisition d’un joueur de premier plan qui pourra s’en venir faire bien paraître Lars Eller et/ou Scott Gomez.

Mais d’ici là, il faut se réjouir de cette nouvelle acquisition qui selon les experts deviendra un très bon joueur de troisième trio. C’est excitant, on s’peut pu. Même que Stéphane Leroux le compare déjà à Martin Gélinas. Et qui fait plus vibrer votre fibre partisane que Martin Gélinas, hein ? André Roy ? Ah, peut-être.

N’empêche que c’est à coup de Michaël Bournival, de Louis Leblanc et de Danny Massé qu’on va regarnir les trios d’arrière-ban de Canadien. Ce sont peut-être eux qui dans un avenir pas super proche prendront la relève des millionnaires qui sont en première ligne juste parce qu’ils sont millionnaires. C’est quasiment comme une révolution tranquille quand on y pense. Mais n’y pensons pas trop.

12 commentaires

Laisser un commentaire

Infolettre

Flux Le club des mal cités

  • François-Philippe Champagne, à propos de la chefferie du PLQ
    – Certains vous voient prendre la tête du Parti Libéral du Québec, est-ce que ça vous intéresse? – Ben je vous dirais, écoutez, je le dis toujours, je pense que je fais un bon travail à Ottawa. Même ma mère est contente de ce que je fais, imaginez. Alors je vous dirais que ça prouve […]
  • Vincent Guzzo, à la défense de Pierre Fitzgibbon
    Quand moi comme homme d’affaire, je veux faire un projet, que je pense qu’il va faire rayonner le Québec. Pourquoi moi je peux pas appeler mon chum? […] Peut-être que moi j’apprends qu’il y a un besoin économique de quelque chose au Québec, ben j’amène ça. Vice-versa. Moi j’ai besoin d’une égévolation. Pourquoi moi je […]
  • Guillaume Dulude, à propos des féminicides
    Féminicide, ça s’apparente beaucoup à génocide. OK, un génocide, juste pour le rappeler, pour tout le monde, ce que c’est : c’est un groupe qui s’organise pour anéantir et exterminer un autre groupe. C’est une planification d’extermination. Alors on utilise “féminicide”, comme si les hommes se regroupent entre eux et font une planification similaire, c’est-à-dire […]
  • Pierre Fitzgibbon, à propos de la chasse aux faisans
    Ben, je trouve ça un peu ridicule. Je n’arrêterai pas de voir mes connaissances, je n’arrêterai pas de faire mes activités à cause du Journal de Montréal.
  • Pierre Poilievre, qui a une preuve que les armes sont destinées à la chasse
    Si on regarde la liste des armes en question. Y’a certaines qui ont le mot canard ou oiseau dans le nom, donc c’est vraiment des armes qui sont utilisées pour chasser les canards.

Catégories