Le Sportnographe

L’analyse à Réal

Assis dans mon Paris quasiment natal tellement que je m’y sens chez moi, j’ouvre parfois la radio à 3 heures du matin afin d’entendre Canadien dans tout son désarroi. Durant ces moments de bonheur où je peux enfin profiter du Bleu-Blanc dans toute sa grâce, il m’arrive parfois de me perdre, non pas dans mon logement de Paname qui ferait saliver les cochons du Québec de par son vaste 25 pieds carrés, mais plutôt dans mes pensées qui elles peuvent se permettre d’avoir pas mal d’espace à circuler.

Cela dit, il ne reste quand même, à ce moment crucial de la saison où près du deux tiers de la fameuse 2006-2007 est déjà écoulée, que le un tiers de la précieuse à disputer. Des questions doivent se poser. Canadien peut-il continuer comme ça ? Est-ce que Canadien pourra retrouver le rythme de croisière du début de saison ? Guy Carbonneau va-t-il enfin faire bencher Kirk Muller ? Des questions qui évidemment nécessitent réponses.

Voici donc mes quelques analyses qui vous aideront à vous démêler :

Sachez que Réal n’a regardé aucun match de Canadien ni n’a d’ailleurs écouté à la radio un match complet ni n’a lu et compris les analyses des experts des grandes stations sportives du Québec. Ne vous basez pas sur ses analyses pour miser votre devanture de maison et le chien de race que vous venez d’acheter à vos enfants que Canadien va gagner l’inestimable Stanley.

La Direction

Canadien fera-t-il les séries ?

Sincèrement, je pense que oui. Et pour toutes ces raisons, il faut rester positif.

Quoi penser de la performance des deux premiers trios ?

Je pense qu’il ne faut se surprendre de rien. Le jeune Balej fait un travail acceptable et il faut lui donner la chandelle du doute. Chapeau également au petit frère de Marian qui tire bien son épingle du jeu sur le troisième avec le vieux Doug. Sinon, je crois que qu’il faudrait penser à acquérir un joueur de talent pour supporter Saku. Un joueur comme Kovalev, ou Samsonov, qui sauront donner leur effort constant en plus de leur immense talent.

Qui garder dans les buts ? Deux gardiens qui se font la bataille, ce n’est pas trop ?

Évidemment, vu d’ici, ce n’est pas facile de dire qui garde les buts, d’autant plus que la nouvelle invention du Portier du Blanc-Rouge nous cache les visages des gardiens. Heureusement que les joueurs n’ont pas encore adopté cet attirail, ce qui ne saurait tarder avec tous ces joueurs Européens qui cherchent à venir dans notre Continent. Toutefois, je crois qu’il faut mettre dans les buts celui qui est le plus bon. Point.

Canadien rime-t-il avec Coupe Stanley cette année ?

Il est difficile à dire vite comme ça car je ne suis pas poète. Par contre, je vous soulignerais qu’effectivement, Canadien ne rime pas avec Stanley mais plutôt avec Rogatien.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.