Le Sportnographe

Journal Métro : L’effet d’entraînement

Plusieurs éléments influencent la vie d’une équipe de hockey. On a connu l’effet Georges Laraque qui ajoutait six pouces à tous les joueurs (du moins, c’est ce que dit son autobiographie). Il y a aussi l’effet placebo qui nous a fait croire un moment que Sergei Kostitsyn était aussi bon que son frère (finalement, ils étaient tous les deux mauvais). Mais nous nous intéresserons aux conséquences du fait que Canadien ne joue pas pendant cinq jours d’affilée.

Lire la suite sur le site du Journal Métro.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Infolettre

Flux Le club des mal cités

Catégories