Le Sportnographe

Je suis Michael Cammalleri

Photo : THE CANADIAN PRESS/Graham Hughes
Photo : THE CANADIAN PRESS/Graham Hughes

Plusieurs se sont plaints depuis le premier juillet au sujet des acquisitions de Robert Gainey. “Les attaquants sont trop petits, les défenseurs sont trop gros, les Russes sont trop Russes” font partie des principales doléances des experts et du public, que nous aimons ici appeler “petit peuple qui ne connaît rien au hockey”.

Seulement, la première source de lamentation émane du fait qu’il y a tellement de nouveaux joueurs qu’il est impossible de s’identifier à cette équipe. Dire que Koivu avait ralenti, que Kovalev jouait un match sur deux, et que Kostopoulos cuisinait de bons souvlakis étaient devenus des automatismes. Et voilà qu’on nous dompe une bande d’inconnus avec des noms difficiles à retenir. Ça fait beaucoup de choses à penser à.

Mais bon, on s’est dit qu’on allait faire l’effort, et que “Hal Gill”, c’était un nom vraiment pas long à apprendre. Chose promise, chose due, chose faite, ou quelque chose comme ça. Or voilà-tu pas que Mike Cammalleri – pas un des plus faciles à mémoriser – nous annonce qu’il change de nom. “Je ne suis plus Mike Cammalleri, je suis Michael Cammalleri, en l’honneur de Michael Jackson”. Donnez-nous une chance Saint-Siffleux-d’Anatole !

Espérons que ça ne donnera pas des idées à Scotty Gomez, Briana Gionta, Sandro Kostitsyn ou encore Paulette Mara. On aimerait pouvoir se concentrer sur autre chose que vos noms messieurs. S’obstiner sur l’identité du gardien numéro un, par exemple…

7 commentaires

Laisser un commentaire

Infolettre

Flux Le club des mal cités

  • Jean-François Gosselin, à propos des femmes en politique
    Quand moi j’approche quelqu’un, je veux pas me faire dire non, donc j’y vais tranquillement. […] Pis aussi, quand on convoite, je te dirais c’est encore plus vrai lorsque c’est des candidates parce que de nature, les femmes sont peut-être moins attirées par la politique. Pis pour moi ç’a toujours été important aussi d’avoir des […]
  • Luc Ferrandez, insulté
    Ça m’insulte de voir du monde mettre leur manteau d’hiver en été. Christ, achetez vous des manteaux d’été !
  • François Legault, à propos d’un meurtrier tué par la police
    Je suis content qu’on soit débarrassé de cet individu-là. Il faut voir aussi ce qui est arrivé. Étant donné que c’est quelqu’un qui était déjà ciblé, pourquoi a-t-il été relâché?
  • Jérôme Blanchet-Gravel, dur-à-cuire
    Dernier grand débat de société: si vous vous sentez intimidé par une caissière de 16 ans au Ashton qui vous propose de lui laisser 20% de #pourboire sur une machine, c’est que vous n’avez jamais fréquenté de quartiers où on peut vous braquer pour 20$ avec une arme.
  • Éric Duhaime, rassembleur
    Quand j’entends des gens nous traiter d’égoïstes, ou d’édentés ou de complotistes parce qu’on veut offrir un avenir meilleur au Québec, ben je leur dit d’aller se faire foutre parce qu’ils ont rien compris.

Catégories