Le Sportnographe
sportnographe
Accueil » Chapeau Richard ! » Des contre-performances qui font mal

Des contre-performances qui font mal

Brossard – des sources hors pair nous ont transmis secrètement les données publiques sur les effets secondaires du médicament que les hommes coquets, tel José Théodore, prennent quotidiennement pour prévenir et retarder un terrible fardeau chez l’homme, la perte de cheveux. Or, ces effets secondaires pourraient peut-être expliquer en partie les contre-performances du maintenant blessé gardien de Canadien. Deux des effets secondaires connus du Propecia, qui, dernièrement, a connu une très belle campagne de publicité gratuite, est une baisse possible de la libido et des troubles érectiles probables.

Un site trouvé au hasard directement dans l’Internet par le Sportnographe mentionne que ces problèmes érectiles sont plutôt rares, voire entre un cas sur 100 et un cas sur 1000. Nous n’affirmons pas que José pourrait être le rare cas, mais il faut noter que, pour jouer au hockey masculin, la testostérone doit être au rendez-vous. Sur la glace, il faut brutaliser l’adversaire et l’insulter. Dans une chambre de hockey, il faut prouver notre masculinité, et non notre sensibilité. Une des preuves, comme nous le dit Guy lafleur qui s’est récemment fait attaquer à Buenos Aires sous sa moumoute blonde, la dysfonction érectile est un tabou à l’intérieur d’une chambre de hockey.

Et le problème, c’est peut-être ça. Un joueur qui souffre de problèmes érectiles ne peut jamais se confier à ses coéquipiers. Sans oreilles mâles, le joueur accumule les échecs et perd tranquillement de son intensité, de sa vigueur aux jeux. Tout est dans le mental et le mental est dans tout. La confiance s’effrite, le doute s’installe et les contre-performances s’additionnent.

De plus, le Propecia est un médicament relativement récent et les effets secondaires ne sont pas nécessairement tous connus. Le patient doit donc signaler toute anomalie à son médecin. Le Sportnographe a voulu encore une fois compléter ses devoirs et il a observé et noté quelques anomalies chez un client de Propecia bien connu au Québec, qui préférera probablement garder l’anonymat. Selon nos spécialistes de l’analyse rapide, le médicament entraînerait aussi une baisse des réflexes marquée, quelques pertes d’équilibre et un manque de coordination flagrant. Le produit causerait également une certaine fragilité dans la région du talon… Cependant, comme l’annonce l’a dit, il a le précieux avantage de donner au patient un cheveu élégant et constant, ce qui est très pratique pour pratiquer le sport professionnel.

2 commentaires

Laisser un commentaire

S’abonner à l’infolettre

Recevez chaque semaine les nouvelles citations par courriel!

Achetez le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi – Tome 2!

Achetez le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi!

Achetez le recueil de citations politique Le club des mal cités!

RSS Le club des mal cités

  • Anne-France Goldwater, à propos de la Loi 96
    I think that our tax dollars should go more towards education than to creating a new form of — please don’t get mad at me, I’m a Jew and it’s a language that comes to mind right away — we don’t need a new Gestapo where we’re starting to fink on each other.
  • Le bêtisier « une semaine woke and roll » du 18 septembre 2021
    [youtube https://www.youtube.com/watch?v=F-j-qNjy84g?version=3&rel=1&showsearch=0&showinfo=1&iv_load_policy=1&fs=1&hl=fr-FR&autohide=2&wmode=transparent&w=770&h=434]
  • Alexandra Lavoie, à propos de Maxime Bernier et de Rebel News
    Y’a été diabolisé dans les médias mainstream. Mais quand les gens voient ça de l’extérieur, ils disent: mais pourquoi? Y’a sûrement une raison. La raison c’est qu’il dérange, pis quand ça dérange, ben c’est parce qu’il y a quelque chose qui est caché en arrière. Comme Rebel dérange. C’est parce qu’on amène peut-être une certaine […]
  • François Legault, comptable créatif
    Y’a un mois, exactement un mois, on avait 55 hospitalisations. Aujourd’hui, on en a 171. Donc cinq fois plus.
  • Gilles Proulx, qui tend la main
    Il parle de réconciliation, pourquoi est-ce qu’il parle pas des têtes carrées du Canada anglais et des animateurs des réseaux qui ont étudié les questions pour créer une provocation auprès du Québec et nous traiter de racistes. On parle de réconciliation, commençons donc par se réconcilier avec les blokes.

Catégories

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.