Le Sportnographe

Dans la boutique du Sportnographe

Ici, au Sportnographe, on n’est pas vraiment à l’argent comme le pas fin à Ovechkin, ni d’ailleurs comme chose bine Lacroix qui dépense à qui mieux mieux. Non mesdames, si on avait été à l’argent, on serait pas ici encore ce soir à vous inviter à aller visiter notre nouvelle boutique. On aurait démissionné bin avant.

Il n’empêche qu’ici, au Sportnographe, on aime bien donner à nos amis et amies, fans et fannes, choses et choses, la possibilité de faire accroire à tout le Québec que le Sportnographe est tellement populaire qu’il fait de l’argent comme de l’eau.

Le meilleur moyen de le faire est certainement de créer une ligne de vêtement et un parfum pour la basse populasse. Chose imaginée, chose faite (à part le parfum, qui est encore en version beta pour cause de sentir pas bon) et le Sportnographe, qui possédait déjà un magasin de vêtement, a décidé d’élargir la marque et de vous offrir plusieurs nouveautés pas piqués des vers.

Vous pourrez donc dorénavant acheter des superbes macarons supportant le prochaine Stanley, des T-Shirts dont vous êtes le héros (où vous pourrez composer vos propres citations), une bavette à vomi pour bébé, et milles autres choses à découvrir dans notre boutique !

Allez, maintenant que la Noël est terminé, c’est le temps de surprendre son monde avec des beaux cadeaux inattendus…

Bon méguésinage à tous !

7 commentaires

Laisser un commentaire

Infolettre

Flux Le club des mal cités

  • Jean-François Gosselin, à propos des femmes en politique
    Quand moi j’approche quelqu’un, je veux pas me faire dire non, donc j’y vais tranquillement. […] Pis aussi, quand on convoite, je te dirais c’est encore plus vrai lorsque c’est des candidates parce que de nature, les femmes sont peut-être moins attirées par la politique. Pis pour moi ç’a toujours été important aussi d’avoir des […]
  • Luc Ferrandez, insulté
    Ça m’insulte de voir du monde mettre leur manteau d’hiver en été. Christ, achetez vous des manteaux d’été !
  • François Legault, à propos d’un meurtrier tué par la police
    Je suis content qu’on soit débarrassé de cet individu-là. Il faut voir aussi ce qui est arrivé. Étant donné que c’est quelqu’un qui était déjà ciblé, pourquoi a-t-il été relâché?
  • Jérôme Blanchet-Gravel, dur-à-cuire
    Dernier grand débat de société: si vous vous sentez intimidé par une caissière de 16 ans au Ashton qui vous propose de lui laisser 20% de #pourboire sur une machine, c’est que vous n’avez jamais fréquenté de quartiers où on peut vous braquer pour 20$ avec une arme.
  • Éric Duhaime, rassembleur
    Quand j’entends des gens nous traiter d’égoïstes, ou d’édentés ou de complotistes parce qu’on veut offrir un avenir meilleur au Québec, ben je leur dit d’aller se faire foutre parce qu’ils ont rien compris.

Catégories