Le Sportnographe

Ça sent le huitième rang !

Après ce match contre le Columbus, quelqu’un d’objectif et d’impartial pourrait dire qu’il ne faut pas trop s’énerver d’une victoire contre ce club de quatorzième position. Heureusement qu’il reste le Sportnographe pour ne pas être rabat-joie comme ça et annoncer que Canadien est de nouveau dans la course. Non mais, avez-vous vu ça ? Pas nous, on avait autre chose à faire jusqu’en troisième période, quand une source nous a contacté pour annoncer que, coudonc, Canadien allait peut-être l’emporter. Nous sommes donc arrivés à temps pour voir le tricolore passer proche d’encore se faire rattraper.

Ce qui fait que nous n’avons pu voir ni le but de Koivu, ni celui de Ryder. De toute façon, et comme l’a si bien analysé Normand Leblond en sirotant son gros gin, Columbus possède probablement le seul gars de la Ligne Nationale que Ryder est en mesure de déjouer, comme il le fit sur le but de Koivu. Depuis longtemps, Michael “Garbage goal” Ryder est devenu Michael “Garbage tout court” Ryder. Peut-être qu’avec ses deux points d’hier, Robert Gainey pourra l’échanger. Contre rien, mettons.

Sinon, selon le même procédé mathématique secret avec lequel nous avions jugé que Canadien n’était pas trop pire le mercredi, il s’avère, à notre grande surprise, que depuis le 23 décembre, la Flanalette joue pour ,1000 lorsqu’elle embarque le dimanche sur la patinoire. Il y a quelque chose là, un point positif, sur lequel voguer un peu, à n’en pas douter.

Un autre point positif réside dans la performance de Jaroslav Halak, qui a été paraît-il quelque part entre “correct” et “époustouflant”, selon la source d’information que vous consultez. Ici au Sportnographe, on ne veut pas faire comme les autres, et nous emploierons donc le terme “bouleversant”, qui a l’avantage de ne pas s’appliquer très bien à une performance de gardien de but, et celui de pouvoir être interprété positivement ou négativement. Flou et difficile à contredire. Néanmoins, nous avons été bouleversés par le petit dessin laid de Patrick Jacques Roy sur le casque du gardien Bratislavien. On aurait plutôt pensé qu’un héros national comme Richard Zednik l’aurait inspiré…

6 commentaires

Laisser un commentaire

  • C’est vraiment pas en lien avec ton article, mais un peu… quand même.. Anyway au sportnographe, on fait des liens même quand il y en a pas.

    Mais voilà dans votre sondage : “Qui est le principal responsable des déboires de Canadien ?”

    Il n’y a pas le 23… pourtant tout le monde sait que c’est depuis le 23 décembre que Canadien est brisé.

    Je ne peux pas donc pas voter pour un numéro autre que 23, j’ai donc voté GUY GUY GUY.

  • ah moi… si c le 8ème rang… j’vais être contente de voir canadien gagner contre buffalo… alors oui pour le 8ème rang…

    moi j’y étais devant ma tivi du début jusqu’à la fin pour voir canadien ! j’ai docn vu les 3 buts de canadien… moi qui pensais que saku allait encore faire exprès pour ne pas la mettre dedans… me suis trompée…

    j’ai adoré halak devant le filet et autour du filet… il est en pleine possession de ses moyens le kid… aebischer devrait avoir un début de stress et donc… des boutons qui ne tarderont pas à venir…

  • Parlant du masque de Halak, l’autre côté (celui qui ne sert pas à afficher Patrick “Disney” J. Roy” on retrouve un dessin d’un pont de Bratislava. Pont croche s’il en est un, pas très joli et surtout pas un exemple de solidité. Pour y avoir marché, j’ai plus confiance au stade olympique.

    Espérons que Halak tente d’exprimer son sens de l’équilibre entre ce qu’il faut viser (Patrick Roy) d’un côté et ce qu’il faut fuir (le pont Novy Most) de l’autre côté.

    Celui dit, je suis 100% avec Halak, ne lui manque que les pads brunes pour revivre le Casseau de 1986.

  • Dave Morissette aurait préféré les qualificatifs stupéfiant, enivrant, givrant ou à la limite émasculant.

    Anna Nicole Smith aurait plutôt choisi vibrant, chamboulant, ébranlant, fuckaillant.

    Cristobal Huet pour sa part userait plus d’épastrouillant ou d’époilant.

    Mais le Spornographe étant LA référence, je ne m’attendais à rien de moins que bouleversant. Mon cher Piquette, vous êtes éberluant !

  • J’aime bien l’analyse des matchs du dimanche de cette saison. 1,000, statistique qui prouve que Canadien, le jour du seigneur, excelle, mais aussi qui devrait nous ramener sur le chemin de la victoire et de la 8e place pour faire les séries et étamper le Buffalo.

    Vive Canadien et vive Halak.

Infolettre

Flux Le club des mal cités

  • Jean-François Gosselin, à propos des femmes en politique
    Quand moi j’approche quelqu’un, je veux pas me faire dire non, donc j’y vais tranquillement. […] Pis aussi, quand on convoite, je te dirais c’est encore plus vrai lorsque c’est des candidates parce que de nature, les femmes sont peut-être moins attirées par la politique. Pis pour moi ç’a toujours été important aussi d’avoir des […]
  • Luc Ferrandez, insulté
    Ça m’insulte de voir du monde mettre leur manteau d’hiver en été. Christ, achetez vous des manteaux d’été !
  • François Legault, à propos d’un meurtrier tué par la police
    Je suis content qu’on soit débarrassé de cet individu-là. Il faut voir aussi ce qui est arrivé. Étant donné que c’est quelqu’un qui était déjà ciblé, pourquoi a-t-il été relâché?
  • Jérôme Blanchet-Gravel, dur-à-cuire
    Dernier grand débat de société: si vous vous sentez intimidé par une caissière de 16 ans au Ashton qui vous propose de lui laisser 20% de #pourboire sur une machine, c’est que vous n’avez jamais fréquenté de quartiers où on peut vous braquer pour 20$ avec une arme.
  • Éric Duhaime, rassembleur
    Quand j’entends des gens nous traiter d’égoïstes, ou d’édentés ou de complotistes parce qu’on veut offrir un avenir meilleur au Québec, ben je leur dit d’aller se faire foutre parce qu’ils ont rien compris.

Catégories