Le Sportnographe

Alex Kovalev donne des ailes à Canadien

Ici au Sportnographe, on ne donne jamais notre opinion sur les totons qui huent Brisebois, Brière, ou Youppi. On trouve qu’ils ne sont pas trop trop brillants dans leur tête, mais notre statut de Référence ne nous permet pas vraiment de nous prononcer à ce sujet. Donc, ne parlons pas de Brière.

Parlons plutôt de Canadien, une équipe avec pas mal d’ailes de poulet à son actif depuis quelque temps, et ce, malgré que Ryder s’entête à faire un Bulis de lui-même et à envoyer le palet profondément dans la zone non privilégiée. Avouez que hein, vous avez presque oublié le 23 décembre ?

Non, mais avez-vous vu notre Koko ? Que s’est-il passé entre le moment où il n’était pas bon, et celui où il est devenu une super vedette de concession ? Selon certains experts consultés par le Sportnographe, ce pourrait être le fruit d’un plan étalé sur deux saisons : la première pour faire accroire que Kovalev est poche, la deuxième pour profiter du fait que les autres équipes le surestiment pour la mettre dedans (put the puck in the net).

Mais comme dirait Noam Chomsky, cette hypothèse se base sur deux prémisses erronées, à savoir que Canadien serait compétent et deuxièmement qu’il sait garder un secret. À la lumière de ceci, il conviendrait plutôt de mettre ça sur le dos de l’épiphanie qu’a connu l’Artiste au cours de son safari motorisé en Gaspésie, auprès de sa fidèle Jocelle…

4 commentaires

Répondre à Phil O’Zouph Annuler la réponse.

  • Pour une fois que les régions peuvent servir à quelque chose d’autre qu’à la création d’un téléroman historique ou à la “maltraitance” des foie gras !

  • Hum, pour ça, il va falloir que Sieur Piquette passe sur le corps de Jean Dion, ce qui ne sera pas évident.
    À moins que le Sportnographe pique Jean Dion au Devoir avec un gros contrat type Baron et que Piquette soit à temps partiel chroniqueur sportif du Devoir.

  • Parlant ailes, ce n’est pas le trop plein d’ailes de la cage qui aurait causé la gastro l’an passé ? Je suggère à Canadien de se limiter à quatre buts sauf si nécessaire, question de ne pas abuser d’ailes douteuses de la Cage.

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.