Le Sportnographe

Wikipédion – Le hockey sur glace, 2e partie (La Coupe Stanley)

La Coupe Stanley

Ainsi nommée en l’honneur d’un défilé qui ne s’est pas déroulé à Montréal depuis que les gars du Sportno étaient à la maternelle, la coupe Stanley a coûté 48,67 $US lorsque le gouverneur général du Canada et 16e comte de Derby l’a fait fabriquer à Londres en 1892. Aujourd’hui, elle ne vaut plus rien comme le prouve le fait que les joueurs ne sont pas payés pendant le détail. Au début, elle s’appelait la coupe du Dominion parce que, selon certaines sources, c’était le nom du supermarché où Lord Stanley allait faire sa commande. La coupe Stanley n’a pas été décernée en 1919 en raison de la grippe B (J2P3) ni en 2005 parce que le fou était occupé à repeindre son plafond salarial.
s02-e07-wikipedion

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Infolettre

Flux Le club des mal cités

  • Richard Martineau, qui a pensé à ça sur la bolle
    – Tu peux pas jouer du tambour africain, parce que c’est de l’appropriation, tu peux pas porter un kimono japonais, mais tu peux dire que t’es une femme. Ça y’a pas de problème […]. – Si t’avais à choisir d’être une femme, laquelle serais-tu? – […] Une italienne. – Une italienne? Longs cheveux noirs? – […]
  • Éric Duhaime, qui a la preuve que les immigrants s’intègrent au Québec
    C’est pas vrai qu’ils s’intègrent pas aux valeurs québécoise, c’est eux autres qui remplissent nos églises qui se sont vidées, faut jamais oublier ça!
  • Gabriel Nadeau-Dubois, qui gratte
    On est dans le sprint final, donc on gratte les dernières énergies dans le fond du tiroir à énergie.
  • Jean Boulay, presque élogieux envers François Legault
    J’ai eu un entretien avec François hier matin, on s’est expliqué, pis moi je fais parti de son équipe, je demeure toujours convaincu que c’est le meilleur chef d’État qu’on a eu dans les quatre dernières années.
  • Mathieu Bock-Côté, énervé à propos de Giorgia Meloni
    – Je serais curieux d’avoir tous ces chroniqueurs improvisés qui soudainement situent l’Italie sur une carte. Pour eux c’est une destination vacances, maintenant ils savent que c’est un pays politique. Je serais curieux de les entendre me définir ce qu’ils entendent par post-fascisme, je serais prêt à parier beaucoup qu’ils n’en savent rien. – Vous […]

Catégories