Le Sportnographe
Toute la vérité sur l’affaire Kostitsyn
Accueil » Andrei Kostitsyn » Toute la vérité sur l’affaire Kostitsyn

Toute la vérité sur l’affaire Kostitsyn


La nouvelle a fait le tour du monde de Canadien. Un média sportif a traduit un article du site Goals.by (grâce à Google traduction) où Andreï Kostitsyn explique qu’il n’est pas poche parce qu’il est poche mais parce que Jacques Martin le condamne à être poche.

Toujours désireux d’approfondir les sujets complexes, nous du Sportnographe avons utilisé notre propre logiciel de traduction pour traduire en langue française la version traduite de la nouvelle (vous suivez?). Voici ce que ça donne :

“Depuis la signature du contrat de Josh Gorges, Canadien faisait face à un déficit de visibilité dans les médias. C’est pourquoi nous avons cru bon googler “Kostitsyn” dans les internets russes afin de déterrer un faux scandale et générer des visites sur notre site Web afin de plaire aux annonceurs.”

Voilà toute la vérité. Le fait que Kostitsyn est un jambon n’est pas une nouvelle.

5 commentaires

Laisser un commentaire

  • Je sais qu’on est pas supposé faire ça, mais puisque aucun autre média n’a eu le courage de le faire, voici l’intégrale de l’interview qu’ont donné les frères Kostitsyn au média Biélorusse. Y’a des mauvaises langues qui vont dire que cet entrevue a été traduite avec un mauvais traducteur de page web quelconque, mais à quoi bon chialer et ne pas apprécier la langue française écrite comme à l’époque où l’école était facultative et qu’on faisait semblant de bien parler…

    Vous allez vous rendre compte assez vite que les insuccès d’Andreï sont bcp plus relié au fait que depuis le départ de Sergeï, il n’est plus capable de se pogner des filles de bonne catégorie et qu’il doit se rabattre sur du 3e et 4e ordre. Cet année, il compte s’en taper au moins 5. En tout cas c’est de même que je l’ai compris…

    «Gris les patins dévide d’une belle manière»

    Les attaquants de la Biélorussie démontable, les frères-enkhaelovtsy Andreï et Sergey Kostitsyny ont expliqué, pourquoi préfèrent se préparer au championnat ??? avec “la Jeunesse”, et non après l’océan, ont avoué que les jeux contre l’un l’autre pour eux ne sont pas quelques particulier, ont raconté sur le repos estival et sur les attentes sur la saison suivante, ainsi qu’ont raconté sur certains moments personnels.

    Cette interview avec les frères de Kostitsynymi un peu extraordinaire. Le fait est que les héros à notre rencontre étaient limités dans le temps et ont prévenu encore à la veille que donner plus de 15 minutes eux ne pourront pas. En prenant en considération la limite stipulée par nous, j’ai compté rationnel de transformer l’interview en conversation absolument spontanée sans quelque caractère systématique. Que de cela a résulté, regardez.

    — Andreï, comment la fille, elle en effet, déjà 4 ans comme ?

    Andreï : si Sur la famille nous parlerons que ?

    — Non seulement.

    Andreï : je sur la famille ne veux pas parler. Pourquoi il le faut ?

    — Comme le hockeyeur toi est connu par tout, ? tu ne racontes pas de la vie privée pratiquement.

    Andreï : Parce que je n’aime pas raconter.

    — Sergey, avec la nièce tu joues ?

    Sergey : au hockey ? 🙂

    — Aux jouets 🙂

    Sergey : Quand je vois, oui, je joue.

    — Tu ne penses pas la famille établir, en regardant la fille du frère ?

    Sergey : Non-non-non, tôt encore. À moi seulement 24.

    — ? quand tu planifies ?

    Sergey : Vers les années 35.

    — Andreï, comment tu trouves, pourquoi chez toi la saison passée a résulté les éclats ?

    Andreï : l’Entraîneur était avec les éclats, c’est pourquoi je jouais par les éclats.

    — Au sens ?

    Andreï : Eh bien, toi voyait, comment j’ai commencé la saison. J’ai commencé à jouer cela non mal, simplement ont commencé à me fourrer dans le troisième-quatrième groupe.

    — Quelle estimation tu mettras pour la saison ?

    Sergey : ??????, cinq avec plus mets. 🙂

    Andreï : Comme on peut donner l’estimation, si tu galopes éternellement selon les groupes. Comment ?!

    — Dis quand même, tu es content du jeu ?

    Andreï : je suis content de moi-même. Certes.

    — Les boucles d’oreille, ? tu comme estimeras la saison passé ?

    Sergey : Normalement comme. Tous sont contents.

    — Dans la saison passée vous avez l’occasion de jouer pour la première fois l’un contre l’autre à ???. Quel cela ?

    Sergey : Aucuns n’étaient des émotions particulières. De rien d’un tel.

    — Andreï, ? pour toi ?

    Andreï : cela chez vous la question la plus intéressante : comme jouer contre le frère.

    — Chez moi ?

    Andreï : Chez vous chez tout, les journalistes.

    — Pourquoi ?

    Andreï : Oui le donnent éternellement. En fait jouer contre le frère aussi, comme contre n’importe quel autre hockeyeur.

    — Tout cela que tu peux dire à ce sujet ?

    Andreï : Non. Encore Gris les patins dévide d’une belle manière, il est agréable d’observer.

    — Sergey, la presse de Montréal t’a comparé à la diva de Holywood à cause de ta conduite. Tu connais cela ?

    Sergey : Eh bien que tu diras ici, les énergumènes. Lance et plus loin comparent. Je leur ai plu, probablement.

    — Comment l’été ont passé ?

    Sergey : n’a pas résulté Ensemble aller sur le repos. Seulement à Novopolotsk se reposaient ensemble.

    — Et comment à Novopolotsk passaient le temps ?

    Andreï : tout, ainsi que nous : se levaient, le sapin …

    — Buvaient ? 🙂

    Andreï : Périodiquement. 🙂 Nous les gens ordinaires, vivons exactement aussi, comme tout.

    — Pourquoi vous avez décidé de vous préparer à la saison dans “la Jeunesse”, et non après l’océan ?

    Andreï : nous ici aimons plus. Et où s’entraîner ? À retirer pour deux personnes avec Seregoj la glace et courir par celui-ci ? Ici tu t’entraînes avec l’équipe, normal du cinq, les trois, les gardiens de but. On peut maintenant faire ici tout que tu fais dans la saison.

    — Les boucles d’oreille, combien de je me te rappelle, tu étais toujours ????????, ???????? le garçon. Avec l’âge peut-être cela a passé ?

    Sergey : ???, quel était, même et il resta. Tout est normal. 🙂

    — Je me rappelle de l’année quatre en arrière, tu me disais que voudrait faire connaissance avec Djennifer Lopes. On Réussit à faire cela en années passées à ??? ?

    Sergey : exactement avec Lopes ? Peut-être, avec Jessica Al’boj ? 🙂

    — Non, disait qu’avec Lopes. ? que, tu veux déjà avec Al’boj ? 🙂 Et en général, si par le signe avec quelqu’un des étoiles de Holywood ?

    Sergey : Oui faire connaissance avec ceux-ci on peut, seulement si à “Los Angeles” ou à “New York” tu joues. ? quand nous venons à ces villes dans la tournée et le temps est absent.

    — Andreï, ? toi est familier avec quelqu’un des étoiles ?

    Andreï : Non, je ne suis pas du tout intéressé par telles connaissances.

    — Quel les attentes chez toi sur la saison suivante ?

    Andreï : les Projets ambitieux. 🙂

    — Est sérieux.

    Andreï : Chez moi de la relation non tel bon avec l’entraîneur. Où à moi faire.

    — ? tu essayais de parler avec lui ?

    Andreï : cela ne l’inquiète pas. J’essayais et non une fois.

    — Il vaut mieux remplacer Peut-être, le club dans un tel cas ?

    Andreï : je ne pense pas de cela.

    — ? l’agent que conseille ?

    Andreï : au hockey jouer.

    — Les boucles d’oreille, ? chez toi quels plans du futur championnat ?

    Sergey : il vaut mieux Jouer, que dans le passé.

    — Le record biélorusse de la productivité tu vas battre ?

    Sergey Kostitsyn : «Nafiga à moi le record biélorusse de la productivité ? 🙂 Koubok Stenli m’est nécessaire, cela plus prestigieusement».

    Sergey : ?????? à moi le record ? 🙂 Koubok Stenli m’est nécessaire, cela plus prestigieusement.

    — N’est pas contrarié que ne s’est pas trouvé sur le championnat du monde actuel ?

    Sergey : je suis contrarié que Koubok Stenli n’a pas gagné. 🙂

    — ? le surnom à “Nechville” chez toi est ?

    Sergey : Non, comme tout du nom appellent.

    — Andreï, toi à la différence du frère jouait en Slovaquie, dans quoi, à ton avis, la raison d’une telle intervention de l’équipe biélorusse ?

    Andreï : Non à moi juger. Il y avait un état-major d’entraîneur, qui donnait l’installation sur le jeu, que les enfants accomplissaient. Peut-être, nous n’avons pas mis au point quelque part.

    — La sélection de la Biélorussie encore sans principal entraîneur. De qui, à votre avis, il faut mettre sur le poste vacant ?

    Andreï : de qui-qui ? ????????!

    Sergey : Oui, Mikhal Mikhalytch le bon entraîneur. Travaillait avec les adolescents, la jeunesse, ???????????. Sur l’Olympiade il est-ce que s’est produit mal ? 9 place. Lance voici à lui le couple d’années donneront dans la sélection et nous regarderons.

    — Andreï, dans l’interview l’entraîneur Sergey Petoukhov racontait, comment s’occupait avec toi dans l’enfance à ses risques et périls, puisque tu avais des problèmes sérieux avec la santé.

    Andreï : Eh bien, oui, j’avec Petoukhovym commençais. Maintenant tout est normal chez moi avec la santé.

    — De sorte que pour la maladie quand même chez toi était ?

    Andreï : Chacun dit différemment. Chacun avait des diagnostics.

    — ? quand tu as guéri entièrement ?

    Andreï : à Montréal est venu et a passé tout, m’ont guéri là.

  • Mais c’est QUOI cette traduction-là ??????!!!!?????!!!! Que c’est POURRI !!!!!!!!!!!!!!!!
    Sorry ! mais ça fait DUR votre affaire !!!! Vous n’avez que traduit mot-a-mot, sans vraiment traduire….moi qui connais assez bien le russe (l’ai étudié..), j’en pouffais de rire !!!ha ha ha ha ha !!!!!!!!…bien sûr, j’ai tout compris, car je sais comment ils forment leurs phrases et je devinait l’expression employé en russe, dans telle ou telle phrase…mais DE GRÂCE, la prochaine fois, utilisez un VRAI traducteur, au mieux, un “native”…SVP !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Merci. Spaciba !
    Et vous POUVEZ PUBLIER ma lettre, ça vaut le coup, c’est trop drôle….
    Francine

  • En relisant cette “traduction” (!), je n’en reviens pas encore !!!!!!
    Mais où avez-vous pris les “boucles d’oreilles” ????????????? Koltso ???
    Et les filles, y sont où ???????!!!!!!????????????
    Le 3e et 4e groupe dont il était question, BIEN SÛR, celà s’agissait de 3e et 4e LIGNE au Hockey, ciboire !!!!..le IQ n’est pas trop fort !….sorry ! je ne veux pas ici vous insulter, mais ça fait DUR….cinq, c’était (d’apres Cerioga) le nombre de LIGNES sur lesquelles il allait jouer, ou même plus !..c’était une petite joke de Cerienki….ou..GRIS comme vous l’avez appellé…ha ha ha ha ha !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!j’espère qu’Androusha va prendre ça avec un grain de sel……
    Biednyi vy!! Et si vous ne comprenez pas cette derniere expression, faites vous la traduire !
    Francina (une VRAIE fan de hockey russe (ou soviet..)
    A vos plumes si ça vous tente …..
    jeanvaljean62@hotmail.com

    • Ma chère Francine, en parlant de QI pas trop fort… Faudrait peut-être commencer à analyser le français après le russe, comme relire le premier paragraphe du commentaire de Benito.

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.