Le Sportnographe
georges

Une saison en dents de requin

Photo : Les Internets

Ici au Sportnographe, on n’est pas du genre à se mettre de la pression. Prenez par
exemple P. Meilleur-Aucoin. Pas plus tard que la semaine passée alors que la police
faisait une descente dans son bar clandestin favori de Drummondville, le Paul n’a
même pas bronché d’un iota. Il a tranquillement terminé sa crème de menthe avant de
se faire amener au poste pour un interrogatoire musclé. De la pression? On ne connait pas
ça.

C’est pourquoi, après une saison où la réussite nous a collé aux fesses comme une
vieille paire de bobette, plusieurs se demandent si nous serons capables de nous
accoter au chapitre du “être bon”.

À ceux qui doutent, on aurait tendance à vous donner comme exemple Jean-Charles
Lajoie, homme de peu de plein d’affaires : être bon comme ça tout le temps, c’est
possible.

Toutefois, on vous le donne, les raisons de douter sont légions. Avec plus d’Attaque à 5,
plus de Zoune, plus de Jacques Demers à la télé (d’ailleurs, on te souhaite un prompt
rétablissement mon Jacques, pour vrai de vrai), plus de controverse des gardiens,
comment allons nous réussir à nous démarquer? Un seul mot nous vient à l’esprit :
Canadien.

Oui chers amis, tel Canadien, nous vaincrons malgré l’adversité et sans Markov. Sans
Guy Boucher. Sans Marc-André Bergeron. Nous allons travailler fort dans les coins,
allons mettre les bouchées doubles, redoubler d’ardeur, donner notre 110%.

Un petit conseil, attendez-vous à de l’inattendu. Du vieux stock encore meilleur avec
Jean Dion et Pierre Trudel qui sera notre carte cachée cette année. Des nouveaux
collaborateurs et des nouveaux invités très excitants. Dans le sens de.

Ça commence cette semaine alors, soyez vigilants dans les coins de patinoires parce
qu’on patine vite.

Ah. On aimerait prendre un petit 30 secondes pour remercier notre ami Georges
Laraque. Chapeau pour un coup de main apprécié.

11 commentaires

Laisser un commentaire

Infolettre

Flux Le club des mal cités

  • Jérôme Blanchet-Gravel, à propos des régimes carcéraux chinois et canadiens
    Toute notre brochette de chroniqueurs ultra-sanitaristes, comment ils vont se démerder avec le cas chinois? Ils vont dire: ah c’est pas pareil! La Chine c’est pire, on peut pas comparer. Mais y’a quand même des fois des parallèles, désolé, mais là on parle de gens qui se lèvent contre la politique du confinement. […] Donc […]
  • Maxime Bernier, à propos de la répression en Chine et au Canada
    On a vu Trudeau défendre les manifestants en Chine contre les mesures COVID, qui veulent regagner leur plus de liberté. Donc deux poids, deux mesures encore une fois, on fait la promotion de la démocratie et des droits individuels à l’extérieur du pays, mais ici au Canada, on fait le contraire, M. Trudeau bafoue ces […]
  • Maxime Bernier, qui voit dans le jeu de Justin Trudeau
    Moi je pense que ce que fait Trudeau, c’est effectivement désarmer à moyens termes les Canadiens et qu’il y aurait juste la police qui aurait le droit d’être armée en bout de ligne. Et si on va jusque là, ben c’est ce qui se passe dans les pays totalitaires.
  • Olivier Lemieux, qui y est presque
    Alors vous voyez la une en kiosque demain. Alors il parait aux côtés des maires de Granby, de Sherbrooke, aussi de Laval, alors entre autres, Catherine fout rien. Fournier pardon.
  • François Legault, qui a une définition flexible du consensus
    J’étais content de voir le débat évoluer sur le tunnel Québec-Lévis. Il me semble, je sens un certain consensus, au moins pour les deux voies sur quatre pour le transport en commun. Je sens un consensus, on avance, on avance.

Catégories