Le Sportnographe
sportnographe
Accueil » Chapeau Richard ! » Une ploutocratie nommée Canadien ou l’impérativité d’une Coach Académie

Une ploutocratie nommée Canadien ou l’impérativité d’une Coach Académie

Plusieurs années peuvent passer avant que vous ne constatiez que vous êtes follement amoureux de votre voisine de banlieue. Évidemment, si du jour au lendemain, chose se fait refaire les seins, ça aide, mais je ne parle pas de ça. Non. Plutôt, genre, vous habitez à côté d’elle depuis 10 ans sans jamais lui avoir dit autre chose que « bonne journée » et, une bonne journée, voilà que vous avez envie de la marier.

Cela m’est d’ailleurs arrivé aujourd’hui, mais dans le sens contraire. Avec Canadien. C’est que depuis toujours, j’ai appris à respecter Canadien et à adorer son logo. Mais ce matin, en mangeant mes rôties, me suis dit : Ploutocratie.

Oui. Canadien est une ploutocratie, soit une structure organisationnelle à l’intérieur de laquelle l’argent constitue la finalité du processus. D’un point de vue social, une telle logique concentrationnaire de pouvoir n’inspire rien de bon : de fortes inégalités entre le sommet (Canadien) et la base (ses partisans) alimentent une faible mobilité, ce qui entraîne l’inexistence, ne serait-ce que potentielle, d’une influence de la base sur le sommet. Sans compter les conséquences inhérentes à ce type de système telles que l’exclusion, la clanisation et ainsi que le manque de communication.

Ce qui explique bien des choses et me fait pu aimer Canadien.

Pourtant, la société québécoise nous a habitués à beaucoup de démocratie ces dernières années. Rappelons-nous Porn Star Académie. À sa défense, faut dire que Canadien est pas mal canadien-anglais dans sa structure. Comme les mesures de guerre.

Bref, cela fait plusieurs années que Canadien ne veut pas se faire refaire les seins à la date limite des échanges. Alors on fait quoi ?

Oui. Une Coach Académie. Et ça presse. Pour redonner Canadien à ses partisans. Robert, tu m’entends ?

On reconnecte un moment donné.

13 commentaires

Laisser un commentaire

S’abonner à l’infolettre

Recevez chaque semaine les nouvelles citations par courriel!

Achetez le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi – Tome 2!

Achetez le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi!

Achetez le recueil de citations politique Le club des mal cités!

RSS Le club des mal cités

  • Le bêtisier « une semaine woke and roll » du 18 septembre 2021
    [youtube https://www.youtube.com/watch?v=F-j-qNjy84g?version=3&rel=1&showsearch=0&showinfo=1&iv_load_policy=1&fs=1&hl=fr-FR&autohide=2&wmode=transparent&w=770&h=434]
  • Alexandra Lavoie, à propos de Maxime Bernier et de Rebel News
    Y’a été diabolisé dans les médias mainstream. Mais quand les gens voient ça de l’extérieur, ils disent: mais pourquoi? Y’a sûrement une raison. La raison c’est qu’il dérange, pis quand ça dérange, ben c’est parce qu’il y a quelque chose qui est caché en arrière. Comme Rebel dérange. C’est parce qu’on amène peut-être une certaine […]
  • François Legault, comptable créatif
    Y’a un mois, exactement un mois, on avait 55 hospitalisations. Aujourd’hui, on en a 171. Donc cinq fois plus.
  • Gilles Proulx, qui tend la main
    Il parle de réconciliation, pourquoi est-ce qu’il parle pas des têtes carrées du Canada anglais et des animateurs des réseaux qui ont étudié les questions pour créer une provocation auprès du Québec et nous traiter de racistes. On parle de réconciliation, commençons donc par se réconcilier avec les blokes.
  • Jeff Fillion, à propos des jeunes qui ne savent pas faire fonctionner une tondeuse
    – L’évolution des sociétés, c’est une montagne. C’est comme un graphique de COVID. Ça monte, ça monte, ça monte, ça l’atteint un sommet, ça se met à descendre. Et ça finit comme les Romains. On finira pas nous autres à se pogner le sac comme ils ont fait, pis à prendre du vin à dix […]

Catégories

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.