Le Sportnographe

Une forte proportion de pas bons !

Alors que l’équipe du Sportnographe écoutait le match de Canadien hier soir, une question surgit de derrière une caisse de douze, peut-être inspirée par le fait que les joueurs adverses parient maintenant sur le nombre de lancés que l’équipe effectuera pendant les rencontres : par quel mozusse de processus le tricolore s’est ramassé avec cette bande de picouilles ? C’est qu’à regarder le rendement des théoriquement pas pires joueurs de l’équipe, on peut se demander ce qui se passe dans leur petite tête de pas de coeur.

Mike Ribeiro ne fait rien qui vaille. Aucune de ses petites feintes prétentieuses ne mène quelque part. Il faut dire que de jouer avec Aaron Downey, malgré que ce dernier soit un bon vivant, ne doit pas aider. Richard Zednik n’arrive même plus à se rendre derrière le filet avec son traditionnel contournement à une main sur le bâton. Quant à Radek Bonk, il n’a toujours qu’un seul but et un salaire grandement exagéré. Sheldon Souray ne trouve pas d’occasion d’utiliser son lancé frappé d’enfer qui nous faisait croire, à une époque lointaine, que le grand dadais était un pilier défensif / offensif de Canadien. Enfin, José Théodore semble légèrement perturbé par le fait que tous ses pères soient en prison. Mais bon, on avait déjà abdiqué dans son cas.

Selon une étude très poussée qui n’a pas été réalisée par notre équipe d’analystes, les meilleurs deals en ce moment dans la ligue nationale sont tous d’anciens joueurs de Canadien :

“Après le lock-out, des joueurs comme Pierre Turgeon, Patrice Brisebois ou Yanic Perreault ont vu leur paye significativement réduite. Turgeon est passé de 7,5 millions à 1,5 million, Brisebois, de 4,0 à 1,5 million et Perreault, de 2,8 millions à 525 000$. Ces trois joueurs produisent autant sinon plus qu’espéré. À Nashville, par exemple, Perreault avait 33 points en 43 matchs (0,73 point par match), ce qui lui confère une cote de 3 étoiles dans notre classement.”

Peut-être que Bob Gainey devrait offrir une couple de 100,000$ à Donald Audette (prononcez Donal Daudette) pour que celui-ci revienne au jeu avec le tricolore ?

9 commentaires

Laisser un commentaire

Infolettre

Flux Le club des mal cités

  • Jean-François Gosselin, à propos des femmes en politique
    Quand moi j’approche quelqu’un, je veux pas me faire dire non, donc j’y vais tranquillement. […] Pis aussi, quand on convoite, je te dirais c’est encore plus vrai lorsque c’est des candidates parce que de nature, les femmes sont peut-être moins attirées par la politique. Pis pour moi ç’a toujours été important aussi d’avoir des […]
  • Luc Ferrandez, insulté
    Ça m’insulte de voir du monde mettre leur manteau d’hiver en été. Christ, achetez vous des manteaux d’été !
  • François Legault, à propos d’un meurtrier tué par la police
    Je suis content qu’on soit débarrassé de cet individu-là. Il faut voir aussi ce qui est arrivé. Étant donné que c’est quelqu’un qui était déjà ciblé, pourquoi a-t-il été relâché?
  • Jérôme Blanchet-Gravel, dur-à-cuire
    Dernier grand débat de société: si vous vous sentez intimidé par une caissière de 16 ans au Ashton qui vous propose de lui laisser 20% de #pourboire sur une machine, c’est que vous n’avez jamais fréquenté de quartiers où on peut vous braquer pour 20$ avec une arme.
  • Éric Duhaime, rassembleur
    Quand j’entends des gens nous traiter d’égoïstes, ou d’édentés ou de complotistes parce qu’on veut offrir un avenir meilleur au Québec, ben je leur dit d’aller se faire foutre parce qu’ils ont rien compris.

Catégories