Le Sportnographe
00609232

Canadien n’est pas à l’abri d’un tsunami moustachu

photo : THE CANADIAN PRESS/Darren Calabrese

Les prochaines semaines seront cruciales pour Canadien qui devra faire des choix quant à son avenir. On sait déjà qu’à eux seuls, Price et Subban peuvent gagner une Coupe Stanley une main dans le dos (idéalement pas celle qui tient le bâton dans le cas de Price), mais Pierre Gauthier devra décider quoi faire des autres jambons.

Gomez sera-t-il échangé à un DG qui aurait oublié de mettre ses lunettes ? Sera-t-il envoyé dans la East Coast League ? Choisira-t-il de son propre chef d’aller jouer en Russie, lui qui connaît bien ce pays puisqu’on le sait, de l’Alaska, on voit la Russie ?

Pouliot et Kostitsyn aux vidanges ? Hamrlik et Gill à l’hospice ? Desharnais sur le premier trio ? Un préposé à l’équipement pour remplacer Alex Auld ? On n’en sait trop rien.

N’empêche que si Gauthier et ses amis ne font pas les bons choix, il est fort possible que les amateurs désabusés changent d’allégeance du jour au lendemain et commencent à encourager le Toronto ou le Ottawa, particulièrement si cette dernière équipe embauche un entraîneur moustachu. Canadien n’est pas à l’abri d’un tsunami brun et rouge, tenez vous le pour dit.

3 commentaires

Répondre à mitch barground Annuler la réponse.

  • Ben là, si c’est pas la main qui tient le bâton qui est dans le dos de Price, c’est celle qui tient la mitaine ! Je ne pense pas qu’on est plus avancés… 😉

    • Très bon point mon Bern, très bon point. On reconnaît ta grande compétence en anatomie de wackey. Excellent travail. Décidemment tu es un surdoué.

      • On peut pas m’en passer une,… je connais bien le nombre de bras qu’il y a sur un corps. J’étais fort en bio au cégep 😉

Infolettre

Flux Le club des mal cités

  • Jérôme Blanchet-Gravel, à propos des régimes carcéraux chinois et canadiens
    Toute notre brochette de chroniqueurs ultra-sanitaristes, comment ils vont se démerder avec le cas chinois? Ils vont dire: ah c’est pas pareil! La Chine c’est pire, on peut pas comparer. Mais y’a quand même des fois des parallèles, désolé, mais là on parle de gens qui se lèvent contre la politique du confinement. […] Donc […]
  • Maxime Bernier, à propos de la répression en Chine et au Canada
    On a vu Trudeau défendre les manifestants en Chine contre les mesures COVID, qui veulent regagner leur plus de liberté. Donc deux poids, deux mesures encore une fois, on fait la promotion de la démocratie et des droits individuels à l’extérieur du pays, mais ici au Canada, on fait le contraire, M. Trudeau bafoue ces […]
  • Maxime Bernier, qui voit dans le jeu de Justin Trudeau
    Moi je pense que ce que fait Trudeau, c’est effectivement désarmer à moyens termes les Canadiens et qu’il y aurait juste la police qui aurait le droit d’être armée en bout de ligne. Et si on va jusque là, ben c’est ce qui se passe dans les pays totalitaires.
  • Olivier Lemieux, qui y est presque
    Alors vous voyez la une en kiosque demain. Alors il parait aux côtés des maires de Granby, de Sherbrooke, aussi de Laval, alors entre autres, Catherine fout rien. Fournier pardon.
  • François Legault, qui a une définition flexible du consensus
    J’étais content de voir le débat évoluer sur le tunnel Québec-Lévis. Il me semble, je sens un certain consensus, au moins pour les deux voies sur quatre pour le transport en commun. Je sens un consensus, on avance, on avance.

Catégories