Le Sportnographe

Un parti pris contre Montréal

On aurait pu titré cet article “La marde au cul – la suite”, mais le travail de nos amis arbitres et commentateurs rest-of-canadiens nous a forcé à évaluer le match différemment. Ayant troqué la possibilité d’écouter les commentaires d’Yvon Pednault contre de bien graisseuses côtes levées (baby back ribs, comme on dit), nous avons dû visionner le match dans la langue de Don Cherry.

Il n’y a pas grand chose à dire d’autre que Canadien était pourri en première, mais que c’est l’arbitrage qui l’était pour le reste du match. Premièrement, le but de Markov était sans aucun doute bon, peu importe ce que les vendus de la CBC en pensent. “Il ne fait aucun doute que le but de Markov était bon” a dit Claude Julien qui n’a pas tort puisque c’est le joueur du Toronto qui a poussé Markov dans le net.

Deuxièmement, les pénalités à Steve Bégin et Craig Rivet n’avaient pas lieu d’être, malgré que les commentateurs de la CBC aient dit ne pas comprendre pourquoi Rivet se plaignait de la pénalité. “Bégin a été puni même si les deux joueurs bataillaient pour la rondelle” et “la pénalité imposée à Rivet était aussi tirée par les cheveux. En fait, Alexeï Ponikarovsky a lui-même trébuché sur le bâton de Rivet”. C’est évident pour tout le monde sauf les anglos faut croire.

Alors on vous le demande chers lecteurs, est-ce qu’il n’y aurait pas un peu de mauvaise foi (je ne veux pas dire de gros mots) envers les Québécois chez nos amis Torontois ?

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Infolettre

Flux Le club des mal cités

  • Benoît Dutrizac, peut-être amer
    Moi, moi, moi et mon nombril. Drainville se comporte toujours comme s’il descendait du ciel. Pis là lui il prend ma place le midi esti, pis y dit, je va faire mieux. Man, je t’ai donné 33 parts de marché, ferme ta yeule pis dis merci! Quessé ça? Pis là il arrive ministre, pis il […]
  • Yvon Deshaies, à propos des eaux usées
    – Louiseville a besoin d’un nouveau bassin des eaux usées. – C’est un dossier de marde.
  • Denise Bombardier, à propos d’André Brassard
    – J’ai été atterrée l’autre jour quand j’ai vu que le ministre de la Culture du Québec, ils ont fait un petit quiz, et on lui a demandé qui était notre grand metteur en scène, André… qui est décédé récemment? Vous allez me donner son nom? – Notre grand metteur en scène qui est décédé […]
  • Gilles Proulx, qui aime les vaches
    Alors qui est le plus bête? La pauvre vache ou l’homme? 24 belles grosses vaches, c’est beau des vaches, moi j’aime ça des vaches, c’est doux, c’est fin. Ça donne quelque chose une vache comparativement à nombre de traîneux de trottoirs.
  • Jacques Gourde, sans caviar
    Ça semble relativement facile pour un ministère de trouver une façon de refuser ou de divulguer, ou de clavarder des documents. On peut parler, ah, ça touche à la sécurité nationale, donc on clavarde.

Catégories