Le Sportnographe

Un lock-out pour ne pas subir Gomez

Plusieurs experts et amateurs s’inquiètent de la possibilité que la Ligne Nationale force un lock-out ou que les joueurs fassent la grève à l’orée de la prochaine saison. C’est qu’avec les innombrables nouvelles acquisitions de Canadien (Plekanec n’a-t-il pas dit qu’il allait être “dépaysé” dans le vestiaire ?), on s’entend tous pour dire que la Stanley est à nos portes.

Or, les portes resterons fermées si la saison est annulée et les experts amateurs seront très déçus. Pourtant, il y aurait au moins une raison de se réjouir d’un lock-out : ça ferait une année de moins à subir Scott Gomez.

Oui, nous aussi croyions que toutes les blagues sur Gomez avaient été faites. Nous étions prêts à le laisser tranquille et à lui donner la chance de se faire valoir aux côtés de Brandon “Marcel” Prust. Mais la perspective de nous éviter de le voir tout en soustrayant une année à son contrat reste réjouissante.

C’est pourquoi nous ne serions pas déçus que la saison n’ait pas lieu. D’autant plus que ça laisserait une année à Alex Galchenyuk pour pratiquer ses slap shots dans le coin supérieur droit (ou gauche) afin de revenir brûler la LNH en 2013-2014. Et qui sait, peut-être que Gomez se trouverait une passion pour les boulettes IKEA en jouant une saison dans une sous-ligue suédoise, avant de décider de s’y établir jusqu’à la fin de ses jours…

6 commentaires

Laisser un commentaire

  • Moi, ce matin, il y ben plus que l’absence de Gomez qui m’horipile, il y les briques du centenaire qui seront enlevées et entreposées pour faire place au condos Canadiens. Je suis très inquiet et je me demande si on ne nous demandera pas de payer pour les faire réinstaller? Je suis, hélas, propriétaires de plusieurs de ce briques…
    Quand au lock out, je fait confiance a Yvon Pegnault pour nous entretenir chauqe jour du conflit… comme la derrnièr fois. Il faut se souvenir que même pas de hockey il y a du hockey! C’est le seul sport au monde!

  • Le CANADIEN enlève les briques, c’est pour reconstruire. Un lock out ça permettrait à Réjean Tremblay de publier dans le Hournal de Montréal les chroniques jambons qu’Il avait écrit à l’époque à La Presse

  • Pour revenir au “Gomer” j’pensais qu’y avait juste Michel Bergeron qui aurait pu y faire prendre son trou d’un coup…ben ça d’lair que non…

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.