Le Sportnographe
Shane Doan : Le Sportnographe appelle au boycottage de NHLfr !
Accueil » Chapeau Richard ! » Shane Doan : Le Sportnographe appelle au boycottage de NHLfr !

Shane Doan : Le Sportnographe appelle au boycottage de NHLfr !

Pendant que le Sportnographe regardait ailleurs, un regroupement pro-choix (comme dans « laisser les autres choisir ») québécois s’est allié au mouvement rest-of-canadien dans l’espoir de faire triompher l’idée que ce qui se passe dans le Centre Bell doit rester dans le Centre Bell. Shane Doan doit être ému.

Ce qu’il y a de plus douloureux, c’est que ledit mouvement a été amorcé par un partenaire officiel de ce site, NHLfr (qui ne porte d’ailleurs pas très bien son nom dans les circonstances). Les scribes de cet empire médiatique ont mis leurs plumes au service des forces occultes du libre hockey comme dans le bon vieux temps où les francos jouaient sur le troisième trio.

Un six-pouces dans les côtes du patriotisme duquel nous avons de la difficulté à nous relever. C’est que le Sportnographe s’est fait un devoir de pourchasser l’insignifiance médiatique, la folie partisane et le puck dumping. Quand l’amour du sport prend le dessus de l’amour propre et que des ressources sont mobilisées pour sauver un profileur racial parce qu’il en a mis trois dedans contre la Biélorussie, nous n’avons pas le choix de dénoncer la chose (surtout que c’est bon pour les cotes d’écoute).

Nous réitérons donc notre invitation à signer la contre-pétition « N’appuyons pas Shane Doan », (ou « Shame Doan » comme dirait l’autre), contre-pétition que nous irons déposer sur la tombe de Maurice Richard, ou quelque chose comme ça. Pour terminer, nous citerons Anatole France, plus parce que ça sonne bien que parce que c’est de circonstance : « Les patriotes ne doivent quitter Paris qu’après avoir exterminé les traîtres ». Boycottons NHLfr !

Note aux malades mentaux qui feront des commentaires débiles : Le Sportnographe est une satire, une parodie, c’est juste pour rire quoi. On les aime quand même NHLfr.

2 commentaires

Laisser un commentaire

  • Je n’aime pas la façon qu”on traite Shane Doan… parce que certains dans les média francophones le condamnent avec injustice…

    Au début j’ai pensé que Shane Doan était fautif dans cet affaire de propos insultant pour les francophones. Mais plus qu’on fouille on voit que Shane Doan est en train d’être “crucifié” pour quel que choses il n,a pas fait. Il me semble que soit Cormier a “poigné” le mauvais joueur dans cet affaire & que possiblement une autre personne a lancé ces propos envers les arbites ou carrément Cormier n’a pas bien entendu ce que Doan a dit.

    S’il existe des fautifs dans cet affaire, il me semble que ce sont les médias francophones en concert avec les députes du Bloc & aussi Coderre & quel que députes du NPD.

    je souhait de tout mon coeur que cet affaire pète dans la face des médias francophones, surtout quel que journalistes séparatistes qui persistent à jouer la victime québécoise éternelle .. la vraie victime c’est Shane Doan qui à mon avis a été condamné injustement dans les médias au Québec afin que certains “nationalistes” peuvent encore croire dans leur mythe concernant “l’identité québécois” … pauvre victime éternelle….

    bien à vouis

    William Knapp

  • ce que sportnographe fera, bebehabs supportera !!! de toute façon… vous savez, môôôôôsieur Piquette que je ne vis que pour le sportnographe… bon bon j’ai eu un petit faible pour ste-flanelle.com mais comme Alex ne s’est pas encore remis du non détail de Canadien… et que Fred est tout seul en onde les mardis soirs… ben… ça compte pas…

    ==

    ceci dit… OK… METTONS que SHAME Doan n’est PAS dit de quoi contre les arbitres… METTONS que ce sont D’AUTRES joueurs qui auraient dit DE QUOI… ben… on peux-tu au moins dire que les arbitres ont bien réagit en AVERTISSANT le coach et les joueurs plus tôt dans la partie qu’au prochain criage de bêtise à la saveur de racisme ne sera plus toléré… et que le ou les joueurs qui ont été avertit aient défié l’autorité *sur la glace* soit, les officiels ?

    j’sais pas pour vous… mais si les injures sont chose courantes au hockey (et j’en doute même pas !), alors pourquoi Doan NIE avoir dit de quoi de déplacé ??

Achetez le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi – Tome 2!

Achetez le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi!

Achetez le recueil de citations politique Le club des mal cités!

RSS Le club des mal cités

  • André Arthur, masculinisé
    Dans une société matriarcale, dont les valeurs sont de plus en plus femellisées, il était inévitable qu’on se retrouve avec une demie-portion comme Legault. L’article André Arthur, masculinisé est apparu en premier sur Le club des mal cités.
  • Le bêtisier “Ç’a ben été” du 17 janvier 2021
    Avec Éric Duhaime, Adrien Pouliot, Richard Martineau, Gilles Proux, Jeff Fillion, François Gariépy et Benoît Dutrizac. L’article Le bêtisier “Ç’a ben été” du 17 janvier 2021 est apparu en premier sur Le club des mal cités.
  • François Gariépy, protecteur de la démocratie
    Y’aura toujours des médias un peu plus games, un peu plus en marge, je pense à Radio X aujourd’hui, mais souhaitons que d’autres médias comme nous prennent exemple et se débarrassent de cette proximité là pour accéder à du journalisme objectif et que la démocratie s’opère. L’article François Gariépy, protecteur de la démocratie est apparu […]
  • Jeff Fillion, à propos du couvre-feu
    Si y’a une chose qu’il faut fermer à huit heure, c’est LCN pis TVA. Il faut enlever ces gens-là qui provoquent la discorde, qui provoquent la division. T’as 50% des gens qui vont s’abreuver de ces nouvelles-là. Ils vont trouver que ce qui est présenté, c’est la vérité. On a des gens qui passent leur […]
  • Jérôme Blanchet-Gravel, inquiet du couvre-feu
    Donc c’est quoi la prochaine étape? C’est quoi, c’est un suicide collectif pour prévenir le virus? L’article Jérôme Blanchet-Gravel, inquiet du couvre-feu est apparu en premier sur Le club des mal cités.

Catégories

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.