Le Sportnographe
Sept joueurs sur la patinoire
Accueil » Chapeau Richard ! » Sept joueurs sur la patinoire

Sept joueurs sur la patinoire

Les bonzes du Sportnographe venaient à peine de proposer que ce ne serait pas un bien bon moment pour avoir trop de joueurs sur la patinoire – parce qu’il nous semblait que ça n’était pas encore arrivé durant ce match – que l’arbitre sifflait à plein poumons pour signifier aux joueurs d’arrêter de jouer parce qu’ils avaient exagéré. Il faut donner crédit à Claude Julien, parce qu’on a bien vu l’arbitre montrer au banc de Canadien sept doigts bien droits, en voulant dire que c’était beaucoup trop, franchement.

On s’était auparavant tapé l’interminable hommage à Yvan Cournoyer et à Dickie “Dicking Dick” More (ou quelque chose comme ça) en tentant d’éviter le sac de croustilles à la crème sûre et aux oignons et en se demandant s’ils auraient retiré le chandail de Dickie Moore n’eut été d’Yvan Cournoyer ?

Puis on s’était levé pour écouter l’hymne nationale déclamée par Charles Prévost-Linton, ancien des Sinners et de la Révolution française (j’ai appris ça à Bonjour la nuit). Il y a quand même une marge entre chanter “Québécois, nous sommes des Québécois…” et “Oh Canada…”.

En résumé, pour ce qui est du match en tant que tel, il faut donner crédit à Ed Belfour pour avoir été mardeux, à Steve Bégin pour ne pas l’avoir été (et pour m’avoir presque fait échapper ma bière) et à Claude Julien pour n’avoir pas su retenir ses joueurs.

Une mention spéciale toutefois à Francis Bouillon, qu’on a entendu, grâce au micro caché dans son jock-strap, encourager ses coéquipiers, en bilingue à part de ça. Échangez-le pas, celui-là !

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Achetez le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi – Tome 2!

Achetez le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi!

Achetez le recueil de citations politique Le club des mal cités!

RSS Le club des mal cités

  • Pascal Bérué, qui interpelle Horacio Arruda
    Le Dr Arruda, j’ai envie de lui dire des fois : Si ce n’est pas votre décision, clignez des yeux trois fois, je veux dire, envoyez-nous un signal de détresse. L’article Pascal Bérué, qui interpelle Horacio Arruda est apparu en premier sur Le club des mal cités.
  • Pascal Bérubé, qui interpelle Simon Jolin-Barrette
    J’ai l’impression que parfois, à travers ses interventions, c’est un petit peu un message de détresse qu’il nous envoie. J’ai envie de lui dire, si vous êtes en danger comme nationaliste à la CAQ, clignez des yeux deux fois. On va venir à votre secours! L’article Pascal Bérubé, qui interpelle Simon Jolin-Barrette est apparu en […]
  • Jeff Fillion, qui ose une prédiction à propos du Parti conservateur du Québec
    Dans mes prédictions actuellement, j’ai une bonne moyenne je pense. Je fais de bonnes prédictions. Dix, dix élus du nouveau parti de Éric Duhaime, en fait le Parti conservateur. Je pense que dix élus, ce serait peut-être le minimum.  L’article Jeff Fillion, qui ose une prédiction à propos du Parti conservateur du Québec est apparu […]
  • Éric Duhaime, qui explique sa principale motivation pour se lancer en politique
    Je considère qu’il est de notre devoir de faire l’impossible pour sortir de l’extrémisme sanitaire dans lequel la Coalition Avenir Québec de François Legault nous enfonce depuis maintenant presque neuf mois. L’article Éric Duhaime, qui explique sa principale motivation pour se lancer en politique est apparu en premier sur Le club des mal cités.
  • Anne-France Goldwater, qui ne veut protéger que les animaux mignons
    – Il faut vraiment que vous deveniez 100% végétarienne, parce que vous pouvez pu manger du poulet pis des crevettes, après le vibrant plaidoyer que vous avez fait pour les animaux. – Touchez moi pas mes crevettes. Touchez moi pas mes crevettes, les crevettes les homards. Sont trop moches pour être… ce sont pas des […]

Catégories

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.