Le Sportnographe

Se battre jusqu’au dernier sifflet

Photo : CP Graham Hughes

Si Canadien était un animal, il serait certainement un écureuil avec la rage en plein milieu du Parc Lafontaine qui se bat contre un p’tit bouledogue pour récupérer son morceau de gateau Vachon qui avait été échappé plus tôt par un hipster qui mangeait un Jos Louis pour démontrer tout le ridicule de manger quelque chose d’aussi peu nutritif.

C’est pas pour nous vanter mais cette comparaison est très juste. Car il ne faut pas oublier que tout ce qui arrive avec Canadien est une histoire. Comme celle de l’écureuil. Qui ne laissera jamais tomber son morceau de gâteau sucré.

“Aujourd’hui le Canadien ça fait des années” disait Jacques Demers ce matin. Et on ne pourrait être plus juste. Aujourd’hui Canadien, ça fait des années. Et pour cette raison, Canadien se battra jusqu’au dernier sifflet.

Parce que même si on sait qu’on applaudira notre Flanelle en cas de défaite ce soir, l’important dans tout ça, c’est de jamais laisser tomber.

Parce que même si Canadien n’a plus les services de Hal Gill blessé à la jambe, d’Andrei Markov blessé au genou, de Paul Mara blessé à l’épaule et d’Andrei Kostitsyn blessé dans tête, on sait que les p’tits gars seront au poste jusqu’à la dernière goutte.

Et ça, c’est important pour nous, les partisans. Go Canadien Go.

5 commentaires

Laisser un commentaire

  • Je suis convaincu que Halak et cie donneront des bouchées doubles d’épaule à la roue et qu’elle tournera pour eux.

    Si nos gars perdent ce soir, ils auront donné de l’effort jusqu’au bout du rouleau parce qu’il y aura plus de gaz dans le fonds du baril.

  • J’aime pas ça les fins heureuses moi…
    C’est vrai qu’il faut être fier de la Flanelle, mais delà à dire que si y perdent par 6 buts, le monde vont applaudir pareille. J’aimerais moi voir Kostisyn pleurer à chaude larme.. ben non ..

  • Munger, vous z’avez oublié le petit chapeau de fête sur le premier “gateau” de votre beau texte délicieusement sweet…

    Je suis d’accord avec vous : Go Canadien go!

  • Il ne faut jamais vendre la peau de l’écureuil avant les boeufs, c’est bien connu.

    Les ti-gars étaient choqués à la fin du match, c’est signe que le pingouin commence à avoir le feu aux poudres…

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.