Le Sportnographe

Ryan O’Byrne souffre de daltonisme (entre autres)

Nos vaillants équipiers nous ont donné un spectacle mercredi, certes. « De la dentelle à Hockeytown » titrait sans doute le Detroit Herald s’il existe.

Mais ce que nous retenons, c’est la nouvelle que nous retenions ici à Sportnographe (car chez nous, on a de la retenue) et qui s’est confirmée mercredi soir.

Nous savions hors de tout doute que Ryan souffrait de myopie. Faut être aveugle de loin pour ne pas s’en être rendu compte quand il a compté son premier but de l’année pour le Islander.

Maintenant : sa magnifique passe à Franzen du Détroit n’est nul autre que le résultat de son daltonisme : il est affecté d’une affection appelée « protanomalie », soit la présence d’une mutation du pigment de la vision du rouge. La sensibilité à cette couleur est diminuée et ça, on le savait avant d’aller voir sur Wikipédia.

Ryan O’Byrne est une malheureuse victime de ses facultés affaiblies. Faudrait pas attendre qu’il mette en échec un propre coéquipier.

Plusieurs solutions sont imaginables. Faire jouer Averell O’Byrne seulement contre les équipes aux chandails fluorescents. Sinon, Carbo pourrait suggérer aux joueurs de lui crier après mais les gros mots pourraient aussi affecter sa fragile confiance.

Reste la visière Ovechkin, celle qui déforme la réalité et son visage. Si ça lui donne une telle vision du jeu, nous lui suggérons fortement. Faudra que Canadien l’ait à l’œil avant de l’avoir dans les dents.

11 commentaires

Laisser un commentaire

  • moi j’dis que c’est de la faute à l’apostrophe… parlez-en à pik pis philo… ils savent ce que c’est que d’être pogné avec une apostrophe…

  • À l’époque où Denis s’évoluait dans la défunte Ligne Coloniale sous les couleurs des non moins défunts Barons de Syracuse, Denis avait dans son équipe un coéquipier qui souffrait d’une rare maladie de l’oeil droit. Chaque fois que Yvon “Snow Go” Gamache recevait une rondelle ou un coup de bâton (généralement de hockey) sur l’oeil droit, ledit œil se mettait à saigner du sang et/ou à ne plus voir. Au début, cela nous faisait bien rire, sauf que nous nous sommes aperçu à la longue que le jeu de « Snow Go » se diminuait en qualité lorsqu’il ne voyait plus de son œil droit. Nous nous sommes constaté toute la gravité de la situation lorsqu’il s’engagé le combat contre le jeune préposé à l’équipement durant une bagarre du général. Heureusement pour Yvon, le jeune ne s’est gardé que très peu de séquelles des 3 mois passés dans un état de coma. Afin de se remédier le problème, Yvon a décidé de porter sur son œil droit malade un œil droit de pirate. Grâce à ce stratagème des plus astucieux, Yvon a pu poursuivre sa glorifiante carrière dans la Ligne Coloniale pendant 5 saisons plus ou moins fructueuses de succès. Bref, Ryan devrait adopter l’exemple de Snow Go et ne pas hésiter à recourir à de l’aide sous forme d’équipement. La suggestion de Monsieur Poulin est excellente : Ryan ne devrait pas hésiter une seconde à s’arborer une visière d’Ovechkin afin de sauver sa carrière du précipice qui la guette.

    Sportivement,

    Denis Moilou

    P.S. Merci de me publier.

  • Non mais voulez-vous bien le lacher ? Il a fait un érreure oui mias la revenez s’en… selon vous se but a couté la victoire au candiens ? Moi je dis que non car on aurait pus les batres si on se serait forcer désolé la mais je ne prend pas que vous disiez tant de chose méchante a propos de ryan o’byrne si vous avez un probleme avec mon opinion venez dont me le dire Miss-kostitsyn-46@hotmail.com

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.