Le Sportnographe

Robert Gainey doit échanger tout le monde

À l’unanimité, le conseil d’administration du Sportnographe vient de décréter qu’il est temps pour Robert Gainey de procéder à une vente de feu afin de rebâtir l’équipe sur des bases fermes pour la saison du deux centenaire de Canadien en 2108. La comédie (ou “comidie”, pour les puristes) a assez durée.

Quand Francis Bouillon commence à ressembler à Ryan O’Byrne, quand Alex Kovalev, après avoir vendu des tonnes de DVD et fait de la publicité pour de la salade de poupou de poulet, commence à ressembler à Alex Kovalev (version 2006-2007), et quand on commencer à confondre Andreï Kostitsyn et Sergeï Kostitsyn parce qu’on ne les voit pas assez souvent, il est temps de faire quelque chose.

Quand Guy Carbonneau envoie Steve Bégin sur l’avantage numérique (et pas parce qu’il s’est trompé), quand Tomas Plekanec est comparé à Paul Meilleur-Aucoin et non pas l’inverse, et quand Guillaume Latendresse est le patineur le plus rapide, c’est le temps de faire quelque chose de gros.

Mais surtout, quand Canadien se fait humilier par un Théodore gorgé de Propecia contre une équipe aussi peu centenaire que le Washington, il est temps de changer d’air et de passer à une nouvelle ère. Robert Gainey, il faut échanger tout le monde (sauf Koivu parce qu’il joue dans le film sur Canadien). Voilà qui est dit.

6 commentaires

Laisser un commentaire

Infolettre

Flux Le club des mal cités

  • Dominic Maurais, à propos d’un projet de l’organisation C40 de tarification des déplacements en ville
    Qui finance ça, cet organisme-là à la tête d’un projet pilote de confinement climatique, dont fait partie autour de la table la mairesse Plante? Je vérifie et y’a entre autres la Open Society Foundation. C’est qui la Open society? George Soros! […] C’est le great reset, ni plus ni moins.
  • Manon Massé, qui se fait plaisir
    – Manon Massé, merci beaucoup pour votre présence à l’émission. – C’est moi qui me fait plaisir.
  • Mario Dumont, à propos du Secrétaire général de l’ONU
    Tsé hier Guterres, toutes les conneries qu’il a dit, l’humain détruit, tous les humains… t’écoutes ces malades-là, ben ok, premier problème, on rase l’humanité. Le gars est supposé parler pour l’ONU. Ça devait être les défenseurs de l’humanité, pis finalement, il dit les humains on est juste bons pour s’autodétruire.
  • Mario Dumont, qui fait de la désobéissance civile
    On est rendus tellement malades en matière d’environnement, tellement plus capables d’en parler que faut que tu dises que tout va mal. Tsé la NASA dit l’humanité est en reforestation. Les photos d’aujourd’hui sont plus vertes qu’il y a quarante ans. Mais ça, dire ça, ça a pas de bon sens. C’est une hérésie. Je […]
  • Nathalie Normandeau, qui n’aime peut-être pas les autobus
    Est-ce qu’on a le droit au Québec de dire: on haït ça prendre l’autobus, on haït ça prendre le métro. Est-ce qu’on peut dire ça au Québec en 2022?

Catégories