Le Sportnographe

Robert Gainey doit échanger tout le monde

À l’unanimité, le conseil d’administration du Sportnographe vient de décréter qu’il est temps pour Robert Gainey de procéder à une vente de feu afin de rebâtir l’équipe sur des bases fermes pour la saison du deux centenaire de Canadien en 2108. La comédie (ou “comidie”, pour les puristes) a assez durée.

Quand Francis Bouillon commence à ressembler à Ryan O’Byrne, quand Alex Kovalev, après avoir vendu des tonnes de DVD et fait de la publicité pour de la salade de poupou de poulet, commence à ressembler à Alex Kovalev (version 2006-2007), et quand on commencer à confondre Andreï Kostitsyn et Sergeï Kostitsyn parce qu’on ne les voit pas assez souvent, il est temps de faire quelque chose.

Quand Guy Carbonneau envoie Steve Bégin sur l’avantage numérique (et pas parce qu’il s’est trompé), quand Tomas Plekanec est comparé à Paul Meilleur-Aucoin et non pas l’inverse, et quand Guillaume Latendresse est le patineur le plus rapide, c’est le temps de faire quelque chose de gros.

Mais surtout, quand Canadien se fait humilier par un Théodore gorgé de Propecia contre une équipe aussi peu centenaire que le Washington, il est temps de changer d’air et de passer à une nouvelle ère. Robert Gainey, il faut échanger tout le monde (sauf Koivu parce qu’il joue dans le film sur Canadien). Voilà qui est dit.

6 commentaires

Laisser un commentaire

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.