Le Sportnographe
Récession et Stanley, un mélange explosif
Accueil » Chapeau Richard ! » Récession et Stanley, un mélange explosif

Récession et Stanley, un mélange explosif

On pensait bien que le journalisme sportif d’enquête avait fait tout ce qui était possible en matière de corrélations ésotériques, comme celle de la malédiction du 23 décembre, celle de la bénédiction des matchs à l’étranger en début de saison, et celle du lien entre “puck dumping” et “match plate”, mais nous étions évidemment dans le champ, comme la plupart du temps (mais ça n’enlève rien à notre statut de références, nos statistiques en témoignent).

Or ce matin, un économiste de deuxième trio nous informe que Canadien a une petite tendance à se faire aller la coupe Stanley en temps de récession. Semble-t-il que la Grande Dépression, tout comme la crise économique de 1953 (on s’en souvient) eurent des effets bénéfiques sur la capacité de Canadien à compter des buts importants. Il est arrivé huit fois que la Flanalette remporte la Stanley au cours d’une récession, alors que ce n’est jamais arrivé pour les Nordiques.

Le Sportnographe, toujours soucieux de se foutre des gens qui perdent leur emploi, estime donc qu’il en va de l’intérêt de la nation et des compagnies chinoises de drapeaux de Canadien que l’économie se plante encore une fois. Dans la mesure où les Samsonov de ce monde peuvent continuer à aller s’asseoir sur leurs contrats de 7 millions chez l’adversaire, nous serons satisfaits, et pourrons de toute façon continuer de vivre sur les recettes faramineuses qu’engendrent les publicités à peine envahissantes qui ornent ce site [1].

La semaine prochaine, nous traiterons de la relation entre l’occurrence de tsunamis au Japon et l’exécution de parades sur la Ste-Catherine.

13 commentaires

Laisser un commentaire

S’abonner à l’infolettre

Recevez chaque semaine les nouvelles citations par courriel!

Achetez le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi – Tome 2!

Achetez le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi!

Achetez le recueil de citations politique Le club des mal cités!

RSS Le club des mal cités

  • Maxime Bernier, qui résume
    Ce sont les gauchistes woke qui sont racistes.
  • Bêtisier « Il faut se tenir debout quand on fait pipi » du 21 février 2021
  • Jeff Fillion, à boutte
    – Faut faire attention à ce qu’on dit, parce qu’on passe quasiment pour des complotistes, pis une gang de malades dans tête parce qu’on défend des principes qu’on pensait que tout le monde tenait à coeur. Pis on est là, on est obligés de se retenir parce que le gouvernement veut nous faire fermer, ils […]
  • Jeff Fillion, à propos de ceux qui ont peur de la COVID
    Y’a une gang de gars entre autres qui pissent assis pas à peu près au Québec. Y’ont peur, y’ont peur. Allez coller votre mère, allez coller votre blonde, ça va bien aller là. Tsé, aujourd’hui, on va se le dire franchement, les boys là, avec tout ce qu’on a, ce qu’on savait pas au mois […]
  • Léo-Paul Lauzon, après avoir été congédié par Québecor
    Y’a ces chroniqueurs, ces animateurs vedette que tu dois pas critiquer. Et deuxièmement aussi, bon, j’ai été écrire un texte sur Régis Labeaume. Naturellement, y’a pas passé là, […] c’est un grand ami de la famille Québécor. J’en ai écrit un autre aussi sur un milliardaire, un homme d’affaire très important au Québec, qui a […]

Catégories

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.