Le Sportnographe
Real

Réal Munger ou de l’importance du vide

Crédit photo : un gars de Radio-Can.

Au Sportnographe, on reçoit souvent des courriels de gens qui veulent connaître le parce que du pourquoi que Munger écrit toujours des articles vides alors que nous, je veux dire Piquette et moi, on écrit toujours des affaires que faut que tu les relises deux fois pour les comprendre tellement y’a de la substance dedans et plusieurs degrés dans nos blagues.

Honnêtement, nous on pense que Munger est jusse cave. Alain Sanscartier, lui, dirait plutôt que dans la vie, il y a la sauce Ketchup, la sauce Jacques Martin et la sauce Réal Munger, celle que même si t’échappes le pot dans le chaudron, ça changera pas le goût. Pire, ça va n’enlever.

Mais Paul, c’est quoi sa recette au juste ?

D’abord, la première chose, c’est d’écrire des phrases qui servent à rien. Un peu comme celle que vous lisez présentement. Et ces phrases, vous pouvez même les rendre plus longues en ajoutant d’autres affaires qui veulent rien dire.

Ensuite, Munger se spécialise dans les paragraphes d’une ligne.

Bon, vous allez dire qu’un paragraphe d’une ligne, c’est plusse une phrase qu’un paragraphe.

Et vous aurez raison.

Aussi, un texte de Munger sans référence à Jésus, ben c’est pas un texte de Munger, c’est un texte de Piquette ou de moi.

Et ça, c’est sans compter que Réal dit souvent des affaires comme “l’information qui goûte bon l’information”. Ou encore “le merveilleux monde du sport professionnel bonsoir”. Moi, quand je lis ça, je trouve que c’est du grand sans génie. Même lu à haute voix.

Bon, ben c’est pas mal ça. Ah oui, pis je tiens à dire que cet article m’a pris 4 minutes et 25 secondes à écrire, top chrono. Comme ceux de Munger.

On reconnecte un moment donné.

8 commentaires

Laisser un commentaire

Infolettre

Flux Le club des mal cités

  • Jean-François Gosselin, à propos des femmes en politique
    Quand moi j’approche quelqu’un, je veux pas me faire dire non, donc j’y vais tranquillement. […] Pis aussi, quand on convoite, je te dirais c’est encore plus vrai lorsque c’est des candidates parce que de nature, les femmes sont peut-être moins attirées par la politique. Pis pour moi ç’a toujours été important aussi d’avoir des […]
  • Luc Ferrandez, insulté
    Ça m’insulte de voir du monde mettre leur manteau d’hiver en été. Christ, achetez vous des manteaux d’été !
  • François Legault, à propos d’un meurtrier tué par la police
    Je suis content qu’on soit débarrassé de cet individu-là. Il faut voir aussi ce qui est arrivé. Étant donné que c’est quelqu’un qui était déjà ciblé, pourquoi a-t-il été relâché?
  • Jérôme Blanchet-Gravel, dur-à-cuire
    Dernier grand débat de société: si vous vous sentez intimidé par une caissière de 16 ans au Ashton qui vous propose de lui laisser 20% de #pourboire sur une machine, c’est que vous n’avez jamais fréquenté de quartiers où on peut vous braquer pour 20$ avec une arme.
  • Éric Duhaime, rassembleur
    Quand j’entends des gens nous traiter d’égoïstes, ou d’édentés ou de complotistes parce qu’on veut offrir un avenir meilleur au Québec, ben je leur dit d’aller se faire foutre parce qu’ils ont rien compris.

Catégories