Le Sportnographe
sportnographe
Accueil » Chapeau Richard ! » Radek Bonk revient hanter Canadien

Radek Bonk revient hanter Canadien

C’est fou comme les choses peuvent vite changer. En l’espace de deux matchs, le problème des gardiens de but de Canadien a pris une toute autre tangente. D’une situation où l’on se retrouvait avec un surplus de cerbères numéro 1, nous voilà rendus avec un trop plein de gardiens poches.

N’était-ce pas mieux à l’époque où Aebischer et Bonk étaient toujours là ? Ce dernier a hier tout donné pour que les analystes sportifs à l’imagination fertile (pas comme nous) puissent utiliser l’expression « Bonk est venu hanter son ancienne équipe ». Si ce n’était des contre-performances de Sergei Farfadov Samsonov, on serait à se demander si les succès incroyables que connaissent généralement les jouteurs après leur départ de Canadien n’est pas une légende, mais un phénomène aussi véritable que le sont la malédiction du 23 décembre et l’avantage de la foule.

Faut croire que le fait de mélanger tous les trios comme Guy Carbonneau l’a fait contre le Nashville n’a pas porté fruit, sauf dans le cas de Guillaume Latendresse qui est mélangé en général, de toute façon. D’ailleurs, vous ne l’avez peut-être pas remarqué (à moins d’avoir un oeil de lynx), mais Latendresse a un coup de patin qui s’apparente fortement à celui de Réal Munger, ce qui n’est pas particulièrement rassurant.

Dans tout ça, il reste quand même Kovalev qui s’impose de plus en plus comme un joueur-franchise de concession, et Grabovski qui suit les traces d’Alex Perezhogin avec beaucoup d’efficacité. On le verra sans doute avec le Salavat Yulaev sous peu.

P.-S. : Nous avons souligné les bouts importants de ce billet à la manière de Benoît Brunet.

5 commentaires

Laisser un commentaire

  • Radek a toujours été mon idole depuis qui était avec le CH !! Y’en a pas deux avec une tête comme lui ! En plus, il a été le joueur le plus sous-évalué de Canadien pendant qu’il était avec nous. Le problème de notre grand(petit) club est dans sa faculté a manager ses joueurs…Pourquoi s’acharner a mettre Ryder-Koivu-Higgins sur la première ligne d’avantage numérique quand la 2eme ligne produit plus, en moins de temps qu’eux. Radek avait toujours été sur l’avantage numérique et aussi le désaventage numérique dans toutes les équipes qu’il a joué, sauf avec nous ! Pourquoi ? Je sais pas, mais a voir son rendement cette saison, ce fût été une grave erreur ! Je vais aussi vous passez de cas Ribero, qui est encore pire pour l’orgeuil des dirigeants du CH

    Mettez sa dans votre pipe Gainey et compagnie !

  • merci M. Yvan. à cause de ma couleur de cheveux, j’ai souvent de la misère à comprendre vos textes et les lire en une seule fois. Maintenant, je sais ce qui est important !

    pour ce qui est de Radek, je pense que c’est le fait d’avoir la même femme de ménage que Jeepee Dumont. Je sais pas trop ce qu’à fait la madame, mais ça fonctionne !

    Bonkydou est comme un genre de RibeiroLeclairMurray qui s’est retrouvé hors de la ville de perdition qu’est la patrie de M. Tremblay.

  • Canadien est beaucoup plus optimiste que vous, M. Piquette, en ce qui concerne le 84, qui aurait profité de la défaite face à la Ville de Nash pour secouer sa guigne.

    http://canadiens.nhl.com/team/app/l

    La prolificité récente de notre Tendresse a émoustillé le rédacteur du site de Canadien. À noter qu’avec un gros 29 points et un différentiel de -20, il aurait, toujours selon la même source, connu une impressionnante saison recrue.

  • Si nous ne gardons que les mots pas surlighter, ça nous donne :

    Autre, nous voilà avec un Sergei Samsonov, faut croire que qui est mélangé fortement avec beaucoup.

    Cela fait une très bonne analyse à la Koko Demers.

S’abonner à l’infolettre

Recevez chaque semaine les nouvelles citations par courriel!

Achetez le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi – Tome 2!

Achetez le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi!

Achetez le recueil de citations politique Le club des mal cités!

RSS Le club des mal cités

  • Maxime Bernier, mathématicien
    O’Brien expliquant à Winston dans 1984 que 2+2 ne font pas toujours 4: ‘Parfois (ils font quatre), Winston. Parfois ils font cinq. Parfois ils font trois. Parfois il font tout à la fois.’ LE PARTI DÉCIDE. Si 2+2 peut donner 4 ou 5 dépendant de votre couleur de peau, genre, orientation sexuelle, etc., quelles sortes […]
  • Maxime Bernier, inquiet
    Les idéologies autoritaires sont de plus en plus influentes partout dans le monde, y compris ici au Canada. Sont-ils morts en 1944 seulement pour repousser de quelques décennies le triomphe de la tyrannie qu’ils combattaient? #jourj
  • Gilles Proulx, à propos des gens de Québec
    Mais quand tu vois à Québec Éric Duhaime. Un gars qui a changé 25 fois d’idée et qui démontre que les Québécois de la vieille capitale sont globalement des inférieurs. Eille, le complotiste, on va se ranger derrière le complotiste à Éric Duhaime. Y’a toujours eu des hurluberlus à Québec pour vraiment attirer une foule. […]
  • Le bêtisier “La belle et la bête” du 8 mai 2021
    [youtube https://www.youtube.com/watch?v=hipi5H3toAk?version=3&rel=1&showsearch=0&showinfo=1&iv_load_policy=1&fs=1&hl=fr-FR&autohide=2&wmode=transparent&w=770&h=434]
  • Michel C. Auger, qui oublie le nom de son émission
    Bonjour, ici Michel C. Auger, c’est jeudi 22 avril, c’est Midi Impôt. Ben oui, j’ai fait le lapsus, Midi Impôt. Ça vous dit tu ce que j’attends de mon comptable bientôt?

Catégories

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.