Le Sportnographe

Qui ne sera pas capitaine de Canadien ?

Photo : THE CANADIAN PRESS/Paul Chiasson
Photo : THE CANADIAN PRESS/Paul Chiasson

Cela fera bientôt trois semaines que Canadien est revenu de façon intensive dans l’actualité (comme s’il avait vraiment quitté), et cela fera bientôt trois semaines que les observateurs du monde du sport (genre nous) ont l’impression de vivre le jour de la marmotte : “le sujet du jour : Canadien est-il meilleur, à quel rang finira-t-il, Jésus Price marchera-t-il sur les eaux, qui sera le nouveau capitaine ?”

Eh bin nous, nous ne sommes pas mieux que les autres, mais quand même un peu. Alors, on vous pose la question : qui ne sera pas capitaine de Canadien ?

Andreï Markov : trop gêné pour aller s’obstiner avec l’arbitre et/ou trop intelligent pour savoir que ça sert à rien.

Scott Gomez : disqualifié parce qu’il désire apprendre le français. Un capitaine qui parle français ? Voyons donc.

Brian Gionta : trop petit pour en imposer à ses coéquipiers (Hal Gill par exemple).

Mike Cammalleri : trop porté sur les coups vicieux et ressemble trop à Henri VIII, un homme assez autocratique.

Maxim Lapierre : sa maison est trop petite pour inviter toute l’équipe.

Guillaume Latendresse : il a une famille à s’occuper de.

Travis Moen : c’est qui lui ?

Georges Laraque : son code d’éthique ne lui permettrait probablement pas d’argumenter avec des arbitres qui n’ont pas sa stature.

On oublie peut-être quelques joueurs, mais avec tous ces changements, on est un peu mêlés. Toutefois, il y a clairement quelqu’un qui sort du lot, et ce quelqu’un est les frères Kostitsyn. Avec l’aide de la mafia russe, ils sont notre homme pour imposer le respect dans le vestiaire.

5 commentaires

Laisser un commentaire

  • Si Péladeau avait acheté Canadiens, on aurait pu avoir droit à une “Capitaine de Canadiens Académie” à TVA cet automne, pis ça aurait été ben l’fun parce qu’on aurait pu voter pour notre préféré, à grands coups de 50 cents par appel.

  • y manque un T en quelque part dedans vot’ texte m’sieur piquette… je vous laisse deviner où… si vous ne trouvez pas, la réponse est dans votre boîte de courriel…

    cela dit, je dirais que c’est Ryan O’Byrne qui ne sera pas Capitaine… un capitaine… ça ne score pas dedans son propre net…

  • Premier commentaire au sportnographe!

    J’adore ce site! Parfois je le trouve insignifiant!

    La réponse pour Markov: trop intelligent.

    Autre joueur qui ne sera pas capitaine: Carry Price. En plus d’être le sauveur de Canadien et son bouc-émissaire, ça lui ferait juste une petite responsabilité en trop.

  • GAB23:”J’adore ce site! Parfois je le trouve insignifiant!”

    Heille pas mal insultant toi. Rien que “parfois” insignigifiant!?!? 100% insignifiant, pis fier de l’être à part ça. C’est pas rds.ca icitte.

Infolettre

Flux Le club des mal cités

  • Jérôme Blanchet-Gravel, à propos des régimes carcéraux chinois et canadiens
    Toute notre brochette de chroniqueurs ultra-sanitaristes, comment ils vont se démerder avec le cas chinois? Ils vont dire: ah c’est pas pareil! La Chine c’est pire, on peut pas comparer. Mais y’a quand même des fois des parallèles, désolé, mais là on parle de gens qui se lèvent contre la politique du confinement. […] Donc […]
  • Maxime Bernier, à propos de la répression en Chine et au Canada
    On a vu Trudeau défendre les manifestants en Chine contre les mesures COVID, qui veulent regagner leur plus de liberté. Donc deux poids, deux mesures encore une fois, on fait la promotion de la démocratie et des droits individuels à l’extérieur du pays, mais ici au Canada, on fait le contraire, M. Trudeau bafoue ces […]
  • Maxime Bernier, qui voit dans le jeu de Justin Trudeau
    Moi je pense que ce que fait Trudeau, c’est effectivement désarmer à moyens termes les Canadiens et qu’il y aurait juste la police qui aurait le droit d’être armée en bout de ligne. Et si on va jusque là, ben c’est ce qui se passe dans les pays totalitaires.
  • Olivier Lemieux, qui y est presque
    Alors vous voyez la une en kiosque demain. Alors il parait aux côtés des maires de Granby, de Sherbrooke, aussi de Laval, alors entre autres, Catherine fout rien. Fournier pardon.
  • François Legault, qui a une définition flexible du consensus
    J’étais content de voir le débat évoluer sur le tunnel Québec-Lévis. Il me semble, je sens un certain consensus, au moins pour les deux voies sur quatre pour le transport en commun. Je sens un consensus, on avance, on avance.

Catégories