Le Sportnographe

Prendre pour sa ville

Comme vous avez pu le remarquer, il n’y a pas beaucoup d’action sur le Sportnographe dernièrement. Certains diront que c’est de la faute à un newfie qui est pas capable de la dégager comme du monde, c’est en partie vrai. L’absence de couverture médiatique de notre sport national s’explique par le fait que Canadien n’est plus de la partie. Le Canadien représente Montréal, et on le sait, il est beaucoup plus intéressant de prendre pour sa ville que pour une autre.

Voyez-vous, le citoyen moyen Montréalais ne parlera généralement pas de la dernière partie Columbus/Floride autour de la machine à café, mais plutôt des virages unidimensionnels de son tireur d’élite ou encore des jeux foireux de son Slovaque préféré. Et c’est comme ça.

Selon une étude bonne 19 fois sur 20, on prend inconditionnellement pour sa ville, même si on habite une banlieue de la Caroline du Nord et qu’on ne sait pas ce qu’est un hors-jeu. L’autre fois sur 20 on habite Ottawa et on sait qu’ils chokeront en série alors on prend pour Toronto ou Montréal. De toute façon, c’est tard le hockey et il faut être en forme le lendemain à son bureau à Kanata.

Certains lecteurs nous disent d’arrêter de chialer contre Canadien et nous suggèrent de prendre pour le Islanders. Pas fou. Mais je dirai non et non. Nous habitons Montréal et nous nous devons pour prendre pour Canadien, même s’ils sont des pas de coeur, même s’ils ont des bâtons verts fluos pas solides, même s’ils sont poches.

Et si parfois les autres clubs sont capables d’offrir du beau hockey, il en reste pas moins que c’est beaucoup moins drôle de faire des blagues sur Chris Drury que sur Richard Zednik. Désolé.

15 commentaires

Laisser un commentaire

  • … et d’ailleurs, comme le hockey est le seul vrai sport, on est pas mal dépourvus quand la bise estivale est venue. Prendre pour sa ville dans un autre sport, c’est pas non plus évident.

  • Faudrait peut-être ramener le roller hockey… que de bons moments avons-nous vécu jadis grâce au prestigieux Roadrunners Athletic Club !

    Sinon on peut toujours ressortir des vieilles cassettes du défi mini-putt qui, bien que n’arrivant pas à la cheville d’un match Canadien-New Jersey circa 1999 en fait de plaisir procuré, faisait tout de même la job, un peu comme Brian Skrudland à ses belles années.

  • On voit que Paul est un fervent amateur de Serge Vleminckx, l’homme derrière les fameuses répliques au défi mini-putt “Biiiirdie !!!”, “Regardez le regard d’André Buis, le même que Maurice Richard” ou bien quand il nommait Guy Rouleau “le rouleau compresseur” dans ces descriptions de roller hockey…

    ….aaahhh que ces étés sont longs sans les Raodrunners avec des scores de 23 à 19 et sans le défi mini-putt avec les familles Buis et Buissière, sans oublier la jeune sensation Carl Carmoni !!!

    bon été !

  • Et le soccer… qu’est-ce que vous en faites du soccer… Tsé une belle partie 0-0 qui se décide sur des lancers bidons ou le goaler se garoche au hasard d’un bord ou bedon de l’autre bord… À pis fu… on va attendre en septembre, le retour des glorieux… à moins que je m’achète un puteur…

  • Très déçu que vous ayez passé sous silence la signature récente de Aaron “Down” Downey. Cette nouvelle est tout de même d’une importance comparable à celle de l’embauche de Youppi. Pour ce qui est du mini-putt à la télé, je souscris entièrement à un retour de cette palpitante émission, même en reprise. Si les rubans sont trop usés, je me contenterais même uniquement du son…

  • J’crois que vous avez rien compris pentoute ! Vous parlez de roller hockey, de baseball, de soccer et de mini-put, mais vous avez oublié qu’avec la diffusion des parties de pétanque du club de l’âge d’or de Longueil, on rejoindrait la tranche la plus nombreuse de la pyramide des âges : les baby-boomers !

    L’avenir est dans un site web destiné à commenter les explois des pétanqueux. Voilà donc pourquoi je recommande fortement aux célèbres rédacteurs du sportno d’ajouter une section « pétanque » à son croustillant site.

  • Moi-même étant un ancien joueur de pétanque full-contact (12 saisons comptètes avec les Boulettes de Trouville). Je dois avouer que l’avenir du site pour cet été n’est pas de parler du fameux tournois de pétanque du 6ème âge de St-Scolastyque mais bien de continuer à parler de Robert Gainey et de Canadien.

    Voulez-vous ben m’dire pourquoi Robert a signé Aaron Downey dit le bagarreur de 5’10″, Garth “le joueur le plus laid depuis Mike Foligno” Murray et Mark “je joue une game sur huit parce que j’suis trop poche” Streit ??? Au moins Steve “le préféré des fans” Bégin est de retour, ça fait au moins ça, mais Canadien a toujours seulement 13 joueurs sous contrat… Faudrait commencer à parler avec les agents de Huette et de Bouillon d’poulet….

  • Pour moi, l’embauche de Downey ne tient qu’à une chose : les sacs de patates. Robert a sûrement remarqué que ses joueurs russes se sentaient chez eux quand ils se faisaient offrir des sacs de patate par leur coéquipier fils de fermier !

  • Franchement ! Vous manquez vraiement de fibre nationnaliste québécoise..Que faites-vous des Alouettes qui embauchent pas mal plus de québécois à la verge carré que la sante flanalette..Vous pourriez en parler au moins….

  • Pouvez-vous nous laisser quelque temps afin de mieux vous servir, vous, fidèle lecteur ? Nous aurions pu fermer le site et placer une belle image d’un bel homme travaillant sur une pancarte ou, encore mieux, un beau cône orange. Nous reviendrons plus forts, promis, et, en attendant, vous pouvez crier à l’injustice en nous laissant des commentaires… Le sport, c’est la vie !

    Merci de votre grande compréhension.

  • Tiens, je me propose comme potentiel joueur québécois. Pure laine, d’origine 100% française de France, je pense être capable de me ramasser 3-4 taloches sur le coin de la fiole sans avoir l’air trop fou, et en bonus je peux à l’occasion rendre la pareille à mes adversaires trop audacieux. De plus, dans l’éventualité où Robert décidait de faire de moi le goon officiel de Canadien, et en supposant que le contrat de Tie Domi ne soit pas racheté par l’équipe à la feuille d’érable, je pourrais accomplir mon fantasme de toujours qui est de maudire une volée à ce petit chiot qui vit sur sa réputation depuis qu’il a tenu Bob Probert 2-3 fois il y a environ 43 ans.

    Tout ça pour dire que Aaron Downey m’a l’air d’un gars ben sympathique, mais je pourrais très bien tenir le rôle de joueur d’extrême profondeur à sa place et répondre aux questions savantes des journalistes en français en plus.

  • Sportnographeux, forcez-vous au moins pour faire un article sur le 7ème match de la stanley cup entre les huileux et les ouragans…. bonyenne !

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.