Le Sportnographe

Pourquoi pas Bégin ?

Ici, au Sportnographe, on aime la controverse. Accompagnée d’un bon bol de chips au nature, la controverse permet de se retrouver entre amis, afin de partager des bons moments de la vie. C’est pourquoi, comme on dit dans le monde du sport, qu’ici, dans l’entourage du Sportnographe, on apprécie énormément cette bonne controverse bien fraîche que certains de nos collègues et nous-même avons concocté pour vous.

On parle évidemment de la possible présence de Steve “Grand Coeur” Bégin au match des étoiles. Ou, devrions-nous préciser, l’impossible présence de SB au grand rendez-vous des étoiles. Lorsque nous faisions fermenter cette juteuse boisson, nous ne pensions pas qu’elle allait devenir ce nectar délicieux qu’est la controverse. Car, vous savez ce qu’on dit, c’est pas parce que c’est drôle qu’on est obligé de rire.

Nous sommes donc allé faire un tour sur les nombreux forums de discussions attachés aux différents blogues d’amis sportifs, ou non, pour vérifier qu’est-ce que la nation francophone au sein d’un Canadiens uni avait à dire sur le sujet. Et après avoir lu, et souvent relu parce que c’est pas toujours évident la langue française quand on l’écrit avec pas de corrections, laissez nous vous dire une seule chose : chapeau !

On dit souvent dans l’entourage des médias sportifs alternatifs satyriques du Québec une chose qui est bien vrai quand on y pense et qui s’applique particulièrement à cette controverse à 4,8% d’alcool : c’est pas nécessairement une bonne chose d’avoir une opinion sur n’importe quoi – faites des choses constructives avec vos temps libres à la place juste pour voir.

Comme d’aller voter pour Steve Bégin par exemple.

2 commentaires

Laisser un commentaire

  • Est-ce que tu écris “satyrique” en référence au site web de Radio-Canada qui avait fait cette erreur, ou veux-tu vraiment parler de :

    “Divinité de la nature, cornue, à jambes de bouc, aux longues oreilles pointues, et muni d’une queue, et au corps humain, mais poilu.

    Homme exhibitionniste, voyeur ou lubrique.

    Papillon de jour aux grandes ailes brunes et noires.”

  • Y’avait un arcticle sur cet évènement d’extrème envergure, aujour’hui, dans le journal de Montréal. On y parle aussi du sportnographe, de Ste-Flanelle et autres !

    Let’s go ! On a voir Begin au Étoiles !

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.