Le Sportnographe

Pour l’utilisation du GPS dans le jock-strap

Ainsi, Canadien sera à l’avant-garde lors du camp d’entraînement qui commencera sous peu. Chaque joueur aura au poignet un bracelet qui émettra des ondes en direction de “récepteurs installés aux quatre coins de la glace qui enregistreront tous leurs temps de passage”. On pourra donc voir à quel point tout le monde n’est pas très bon grâce à la technologie du GPS.

Ça donne des idées, non ? Imaginez un tel émetteur dans les coquilles des joueurs pour savoir qui se pogne le beigne (et accessoirement, qui se fouille dans les culottes). On pourrait arrêter de juger les joueurs uniquement selon les perceptions de Pierre-et-Yvon, et connaître leur vraie nature avec certitude.

L’an passé, nous aurions pu prouver hors de tout doute que Farfadov aimait bien tourner en rond, ou que Kovalev n’allait pas trop loin dans les coins. Il aurait même été possible de mesurer quels joueurs étaient payés à ne pas aller dans la zone payante.

Au-delà de l’amélioration de l’entraînement des jouteurs, il faut aussi améliorer la qualité de l’information pour participer plus efficacement au débat d’idées au sein de la sphère publique (genre). Nous sommes pour l’utilisation du GPS dans le suspensoir !

19 commentaires

Laisser un commentaire

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.