Le Sportnographe

Pour l’abolition du vélo stationnaire

Ça ne va pas bien pour Canadien. Après que Mark Streit ait fait une surdose de vélo stationnaire, voilà que le pilier défenseur haïtien de l’équipe, Francis Bouillon, est lui aussi victime du vélo maudit. Et on ne parle pas ici d’une chaîne qui débarque ou d’un bas de pantalon qui prend dans le dérailleur, mais bien d’un abus volontaire de la machine d’entraînement.

Selon un médecin proche du genou gauche de l’athlète, ce dernier pourrait devoir subir une opération cette semaine et être réduit pendant quelques semaines… à faire du vélo stationnaire.

C’est pourquoi le Sportnographe, armé du soutien de tous ses lecteurs, demande à Canadien d’abolir les vélos stationnaires. Streit, ça pouvait toujours passer, mais Bouillon, c’est non. Robert Gainey doit agir le plus rapidement possible avant que Kovalev, Samsonov ou Ribeiro (l’idole des membres du forum Petsi) ne s’installe sur la machine infernale avec pas de casque et se plante dans une Zamboni qui n’aurait pas mis son clignotant.

21 commentaires

Laisser un commentaire

  • Je seconde et j’ajouterai qu’il faudrait un SWAT team du Sportnographe pour aller domicilement invader le vestiaire de Canadien pour y remplacer tous les vélos stationnaires maudits par des X-box.

    Que tous prennent exemple sur Mike Ribeiro, il ne sait même pas pédaler mais il sait feinter et déjouer un gardien de l’adversité par exemple.

    Les vélos stationnaire, pas touche.

  • Canadien n’a plus de noir dans l’équipe ; l’équilibre ethnique est brisé.

    Manifestation vendredi square centre bell à 12h.
    Il y aura des démonstrations de méthodes archaiques greco-slovaques…retour aux méthodes naturelles pour briser le « curse » des pédales.

  • Comment on fait, M. Piquette-de-dépanneur, pour avoir un “bas de pantalon qui prend dans le dérailleur” ? Dans la chaine, OK, mais dans le dérailleur, je pense que même Alexandre Daigle serait pas capable…

    Pour ce qui est de votre suggestion d’abolir le vélo stationnaire j’abonde, comme-qu’on-dit, totalement : le CH doit éliminer toute chose ou toute personne qui par définition ne va nulle part…

  • c’est possible d’avoir un bas de pantalon pogné dans le dérailleur….par définition, au sens métaphysique, le dérailleur est un système qui comprend également la chaîne dite.
    Cela dit, on apprend que Bob Gainey et ses accolites travaillent sur un pédalo stationnaire qui favorise les pas de blessures à cause de l’inclinaison des pédales…les genoux travaillent donc moins et même si on porte un chandail taille basse, rien ne vas pogner dans les pédales

  • Oui je m’abonne dans le même sens, il faut stationner les vélos dans un container du centre Bell. À remplacer par des Zamboni tamponneuses, idéales pour renforcer le haut du body shop.

  • Y’a pas moyen d’être sérieux ! Les dérailleurs n’ont PAS un sens métaphysique. Les Zamboni tamponneuses n’ont rien à voir avec le haut du body shop – et ça n’existe même pas ! Si ça existait, il faudrait les interdire car ça serait sûrement plus populaire que le hockey dans Bush-land, ce qui ferait de la peine à Craig Rivet.

    J’insiste : je m’attends à du journalisme sérieux ici et des commentaires éclairés des lecteurs (car il ne semble pas y avoir de lectrices). Si je voulais des journalistes qui disent n’importe quoi je lirais le Journal de Montréal. Bon.

  • Pour ti-bob : tu crois que c’est pas du journalisme…
    1- Nous allons à la source des problèmes( le vélo stationnaire)
    2-nous critiquons, analysons…….pour trouver la source, il faut proposer et rejeter TOUTES les possibilités y compris les dérailleurs.
    3- Ici, c’est plus que du journalisme : c’est du méta-journalisme…

  • Si ça s’trouve, le dérailleur n’est pas en cause, peut-être que c’est simplement le petit carton d’allumette sous la patte pour mettre le vélo à niveau qui n’était plus là depuis la loi anti-fumée. Qui sait. Il nous faut un Normand Lester pour aler à la source. Baron, où es-tu ?

  • Oui ! Oui ! À bas les vélos stationnaires et tous ces équipements roulants tels chaises roulantes et autres choses qui sont toujours dans nos jambes et qui peuvent nous blesser ! Et mettre la survie d’une équipe en péril ! Et surtout ne me parlez pas de mettre des moteurs sur ces chaises à vitesses !!! Des plans pour tuer plusieurs vedettes montantes !

    À bas les réparateurs de chaises !

  • Non, mais, pensez un peu à ce que vous suggérez : l’abolition de l’effort hors glace. Comme Benlabedaine, nos joueurs se transformeraient graduellement en kid de hockey de Nintendo mais seraient incapables de patiner d’une ligne bleue à l’autre sans rejeter leur cage au sport au milieu de la glace, au grand dégoût du chauffeur de la zamboni qui devrait refaire le logo du CH. Ce vers quoi Benlabedaine et les pseudo-connaisseurs dirigeraient les joueurs n’est rien de moins que l’obésité. Imaginez Francis Bouillon, 5pieds 4 pouces, 255 livres. Déjà qu’un genou lâche à son poids actuel, voulez-vous que l’autre explose ? On garde le becyque stationnaire !

  • Ce bleuet exilé doit sûrement provenir d’une grosse tarte pour tenir de tels propos pas rapport au sujet. Je dirai à ce petit fruit esseulé que l’utilisation des jeux vidéos chez les chirurgiens peuvent promouvoir l’ammélioration de la coordination oeil-main.

    Cet individu doit passer son temps à travailler à l’air climatisé, avoir perdu sa barbe et beaucoup de poids pour écrire de tels commentaires

    Je demanderai à ce triste individu de mettre les preuves sur table de la corrélation directement proportionnelle entre l’obésité et l’utilisation du logiciel NHL 2006

    Let the good times roll…..Laissez le bon temps rouler et non les vélos stationnaires.

  • Bon, on voit la vérité surgir… Le Dérailleur, c’est Benlabedaine !

    Belabedaine qui LUI a un sens métaphysique (et le sens du métajournalisme) même si parfois il s’accroche dans la chaine.

    Pour ce qui est du bleuet énarvé, j’ai de petites news pour vous : tous les joueurs peuvent patiner d’une ligne bleue à l’autre, depuis qu’on a enlevé la ligne rouge sur laquelle, à la façon Terry Harper, ils s’enfargeainet tout l’temps ! Re-bon !

  • Tout d’abord merci coach Ti-Bob pour le compliment métaphysique…
    On va arrêter de niaiser puis passer aux choses sérieuses. Robert Gainey devra instaurer de nouveaux règlements pour protéger son équipe.

    En dehors de la saison morte les joueurs devront faire le mort. On reste à la maison, on tond le gazon on regarde 110%, puis on se REPOSE les genoux. Peut-être les glissades d’eau mais encore.. Pas de sport violent et surtout pas de bicyclette stationnaire ou pas !!! Robert n’a qu’à engager des gardiens de sécurité pour s’assurer que les joueurs restent à la maison.

    Robert se doit de protéger son produit. C’est les amateurs qui payent après tout.

  • Benlabedaine, bienvenue pour le compliment mëme s’il n’était pas mérité.

    Je dois vous avouer par contre que suggérer à Bo de protéger son “produit”, c’est pas fort. Car le joueur, qui est également un être humain, n’est pas un produit. Heureusement d’ailleurs, car il y a des consignes avec les produits, notamment au chapitre de l’étiquetage. On ne niaise pas avec les étiquettes icitte. Et là on verrait, écrit sur les étiquettes, des “Riche en gras”, “Passé dû”, “peut contenir une noix”… on n’en finirait plus !

  • Encore merci de m’éclairer cher Coach ti-Bob. En effet le phénomène de l’étiquettage m’avait en effet échappé.

    Rien de mieux pour l’amateur de savoir à quoi s’attendre quand il va aller voir les matchs de hockey. Kokovalev va être étiquetté joueur qui joue une partie sur trois. les gens vont économiser et pouvoir aller le voir à chaque trois matchs pour être sûr de ne pas être déçu.

    L’étiquette fait en sorte que l’amateur ne se fait pas fourrer en payant le gros prix. Ribeiro est étiquetté joueur lent ?? les personnes âgées vont pouvoir mieux le suivre lors de parties spécial troisième âge. Deux billets pour le prix d’un et un sac de culottes d’incontinence remis aux cinq milles premiers amateurs.

    Tout est dans le marketing pour le Canadien. Ça passe par là. Théodore est étiquetté “fakeux ? On lui donne des béquilles et on fait à croire qu’il a une fracture au talon et on l’envoie dans les Colorado Rockies.

    l’étiquette c’est la santé. Regardez-bien ce qui va se passer à washington avec les soirées pour amputés du bras quand Zednou va jouer là-bas…

    Vous m’en direz des nouvelles…

  • Vous n’avez tous pas compris !! C’était un plan tout imaginé d’avance ! Le truc, c’est que Robert Gainey est un raciste.

    Mark Streit s’est blessé tout seul avec son vélo, mais quand ce cher Bob a réalisé que mon nouvel ennemi juré, le vélo stationnaire, pouvait tuer des genoux, il s’est dit une phrase du genre -et je cite :
    “J’vais enfin pouvoir me débarasser de mon fils de black. Ya beau avoir du coeur, mais moi, les noirs, jtrouve que ça pu.”

    Je ne suis pas du genre à dénigrer les gens, mais je vous jure, les gens qui n’ont pas sourit depuis 1983, je ne les aime pas. Qu’on se la tienne pour dit.

  • Peut-on qualifier “ARIANE” qui a fait le brillant commentaire précédent de :

    a) épais
    b) épaisse
    c) stupide
    d) personne de trop sur le sportnographe

  • Pour répondre à mon petit fruit préféré je dirais plutôt que cette individuelle de race femelle serait plutôt une “bonne ariène” pour paraphraser l’ancien dictacteur à la moustache carrée dont le nom m’échappe…

    Sérieusement elle devrait retourner à ses chaudrons et à sa balayeuse centrale elle serait définitivement plus utile là-bas.

    Ariane ammènes-nous donc une bière à moi au Bleut et à coach ti-Bob…Tu retourneras jaser avec Josette dans la cuisine après…Oublies pas les ailes de poulet aussi…

    La vie ne tient souvent qu’à un fil Ariane…

  • Bin je suis désolée. C’est complètement pas ce que je voulais faire comprendre. Question d’interprétation, je suppose. Anyway, ça m’apprendras à essayer d’être drôle. Si ça peut vous faire plaisir, je m’engage à plus jamais laisser de commentaires sur ce site.

    Longue vie à Francis Bouillon que je vénère.

  • Il y a sérieusement quelque de louche qui m’imquiète énormément là-dedans. Ah non, pardonnez-moi, c’est mon chien qui louche.

  • Tout ce débat entourant la question des vélos qui avancent pas sur place fait bien rire Denis. On voit bien que nos athlètes de hockey de nos jours actuels ne sont plus des athlètes naturels comme à la belle époque. Dans le temps, les VRAIS athlètes n’avaient pas besoin de se pédaler le coeur à n’en plus finir pour être des athlètes de hockey. Des gars comme Guy Lafleur, Yvon Lambert, Coco Lemaire, Guy Lapointe, Michel “Bunny” Larocque étaient tellement athlètes qu’ils pouvaient se permettre de se fumer 1 paquet de Rothman’s Filter King Size avant chaque partie. C’est pas Saku “Le mangeux de hareng” Koivu ou ben Steve Bégin qui pourrait en faire autant. Au mieux, ils seraient capables d’en fumer une ou deux entre les périodes mais sans plus. Dans le temps, nos VRAIS athlètes n’avaient pas de vélos qui pédalent mais qui avancent pas et ne buvaient pas de milk shake à la poudre de chocolat avec des protéines.

    Avant une partie, ils se consommaient un paquet de Rothman’s, un bon gros steak avec des patates, une grosse Mol pis ils étaient partis pour la gloire qui a tissé la sainte flanelle glorieuse de Canadiens.

    Alors plutôt que de vous débattre par rapport à des questions de vélos sur place, vous devriez plutôt vous demander pourquoi nos athlètes actuels sont devenus des fifons qui sont obligés de s’entrainer et de bien manger pour se remporter des matchs alors que dans le temps, nos gars de Canadien étaient des naturels qui nous remportaient des coupes stanley à la poche ???

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.