Le Sportnographe

Parapsychologie de Canadien : renversement de tendance

Le 23 décembre est mort, vive les matchs à l’étranger en début de saison. Nous avions fait notre deuil du 23 décembre en constatant que la date n’était pas inscrite au calendrier de Canadien. La malédiction prend cette année une pause afin de revenir en force lors d’une prochaine saison. Du moins, on se le souhaite, tellement cette date nous aura inspirés d’articles.

Mais 2008-2009 est l’année (sont les années) du centenaire. L’heure est à la réjouissance, à l’optimisme, et à l’installation de drapeau sur son véhicule en match préparatoires. On n’a qu’à voir à quel rang Réal Munger a choisi Sergei Kostitsyn dans son pool pour s’en convaincre. Sauf que cette euphorie se fait au détriment de l’objectivité et laisse place à une partisanerie éhontée chez le média sportif.

C’est que voyez-vous, les statisticiens on préféré “découvrir” que Canadien était très bon (depuis trois ans) lorsqu’il commençait sa saison par trois matchs à l’étranger plutôt que de se concentrer sur des calamités comme le 23 décembre ou Janne Niinimaa. On avait bien sûr entrevu cette tendance statistique l’an dernier avec l’histoire de la cravate de Guy Carbonneau qui démontrait (la cravate) une étonnante facilité à faciliter les victoires de Canadien, ainsi qu’une superbe aptitude à être très laide.

Non, le journalisme sportif ésotérique est un art qui se perd.

8 commentaires

Laisser un commentaire

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.