Le Sportnographe

Palmarès 2008 des citations sportives

Comme chaque année où on y pense, le Sportnographe s’est tapé les quelque 800 citations soumises en 2008 afin de vous concocter un palmarès des 16 meilleures de l’année. Pour faire changement, c’est Jacques Demers qui obtient le plus de mentions au palmarès. On se rappelle qu’en 2007, Munger s’était occupé de faire l’exercice et n’avait trouvé que cinq citations même pas bonnes. Nous n’avions pu faire de palmarès en 2006 pour cause de coupures budgétaires, mais 2005 avait couronné Ron Fournier et sa fameuse citation sur le poupou de poulet.

Sans plus tarder, les citations 2008 :

16. Carey Price a un calme Shakespearien.

- Jean Perron, à CKAC

15. Des échanges, il y en a moins de plus en plus.

- Jacques Demers, hésitant

14. Nous autres à Los Angeles on a de bonnes relations corporelles, avec les corporations…

- Luc Robitaille à Yvon Pednault (au sujet de la situation économique)

13. Tu vois que c’tun gros bonhomme, checks-y la statut.

- Jacques Demers

12. Lorsqu’elles auront la médaille d’or accrochée au cul.

- Jacinthe Taillon, en parlant des nageuses synchronisées.

11. J’étais toujours d’accord avec Bobby Clarke le joueur, même si certains soirs j’étais pas d’accord avec lui

- Jacques Demers

10. Je n’ai jamais accepté la calvitie.

- Réjean Tremblay, calvitique (magazine La Semaine)

9. Je peux pas aller faire des push-ups pis m’augmenter l’épaisseur du crâne humain. Demande-moi le pas Martin, on n’est pas capable…

- Gabriel Grégoire

8. On s’est senti monter en tant qu’énergie.

- Steve Bégin

7. Arrêtez de dire que je vis dans le passé, le passé c’est maintenant.

- Michel Bergeron (CKAC)

6. Qui fait pas des erreurs de jeunesse ? Même moi j’en fais encore des erreurs de jeunesse, tabarouette !

- Jacques Demers, parlant de David Perron

5. Y avait tellement d’émotion hier, on ne s’entendait pas. J’avais l’air d’un sourd et muet comme Stevie Wonder.

- Martin Lemay (Bonsoir les sportifs, CKAC)

4. Il faut mettre la roue à la pâte.

- Gilles Lupien, à 110 %

3. Price, il est arrivé en grande trompe.

- Stéphan Lebeau

2. Que Mme Brunet repose en paix, pour le restant de ses jours.

- Jacques Demers, mort-vivant

1. Le mot se dit tu Jean-Charles, “individualisme” ? Merci merci, parce que moi j’apprends mon français des gars comme vous autres là…

- Jacques Demers, bon élève

2 commentaires

Laisser un commentaire

  • ah ben oui… c’est donc vrai… le palmarès des citations de l’année… merci de nous offrir ça en cadeau m’sieur piquette… mais… c’est quoi les critères pour le classement final de ce top 16 pour l’année 2008 ? vos choix personnellement personnel ?

    et j’aurais ben aimé avoir un lien cliquable pour que chaque citation nous amène dans l’endroit de la dite citation… tsé, pour savoir qui qui a soumis quoi… pis donner le crédit aux webeurs et wbettes…

    tsé !

  • @bebehabs

    Le critère bebehabs pour se classer est d’avoir fréquenté la même école que Jean Perron et Jacques Demers.

    Bonne année a toi.

Infolettre

Flux Le club des mal cités

  • David Freiheit, à propos de la censure au Canada
    Tout ce qu’il fait maintenant, c’est pour justifier le censorship des voix indépendantes, des médias indépendants. Il veut créer une genre de Corée du Nord, de Chine, au Canada.
  • David Freiheit, à propos du fasciste woke Justin Trudeau
    – Quand le gouvernement travaille avec les médias, avec les grosses compagnies, c’est le fascisme au sens italien de Mussolini, pis c’est ce qu’on expérimente au Canada en ce moment. – C’est-à-dire l’entreprise privée et le public main dans la main pour mener un agenda bien précis, et dans le cas de Trudeau, c’est un […]
  • Mona Fortier, à propos du contrat jusqu’en 2100 de McKinsey
    Monsieur le président, il est important de corriger l’information qui est partagée en ce moment. Ce n’est pas un contrat, c’est plutôt un arrangement en matière d’approvisionnement.
  • Jérôme Blanchet-Gravel, à propos du nationalisme woke de Québecor
    Vous avez une espèce de nationalisme de puceau et de vieux garçons qui disent, nous on veut pas aucun immigrés, mais on fait pas d’enfants et on dirait pas qu’on veut plus d’enfants parce que ça va contre un discours féministe. Ça aussi c’est très woke quant à moi.[…]Cette espèce de volonté de créer un […]
  • François-Philippe Champagne, qui complimente Denis Coderre
    Merci de m’avoir invité. Et je veux dire, merci à Denis Coderre d’être Denis Coderre. Et souvent tsé de parler de choses controversées mais de façon qui rassemble les gens, donc moi je lève mon chapeau à celui qui est Denis Coderre.

Catégories