Le Sportnographe

Omniscient Baron, lorsqu’un match de quatre points est gagné en fusillade ou en prolongation, parle-t-on d’un match de deux points ou d’un match de trois points ? (BIGG de Ste-Dorothée)

Mon BIGG – eille, moissi mes chums m’appellent de même – je va te dire une affaire, moi je comprends pas ça ces histoires de pointage là. Le hockey, ça se joue pas dans les bureaux des statisticiens, ça ce joue sur la glace, fak le niaisage de point en prolongation pis de match de quatre points en fin de saison ou en début de milieu d’année, j’te dis, j’y crois pas pantoute.

Comme je dis toujours, si c’tait rien que de moi, les prolongations continusseraient jusqu’à ce qu’une équipe score, pis pas de point pour le perdant. Les matchs dureraient pas mal plus longtemps et je serais pas obligé de jaser avec ma femme avant de me coucher. Elle, elle s’endort en regardant Call-TV, mais moi ça me stress c’t’émission-là, j’ai toujours la réponse su l’bout de la langue… tk.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Infolettre

Flux Le club des mal cités

  • Dominic Maurais, à propos d’un projet de l’organisation C40 de tarification des déplacements en ville
    Qui finance ça, cet organisme-là à la tête d’un projet pilote de confinement climatique, dont fait partie autour de la table la mairesse Plante? Je vérifie et y’a entre autres la Open Society Foundation. C’est qui la Open society? George Soros! […] C’est le great reset, ni plus ni moins.
  • Manon Massé, qui se fait plaisir
    – Manon Massé, merci beaucoup pour votre présence à l’émission. – C’est moi qui me fait plaisir.
  • Mario Dumont, à propos du Secrétaire général de l’ONU
    Tsé hier Guterres, toutes les conneries qu’il a dit, l’humain détruit, tous les humains… t’écoutes ces malades-là, ben ok, premier problème, on rase l’humanité. Le gars est supposé parler pour l’ONU. Ça devait être les défenseurs de l’humanité, pis finalement, il dit les humains on est juste bons pour s’autodétruire.
  • Mario Dumont, qui fait de la désobéissance civile
    On est rendus tellement malades en matière d’environnement, tellement plus capables d’en parler que faut que tu dises que tout va mal. Tsé la NASA dit l’humanité est en reforestation. Les photos d’aujourd’hui sont plus vertes qu’il y a quarante ans. Mais ça, dire ça, ça a pas de bon sens. C’est une hérésie. Je […]
  • Nathalie Normandeau, qui n’aime peut-être pas les autobus
    Est-ce qu’on a le droit au Québec de dire: on haït ça prendre l’autobus, on haït ça prendre le métro. Est-ce qu’on peut dire ça au Québec en 2022?

Catégories