Le Sportnographe
Omniscient Baron, lorsqu’un match de quatre points est gagné en fusillade ou en prolongation, parle-t-on d’un match de deux points ou d’un match de trois points ? (BIGG de Ste-Dorothée)
Accueil » Ghislain Taschereau » Omniscient Baron, lorsqu’un match de quatre points est gagné en fusillade ou en prolongation, parle-t-on d’un match de deux points ou d’un match de trois points ? (BIGG de Ste-Dorothée)

Omniscient Baron, lorsqu’un match de quatre points est gagné en fusillade ou en prolongation, parle-t-on d’un match de deux points ou d’un match de trois points ? (BIGG de Ste-Dorothée)

Mon BIGG – eille, moissi mes chums m’appellent de même – je va te dire une affaire, moi je comprends pas ça ces histoires de pointage là. Le hockey, ça se joue pas dans les bureaux des statisticiens, ça ce joue sur la glace, fak le niaisage de point en prolongation pis de match de quatre points en fin de saison ou en début de milieu d’année, j’te dis, j’y crois pas pantoute.

Comme je dis toujours, si c’tait rien que de moi, les prolongations continusseraient jusqu’à ce qu’une équipe score, pis pas de point pour le perdant. Les matchs dureraient pas mal plus longtemps et je serais pas obligé de jaser avec ma femme avant de me coucher. Elle, elle s’endort en regardant Call-TV, mais moi ça me stress c’t’émission-là, j’ai toujours la réponse su l’bout de la langue… tk.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

S’abonner à l’infolettre

Recevez chaque semaine les nouvelles citations par courriel!

Achetez le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi – Tome 2!

Achetez le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi!

Achetez le recueil de citations politique Le club des mal cités!

RSS Le club des mal cités

  • Adrien Pouliot, qui explique pourquoi nos dirigeants persistent avec les mesures sanitaires
    Et ces gens-là, font parti, ce sont des adeptes de ce qu’on appelle la grande remise à zéro, la grande réinitialisation, en anglais, le grand reset tsé.
  • Jérôme Blanchet-Gravel, à propos des mesures sanitaires au Mexique
    Parce qu’au Mexique vous savez, on respecte les mesures aussi un peu parce que ça fait bien. Ça fait bien auprès de l’Occident, on se passe du Purell dans les mains et on a l’impression d’appartenir nous aussi à la civilisation. Donc tsé, y’a un effet un peu de colonialisme sanitaire, vous comprenez, toutes ces […]
  • Richard Latendresse, qui se trompe de journal
    Rappelons à nos téléspectateurs qui est Jamal Khashoggi, ce journaliste Saoudien qui a été très critique à l’égard du régime, qui était, qui avait choisi comme cible, le prince héritier Saoudien. Il d’ailleurs s’était installé ici en Virginie Paul et il était chroniqueur au Journal de Montréal.
  • Richard Martineau, qui fait parler les morts
    Si Michel Chartrand était en vie aujourd’hui, il capoterait, y’en crèverait de voir ce qu’est devenue la gauche, qui ne défend plus les petits travailleurs, mais qui défend les handicapés, racisés, bi-spirituels, non binaires, qui ne parlent plus au monde, complètement déconnectés
  • Maxime Bernier, qui résume
    Ce sont les gauchistes woke qui sont racistes.

Catégories

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.