Le Sportnographe

Omniscient Baron, lorsqu’un match de quatre points est gagné en fusillade ou en prolongation, parle-t-on d’un match de deux points ou d’un match de trois points ? (BIGG de Ste-Dorothée)

Mon BIGG – eille, moissi mes chums m’appellent de même – je va te dire une affaire, moi je comprends pas ça ces histoires de pointage là. Le hockey, ça se joue pas dans les bureaux des statisticiens, ça ce joue sur la glace, fak le niaisage de point en prolongation pis de match de quatre points en fin de saison ou en début de milieu d’année, j’te dis, j’y crois pas pantoute.

Comme je dis toujours, si c’tait rien que de moi, les prolongations continusseraient jusqu’à ce qu’une équipe score, pis pas de point pour le perdant. Les matchs dureraient pas mal plus longtemps et je serais pas obligé de jaser avec ma femme avant de me coucher. Elle, elle s’endort en regardant Call-TV, mais moi ça me stress c’t’émission-là, j’ai toujours la réponse su l’bout de la langue… tk.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.