Le Sportnographe
Nos vidanges sentent le Febreze sur le trottoir du voisin
Accueil » Chapeau Richard ! » Nos vidanges sentent le Febreze sur le trottoir du voisin

Nos vidanges sentent le Febreze sur le trottoir du voisin

Sacrafasse. Y’a un boutte à toute. Mis à part Gilbert Dionne qui, déjà moyen avec Canadien, fut encore moins bon une fois échangé au Philadelphie, les preuves s’accumulent à l’effet que notre scrap se recycle en slap shot de la mort une fois échangée contre du tape ou Janne Niinimaa.

Vous voulez des noms ? John Leclair, Michel Ribeiro, Josef Balej et Darcy Tucker. Si ce n’était que ça. Mais voilà que le centennial commence ben mal. D’abord, Michel Grabovski a fini premier compteur chez Toronto lors de ces fameux matchs qui ne comptent pas. Comme si ce n’était pas assez, il porte le 84 question de nous rappeler que ce dossard peut également être porté par un bon joueur. Et puis, y’a Michel Ryder qui aligne les garbages depuis son arrivé chez Boston. Au moment d’écrire ces lignes, il est d’ailleurs en tête des buteurs de son équipe et n’est qu’à 29 d’une troisième saison de 30 buts dans la grosse ligne.

Chers webeurs et webettes, j’aurais une centennial brick que je ne pourrais me retenir de la lancer en pleine face de Pierre Boivin ou de Robert Gainey, dépendamment de qui je rencontrerais le premier par hasard dessus Crescent Street.

Bon, il ne faudrait pas s’emporter tout de même. Canadien n’a pas encore disputé un match dans la 2008-2009 NHL season et les élections ne sont que dans 4 jours. N’empêche que.

Si vous lisez comme du monde entre les lignes bleues, vous constaterez que Canadien a la tendance lourde de liquider les Michel contre n’importe quoi sauf du bon. Ainsi, il est donc logique de croire que Michel Komisarek est le prochain sur la liste, même si Munger le voit déjà dans sa soupe, avec des petits biscuits soda au blé, comme futur capitaine de Canadien d’ici la fin de l’année.

Mais l’affaire, c’est que Komi est déjà bon. Or, pas besoin de l’échanger pour que son développement arrive à point chez autrui.

Signons Komisarek pour 8 ans à raison de 8 millions par année.

On s’est assez fait rire dans face. C’est tout ce que j’avais à dire.

7 commentaires

Laisser un commentaire

S’abonner à l’infolettre

Recevez chaque semaine les nouvelles citations par courriel!

Achetez le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi – Tome 2!

Achetez le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi!

Achetez le recueil de citations politique Le club des mal cités!

RSS Le club des mal cités

  • Adrien Pouliot, qui explique pourquoi nos dirigeants persistent avec les mesures sanitaires
    Et ces gens-là, font parti, ce sont des adeptes de ce qu’on appelle la grande remise à zéro, la grande réinitialisation, en anglais, le grand reset tsé.
  • Jérôme Blanchet-Gravel, à propos des mesures sanitaires au Mexique
    Parce qu’au Mexique vous savez, on respecte les mesures aussi un peu parce que ça fait bien. Ça fait bien auprès de l’Occident, on se passe du Purell dans les mains et on a l’impression d’appartenir nous aussi à la civilisation. Donc tsé, y’a un effet un peu de colonialisme sanitaire, vous comprenez, toutes ces […]
  • Richard Latendresse, qui se trompe de journal
    Rappelons à nos téléspectateurs qui est Jamal Khashoggi, ce journaliste Saoudien qui a été très critique à l’égard du régime, qui était, qui avait choisi comme cible, le prince héritier Saoudien. Il d’ailleurs s’était installé ici en Virginie Paul et il était chroniqueur au Journal de Montréal.
  • Richard Martineau, qui fait parler les morts
    Si Michel Chartrand était en vie aujourd’hui, il capoterait, y’en crèverait de voir ce qu’est devenue la gauche, qui ne défend plus les petits travailleurs, mais qui défend les handicapés, racisés, bi-spirituels, non binaires, qui ne parlent plus au monde, complètement déconnectés
  • Maxime Bernier, qui résume
    Ce sont les gauchistes woke qui sont racistes.

Catégories

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.