Le Sportnographe
Non aux mises en échec, oui aux coups à la tête
Accueil » Michael Ryder » Non aux mises en échec, oui aux coups à la tête

Non aux mises en échec, oui aux coups à la tête

B2.12FEB.CHECK.AG-BW

La nouvelle a eu l’effet d’une douche froide pour les douches qui aiment la violence au hockey: le Canada interdit les mises en échec au niveau peewee. Il s’agit là d’une pratique que le Québec et Michael Ryder avaient abandonnée depuis très longtemps, mais le concept n’avait pas franchi nos frontières.

Les tenants de la mise en échec chez les petits enfants estiment que plus tôt ils développeront leurs aptitudes à se faire ramasser dans la bande, mieux ils seront préparés à affronter les rigueurs d’un Eric Gryba en pleine possession de ses moyens. Il faudrait donc commencer à dire à nos jeunes de se lever-la-tête-maudit-cave dès 12 ans.

Or selon nous qui n’avons jamais joué contact et qui par conséquent avons gardé toute notre tête, il y aura toujours un malade mental pour vous passer le coude au visage pendant que vous regardez une jolie demoiselle dans les estrades, ou pire encore, pendant que vous suivez la rondelle des yeux parce que vous êtes en train de jouer au hockey.

C’est la nature sous-humaine qui fait que le jambon ne peut s’empêcher de décrunchiquer la cervelle d’un adversaire. Il faut vivre avec. C’est pour ça que nous croyons que les jeunes de nos jours devraient être immunisés aux commotions cérébrales en leur donnant des coups de marteau à la tête dès la catégorie atome. Lorsqu’ils atteindront la grande ligne, ils n’auront ainsi plus rien à perdre.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Achetez le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi!

Achetez le recueil de citations politique Le club des mal cités!

RSS Le club des mal cités

  • Maxime Bernier, en majuscule
    IL EST TEMPS D’ANNULER L’IGNOBLE EXTRÊME-GAUCHE VIOLENTE ET RACISTE! #CancelCulture L’article Maxime Bernier, en majuscule est apparu en premier sur Le club des mal cités.
  • Jérôme Blanchet-Gravel, déçu du programme de subventions pour les entrepreneurs noirs
    Donc on nous parle de privilèges blancs constamment, mais on est en train de créer une forme de privilège noir dans un certain sens. C’est plate. L’article Jérôme Blanchet-Gravel, déçu du programme de subventions pour les entrepreneurs noirs est apparu en premier sur Le club des mal cités.
  • Jérôme Blanchet-Gravel, inquiet parce qu’un femme en décolleté s’est vue refuser l’accès au Musée d’Orsay
    Y’a peut-être effectivement une espèce d’islamisation des mentalités. L’article Jérôme Blanchet-Gravel, inquiet parce qu’un femme en décolleté s’est vue refuser l’accès au Musée d’Orsay est apparu en premier sur Le club des mal cités.
  • Mathieu Bock-Côté, inquiet à propos des manifestations
    Dans les fait, ont vit dans, y’a un signe d’américanisation mentale au Québec moi qui me frappe. On l’a vu au mois de juin si je peux me permettre quand on a vu des manifestations comme si on était en Alabama. L’article Mathieu Bock-Côté, inquiet à propos des manifestations est apparu en premier sur Le […]
  • Richard Martineau, logique
    Ça montre à quel point les antiracistes sont maintenant racistes. C’est-à-dire qu’ils jugent les gens selon la couleur de leur peau. L’article Richard Martineau, logique est apparu en premier sur Le club des mal cités.

Catégories

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.