Le Sportnographe

N’importe quand !

Les dernières rumeurs flottant sur l’odeur de vieux stock de hockey du vestiaire de Canadien proposent que Robert Gainey soit sur le point d’expédier José “top net” Théodore au Colorado, comme auparavant, le brave Réjean Houle avait envoyé Patrick Roy chez l’Avalanche. Devrait-on avoir peur que le petit gars de Sainte-Julie (ou quelque part par là) aille gagner des coupes Stanley dans l’Ouest ? On s’en fout, ça va nous faire des choses à raconter.

Comme je ne vous disais pas, donc, Théo s’en irait au Colorado dans un échange à trois équipes qui amènerait à Montréal Ian Laperrière de l’Avalanche et Marc Denis de Colombus. C’est sur un site Web douteux qu’un des joueurs impliqué dans l’éventuelle transaction, Tom Fritsche, aurait annoncé avoir discuté avec le directeur général du Columbus à propos de cet échange.

Laperrière a récolté 33 points cette saison tandis que Marc Denis a remporté 13 victoires et subit 17 revers pour une moyenne de 3,27 buts contre et un pourcentage d’efficacité de .901. Mais bon, ici dans la salle de rédaction du Sportnographe, on n’a rien à faire des statistiques, ce qu’on veut, ce sont des petits gars de chez nous qui auront du coeur dans le slap shot, comme Steve Bégin par exemple, qu’une de nos lectrices juge “attendrissant” quand il parle des déboires de l’équipe. Ce serait juste dommage pour Théo dont la famille réside dans des prisons de la région montréalaise…

Enfin, il convient de mentionner l’excellente analogie de Jean Dion ce matin qui, comme on l’avait fait avec Pierre Dagenais dépeint comme un frappeur désigné, propose que les performances de José Théodore forcent une redéfinition du rôle des gardiens de but :

“Il y a quelques décennies, presque tous les lanceurs complétaient leurs matchs, que ça aille bien ou pas. Puis est apparu le lanceur de relève. Le temps a passé, et la fin du monde ne s’est pas produite. Aujourd’hui, il est rarissime qu’un match de balle soit disputé sans qu’un releveur intervienne. […]

Aussi Théo est-il en train d’inventer le gardien de relève. Et il y aurait là un profond appel de détresse, allant bien au delà du hockey, que je n’en serais pas surpris outre mesure.”

4 commentaires

Répondre à Davelui Annuler la réponse.

  • Moi je n’échangerais pas un joueur vedette comme Tiodor. Voyez ce qui arrive aujourd’hui avec quelques-uns des anciens « gros noms » de Canadien qu’on a eu l’audace de laisser filer :

    Yannick Perreault : 19 buts et 19 passes à Nashville.
    Darcy Tucker : 21 buts 13 passes pour le Toronto (1er potteux du club)

    Sans commentaire…

  • Si on se dit qu’on pourrait le regretter en échangeant chaque joueur, c’est certain qu’on en échangera jamais.

    Il faut aussi penser que même si Yannick “le levier” Perreault serati rester avec Canadiens, il n’aurait probablement jamais aussi bien performé qu’avec une équipe bien supérieure.

    Canadien a de la misère à la mettre dedans à cause de l’ensemble de l’équipe.

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.