Le Sportnographe

Népotisme chez Canadien : l’ami de Pacioretty invité au camp


La chose est bien connue des experts en relations publiques : si vous voulez qu’une nouvelle passe inaperçue, profitez qu’une tragédie occupe l’espace médiatique pour la diffuser. Et disons qu’hier était une journée assez tragique en matière de tragédies. On pense à l’écrasement d’avion transportant une équipe de la KHL ainsi qu’à la nouvelle que peut-être un jour sûrement Sidney Crosby reviendra vraisemblablement au jeu (d’accord, la première est plus tragique).

Or qu’est-ce que Canadien a fait hier ? Il a invité Philip DeSimone, le meilleur ami de Max Pacioretty, au camp d’entraînement des recrues. Scandale ! Népotisme ! Ce sera quoi la prochaine étape ? Faire jouer le fils de Jacques Martin sur le deuxième trio ? Engager la soeur d’Andreï Kostitsyn comme placière ?

DeSimone a été repêché en 2007 par le Washington et joue depuis dans une “ligne” universitaire états-unienne où les joueurs portent une grille. En plus, son nom commence par “De”, une particule nobiliaire honnie, particulièrement par les gens de CHOI pour qui De Belleval est un nom de pas fin. L’ami de Pacioretty est snob, donc.

Quel impact pourrait avoir la venue de DeSimone (est-ce que deux “de” s’annulent et pourrions-nous juste dire “Simone” ?) sur le jeu de Pacioretty ? Vous savez tous ce que ça fait des amis ? Ça incite à boire de la bière. Et la bière, c’est jamais bon quand est venu le temps d’aller se poster dans la zone payante, n’oubliez jamais ça.

Dans toute cette histoire, Canadien doit faire marche arrière.

6 commentaires

Laisser un commentaire

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.