Le Sportnographe

N’appuyons pas Shane Doan

Note : Librement inspiré du texte Support Shane Doan.

Shane n’a pas besoin de notre support.

Nous vous donnons ici même la possibilité de ne pas appuyer Shane Doan, le capitaine de tous les Canadiens (à ne pas confondre avec Canadien tout court), en signant cette pétition. Oui oui, une pétition existe maintenant pour expliquer à quelques boeufs de l’ouest que ce n’est pas parce que la police n’a pas le droit d’arrêter un joueur qui en a slashé un autre dans la face qu’on doit pour autant tolérer les attaques xénophobes, et ce, même envers les maudits arbitres.

Comme vous le savez peut-être, un rest-of-canadien (à ne pas confondre avec un restant de Canadien, comme Samsonov) a décidé de partir un mouvement (9000 14000 signatures en ce moment) pour contrecarrer la propagande des empires médiatiques et des politiciens québécois qui n’aiment pas le « beloved captain » de Team Canada. Doan aurait traité quatre zébrés de chez nous de « Fucking Frenchmen » en 2005. L’activiste manitobain initiateur du mouvement nous assure que les maudits séparatisses (tout le monde sait qu’ils contrôlent les médias) ont tort de qualifier le beau Shane de raciste puisque les Québécois ne forment même pas une race.

Shane n’est pas un grand Canadien, mais ce n’est pas là l’important. Notre parti pris pour la tolérance est en train de manger une claque pour une raison que nous connaissons trop bien : l’avancement de Team Canada au Championnat du monde. Oui, on se sert injustement du hockey pour laisser un peu plus de place à la discrimination et au mépris. Mais qu’on ne se trompe pas. On aime ça le hockey. En tout cas suffisamment pour en parler même quand la Flanalette est éliminée. C’est justement Montréal qui a inventé le hockey, et on les laisse jouer à notre sport d’un océan à l’autre sans trop se plaindre. Il y a même une équipe à Edmonton, c’est dire ! Est-ce que de proposer qu’un grand dadais francophobe ne puisse être capitaine de l’équipe d’un pays dont une des deux langues officielles (merci PET) est justement le français veut dire que nous n’avons pas à coeur les succès de notre Team Canada ? Non, pas du tout. On s’en sacre de Team Canada, mais c’est juste parce qu’on trouve bien plus drôle de parler dans le dos d’Alex Kovalev.

Shane Doan n’est pas un grand Canadien, pas plus qu’un grand joueur de hockey ou qu’un chic type. Nous vous suggérons même de le proposer au palmarès des pires Canadiens de tous les temps. Mais sa réputation qui est en jeu ne dépend que d’un cryptoséparatiste (ce n’est pas nous qui le disons) comme Denis Coderre. C’est insuffisant. Il faut mettre toute la machine du Sportnographe pour parvenir à nos fins : ne pas supporter Shane Doan.

Signez !

15 commentaires

Répondre à Anonyme Annuler la réponse.

  • À quand une ÉQUIPE QUÉBEC

    C’est toujours la même chose et encore aujourd’hui nous avons la démonstration que le QUÉBEC n’est pas important pour le reste du plus beau pays au monde LE CANADA.

    Comment peut-on nommer un gars comme Shane Doan capitaine d’une équipe Canadienne pour représenter tout les citoyens du pays après les paroles et les gestes posés envers les francophones.

    Est-ce qu’il faudrait encore se la fermer et avaler notre pilule ?

    Comment oublier des gars comme Martin Lapointe , Simon Gagné , Vincent Lecavalier, Patrice Bergeron , Yanick Perreault, Martin Gélinas Jean-Pierre Dumont , Martin St-Louis , Marc Savard (ON), Pierre Turgeon et etc…… ( la liste est longue )

    À quand le courage politique de mettre sur pied une ÉQUIPE QUÉBEC, un pays commence par l’affirmation de nos racines et l’identification forte de nos traditions et notre sport national le HOCKEY..

    Serge Deschenes

  • On nous a appris hier que Shane est chrétien : c’est donc impossible qu’il ait employé le “f word”, n’est-ce-pas ? Donnons-lui alors l’absolution sans confession ! En fait, nous devrions libérer tous les prisonniers chrétiens au Canada ; ils ont sûrement été injustement condamnés.

  • Comme il a été dit, à quand Équipe Québec ?

    Je suis aussi étonné de voir que le fait qu’il soit chrétien pourrait compenser le fait qu’il soit crétin.
    Bush est chrétien, même Hitler était chrétien !

    Je suis aussi bien content que René Marcil se soit porté à la défense de Hockey Canada (ils devraient peut-être changer de nom pour “Hockey ROC”…), il nous représente bien en tant que francophone… presque qu’autant que les joueurs francophones au sein de cette équipe !

    Bravo Hockey Canada !

    Quant à moi, je suis de plus en plus fier de n’être qu’un FFF (F…ng French Frog !)

    Ronald The CADMan

  • Il est clair que plusieurs québécois on peur de signer cette pétition. Il est évident que Hockey Canada n’est pas très au fait
    de la dualité de ce Pays. Aussi bon soit-il, 4 arbitres auraient mentis ?

  • Hockey Canada a manqué de jugement en nommant Doan. Blanchi des accusations ou nom, il a été mêlé à la controverse et a admis avoir critiqué le travail des officiels en alléguant qu’ils avaient un parti pris pour l’équipe locale. Un vrai leader respecte les officiels, quelle que soit leurs origines. Que Doan soit un « bon gars » ou nom, il revient aux dirigeants de Team Canada de faire preuve d’un meilleur jugement.
    Il est dommage de voir que nos amis du Canada anglais en rajoutent et fassent primer leur sentiment anti-québécois sur le gros bon sens (je pense aux 14,000 « and counting »…)

  • Sti de gagne de pleurnichard !! Pas surprenant que certain canadien en n’aient ra le bol des ptit pleurnichars québequois !! Bheu heu snif snif tenons-nous debout pour une fois snif snif … gagne de cave !!

  • si m doan a vraiment « fudge » comme patois, il faudrait peut être penser à changer son prénom pour SHAME. Bref ce n’est pas crédible. Le monde anglophone du hockey n’a pas la langue dans sa poche et “épice” ses commentaires de f**k un peu partout tout comme les francophones “soupoudrent” des sacres tout aussi généreusement. Je ne pense pas que les 4 arbitres ont échoué leur examen médical pour les oreilles et qu’ils arbitrent encore

  • Pour moi, il n’y a pas de fumée sans feu. Pourquoi l’arbitre francophone aurait inventé un tel scénario ? Que Shane Doan ne l’admette pas, démontre encore le manque de courage, la lâcheté d’un ado attardé prix en faute, de ceux pour qui il travaille qui risquent aussi d’y perdre des plumes, des millions encore à nos dépens. Il aurait été tellement plus simple d’admettre l’erreur dans le feu de l’action plutôt que de mettre en doute l’intégrité de celui qui en a été victim, de ridiculiser la sitguatiion.

    Essayer de couvrir le tout, de ridiculiser “ce petit frisson
    québécois” ne fait qu’entretenir le feu. Le fait d’avoir nommé ce capitaine vite sur ses patins, mais surtout lâche, n’est surtout pas un bel exemple pour nos jeunes, c’est de la petite politique, de la petite quéguère arômatisée à la testostérone.

    Pauvre Shane, il fait vraiment pitié, pauvre victime. Personne ne peut nier que de tels scénarios se sont répétés mille fois, cent milles fois depuis des dizaines d’années. Voilà aussi pourquoi les québécois désirent se séparer de ceux et celles qui ne les respectent pas, les méprisent et qui n’ont même pas l’honnêteté de l’admettre. Après ca, on nous refera le coup des drapeaux canadiens qui devaient nous démontrer combien les canadians nous aiment.

    Plus ça va, plus c’est pareil. Où sont les courageux politiciens, ceux qui vont se mouiller sans compter les votes, juste en utilisant leur gros bon sens ? C’est pas compliqué, il s’agit ici de faire toute la lumière là-dessus, sans ridiculiser ni les uns ni les autres. La vapeur d’une patate chaude en bouche commande de la prudence et de la subtilité : sinon elle va nous sauter en pleine face et éclabousser et les uns et les autres alors qu’il s’agit ici probablementd’un manque de jugement, de réflexion.

    Pourquoi devrions-nous depenser une cenne noire pour ceux qui se paient notre tête, mordent la main qui ceux qui les nourrissent grassement. Le fait qu’il soit un bon joeur de hockey ne devrait pas être tenu en compte quand les enjeux rebrassés vont bien au-délà un ado attardé, d’un immature qui s’amuse avec le feu ! Et le pire, on a offert en cadeau un baril de poudre… on fait vraiment dans les jeux Xtrêmes. La glorieux capitaine va peut être nous faire l’honneur d’une médaille ! Cherchez l’erreur ! Foutaise !

    Je suis tannée, vraiment tannée de ces comportements irrespec-tueux et irresponsables, surtout quand ils émanent des plua exprimentés, âgés : certains fonctionnaires, politiciens et gens d’affaires… qui se font du capital sur notre dos !

    Est ben tannée… la madame !

  • Vous êtes des malades. Laissez la justice faire son cours. Comment pouvez-vous juger lorsque vous n’avez pas la preuve et je veux dire la vrai preuve. Comment jugez-vous Patick ROy devrant ses sorties envers l’équipe de Chicoutimi.Est-ce qui doit ête décapité, est-ce que ses chiffres démontrent pas ses habiletés et capacités… peut importe son comportement ?
    Je crois que Doan mérite autant d’être le capitaine de l’équipe Canada que Kolalev soi l’assistant sur l’équipe des Canadiens de montréal n’est-ce pas ?

  • (Coeurs sensibles s’abstenir)

    Les commentaires de certaines personnes ici représentent bien pour moi la pensée fédéraliste, pour ne pas dire colonisée. Cette pensée qui, en étant à la remorque de l’assentiment des anglophones à tout prix, occulte ainsi trop facilement le mépris de certains individus quand il se présente d’une manière si évidente, comme celle de Shane Doan.

    Comme si l’affront à un francophone était moins important qu’à toute autre personne, étant donné que, selon eux, les francophones (en majorité souverainiste) ne font preuve que d’ingratitude devant les bienfaits du fédéralisme canadien.

    En fait, cette histoire n’est que la pointe de l’iceberg du problème culturel et linguistique de ce pays morcelé. Étant donné que nous sommes intrinsèquement différents, il y aura toujours des débordements comme celui-ci, d’un côté comme de l’autre. L’assimilation complète des francophones serait la solution à ce problème et elle est déjà en cours. Et le plus triste, c’est que les plus grands lieutenants de ce processus dissimulé de déculturation ont, pour la plupart, comme langue maternelle le français.

    Alors, jusqu’à ce que nous devenions vraiment « one nation », le respect d’autrui devrait être de mise le plus possible, partout, surtout pour permettre que cette défrancisation se fasse sans trop de heurts. Alors, pour le bien de la cause, des propos haineux de la sorte devraient porter encore plus à conséquence.

    Et qu’ils soient de la part d’un joueur de hockey en colère n’excuse rien.

    (Note de la rédaction : l’auteur a exagéré à outrance son propos dans le but de permettre une meilleure compréhension du lecteur. L’extrémisme est plus clair, parfois… hé hé !)

  • Je suis maintenant convaincu d’une chose : c’est qu’au canada anglais, les gens qui crachent sur les francophones sont vus comme des héros (good canadian boy). Si les insultes de Shame Doan auraient été faites à l’endroit de quatre arbitres appartenants à la communauté juive, il ne serait certainement pas dans la même position. Les francophones ne doivent plus tolérer ces insultes et former au plus vite un organisme voué à la surveillance et la dénonciation des actes de xénophobie.

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.