Le Sportnographe

Michel Barbeau : « Je me sens comme Munger qui aurait compté 3 buts au cosom »

Vous savez, ici, au Sportnographe, nous sommes LA référence. Évidemment, cela ne nous empêche pas d’interroger les références en d’autres affaires que Canadien quand ça nous tente. Comme mon petit ami Robert.

En page 432 de celui-ci, il est écrit : « rencontre de nombreuses personnes dans un même lieu ». S’agit-il là de la définition du Centre Bell ? Des toilettes pour hommes du Centre Bell ? Du Club Opéra ?

Ok, le suspense a assez duré. Il s’agit de la définition de concours, comme dans premier grand Concours international d’imitation de Gilles Tremblay.

C’est que oui, notre fameux concours a pris fin lundi dernier et le couronnement de son grand gagnant a eu lieu vendredi soir, lors de l’émission du Sportnographe dessus les ondes mono de Radio-Canada sur la bande FM. Bien que vous étiez plusieurs à avoir misé votre paie sur David Arsenault, illustre participant, celui-ci n’avait pas lu les règlements de l’affaire, qui indiquaient clairement (mettons) que « personne connue » et « gagnant » ne feraient pas bon ménage dans cette histoire.

Le grand champion est donc, et à juste titre d’ailleurs, Michel Barbeau, qui est sûrement bien connu de sa famille. C’est donc une personne connue, me direz-vous ? Ha, pis fermez-la donc.

En guise de prix, Michel Barbeau recevra au cours des prochains jours la biographie de Gilles Tremblay dédicacée par l’ancien analyste et joueur de Canadien.

Notez enfin que le nombre de participants ayant soumis une imitation du Gilles ne sera pas dévoilé tel que le stipulent les politiques du Sportnographe.

On reconnecte un moment donné.

IMG/mp3/invite-gt_08mai09.mp3″][/audio]

2 commentaires

Laisser un commentaire

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.