Le Sportnographe

Merci à nos partisans ! Thank you fans !

Comme il est toujours à l’écoute des besoins de Canadien, le Sportnographe offre gentiment et gratuitement un porte-bonheur à notre équipe, soit le « Merci à nos partisans – Thank you fans » qui a été enlevé de la surface glacée du Centre Bell. En effet, alors qu’équipe Canada perdait dignement à Turin, l’équipe du Sportnographe a étudié l’ensemble des performances de Canadien cette saison et elle a finalement conclu avec toute son expérience que le tricolore était bien meilleur à l’époque où le mot à ses partisans était encore sur la glace. Nous vous l’avions déjà fait remarquer, mais nous en sommes maintenant convaincus. À ce moment-là, le bleu-blanc-rouge gagnait ses joutes au centre de la téléphonie et à l’étranger, et tout le monde était content. C’était la belle époque où Canadien trônait dans le haut du classement.

Et, puisque le Sportnographe a rarement accès à la patinoire du centre Bell, nous vous proposons d’afficher le message bilingue qui sera un peu pour vous, fidèles lecteurs, et un peu pour nos glorieux. Le « merci à nos partisans » sera donc aux côtés de vos chroniqueurs vedettes jusqu’à ce que Canadien remporte la coupe. Cette phrase restera peut-être longtemps sur le Sportnographe, mais nous voulons participer aux succès de l’équipe et, pour gagner la Stanley, Canadien va devoir utiliser son principal atout, la chance. Comme vous le savez, c’est avec un porte-bonheur qu’on devient chanceux. Rappelez-vous Partick Roy et ses poteaux, Jan Bulis et son chandail dans les culottes, José et sa belle chevelure, et tous ces joueurs qui ont du succès grâce à une ou plusieurs superstitions. Alors, vous pouvez éteindre vos lampions, votre référence en sports s’occupe attentivement de votre Canadien.

Pendant ce temps, aux Jeux olympiques, les Finlandais affronteront dimanche les Suédois dans un chaud duel qui déterminera qui aura à son cou l’élégante médaille d’or trouée. Je vous remémore que, à cause de l’affaire Gretzky, Canada ne sera malheureusement pas de la finale. Nous assisterons donc à un merveilleux affrontement où nous pourrons assister à de vraies entrées de zone avec pas de je-dompe-et-je-cours-après-la-rondelle-pour-entrer-dans-la-zone. Saku Koivu reviendra peut-être fièrement à Montréal avec l’or, Jan Bulis avec le bronze, nous pouvons alors dire que Canadien crée des champions olympiens et nous pouvons en être fiers.

Merci à nos partisans !
Thank you fans !

1 commentaire

Laisser un commentaire

Infolettre

Flux Le club des mal cités

  • Jean-François Gosselin, à propos des femmes en politique
    Quand moi j’approche quelqu’un, je veux pas me faire dire non, donc j’y vais tranquillement. […] Pis aussi, quand on convoite, je te dirais c’est encore plus vrai lorsque c’est des candidates parce que de nature, les femmes sont peut-être moins attirées par la politique. Pis pour moi ç’a toujours été important aussi d’avoir des […]
  • Luc Ferrandez, insulté
    Ça m’insulte de voir du monde mettre leur manteau d’hiver en été. Christ, achetez vous des manteaux d’été !
  • François Legault, à propos d’un meurtrier tué par la police
    Je suis content qu’on soit débarrassé de cet individu-là. Il faut voir aussi ce qui est arrivé. Étant donné que c’est quelqu’un qui était déjà ciblé, pourquoi a-t-il été relâché?
  • Jérôme Blanchet-Gravel, dur-à-cuire
    Dernier grand débat de société: si vous vous sentez intimidé par une caissière de 16 ans au Ashton qui vous propose de lui laisser 20% de #pourboire sur une machine, c’est que vous n’avez jamais fréquenté de quartiers où on peut vous braquer pour 20$ avec une arme.
  • Éric Duhaime, rassembleur
    Quand j’entends des gens nous traiter d’égoïstes, ou d’édentés ou de complotistes parce qu’on veut offrir un avenir meilleur au Québec, ben je leur dit d’aller se faire foutre parce qu’ils ont rien compris.

Catégories