Le Sportnographe

Match ennuyant

Canadien nous a servi un spectacle des moins enivrants hier lors du premier match local de l’équipe. Une partie où les joueurs excitants du Ottawa sont restés très discrets et où Canadien a pratiqué le renvoi en zone adverse avec beaucoup de persistance. Comme si la flanalette n’avait écouté que l’épisode de “L’Académie de hockey McDonald” (ça ne sonne pas drôle un peu, “hockey” et “McDonald” dans la même phrase ?) où cet excellent pédagogue d’André Roy nous a expliqué le “p’tit chip”, qui consiste à dégager avec douceur le palet en zone adverse, et Denis Gauthier nous fait la démonstration du “wrap around the bord” (ou est-ce le “wrap around the clock” ?), qui consiste à lancer franchement la rondelle le long de la bande. Ce genre d’enseignement devrait être banni des ondes. On a bien hâte que Joël Bouchard et ses petits copains enseignent à Canadien “le tic-tac-toe croisé menant à un but spectaculaire”.

Les rumeurs courent qu’il y aurait épidémie de fusillades en Ligne Nationale, et c’est une chance pour le spectateur qui a eu droit à une troisième fusillade de barrage en quatre matchs, ajoutant un peu de punch à l’histoire de la rencontre. Pour cette occasion le cousin français s’en est fait enfiler deux par les talentueux plombiers du Ottawa, et on a trouvé qu’il aurait dû les arrêter. Le problème, c’est que Huette ne s’attendait pas à être fusillé par des joueurs mauvais, ce qui n’est pas compatible avec le talent du gardien tricoloré. Huet est trop bon, et c’est ce qui aura causé sa perte.

Sinon, nous avons officiellement baptisé Sergei Samsonov “Le Lutin”, parce qu’il ressemble à un lutin, pendant que certaines personnes présentes dans la salle de projection du Sportnographe ont noté que Michael Ryder ressemblait de plus en plus à un fabriquant de garbage goals plutôt qu’à un marqueur de garbage goals. “Il a sûrement dit à ses coéquipiers de s’installer en tapon devant le filet, et qu’il allait se charger de lancer dans le tas” a à peu près dit Normand Leblond en mangeant du pop-corn.

À ce sujet, selon un test à l’aveugle, le maïs éclaté “Sélection Mérite” léger avec faux beurre s’est révélé être le meilleur devant les marques maison de IGA et de Maxi. Prochainement, les résultats des tests en laboratoire d’échantillons de ces différents produits, et des tests d’urine de Michael “Pot Head” Ryder.

1 commentaire

Laisser un commentaire

  • Sur le match de samedi, mon seul commentaire reste celui-ci : Sheldon Souray porte très bien le qualificatif q’un membre du forum Petsi lui a donné.

    Entre Souray et mettre un cône sur la glace, je pense que je prends le cône. 1- il faut le contourner (la cafetière te laisse le champs libre et 2- un cône ne fait pas de gaffe et ne pogne pas de punition.

    Je pensais que la stratégie de Bob “crémeux” Gainey était d’afficher Souray et un des deux cerbères dans le but d’un échange. Force est d’admettre que la valeur de Souray diminue de match en match. Si Canadien se cherchait un centre, le voilà plutôt à la recherche de 3-4 bon défenseurs.

    Bien sûr, il a une pas pire garnotte mais l’objectif est pas de péter la baie vitrée derrière le goaler, c’est de mettre le palet dans le but.

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.