Le Sportnographe
Martin Lemay est un sweatshop (ou maquiladora) à lui tu seul
Accueil » Chapeau Richard ! » Martin Lemay est un sweatshop (ou maquiladora) à lui tu seul

Martin Lemay est un sweatshop (ou maquiladora) à lui tu seul

Les termes sweatshop et maquiladora (ou « atelier de misère » en français) représentent un concept du monde du travail dont le sens premier désigne une manufacture dans laquelle les employés sont exploités, travaillent trop longtemps ou de manière forcée, cela dans le but de permettre à l’entreprise d’engranger des profits au détriment de la misère des employés érigée en système.

Actuellement, 150 pays dans le monde sont le théâtre de ce type d’ateliers où travaillent environ 30 millions de personnes. Le principe de base est simple : une usine bénéficie d’une exonération d’expertise, de diplôme en communication et de maîtrise du français pour pouvoir produire à moindres coûts des analyses assemblées, transformées, préparées ou élaborées à partir d’opinion de salon et de lapsus inventés.

Au Québec, plus précisément à Montréal, nous avons la triste chance d’auberger l’incarnation idéale-typique de l’employé de ces manufactures souvent insalubres à l’oreille, à tout le moins irrespectueuses des droits de l’homme, en la personne de Martin Lemay, chez CKAC Sports.

Au Mexique, cette stratégie économique prit place dans le but de contrer une crise de l’emploi qui subsistait suite à l’échec d’un accord établi pour les travailleurs migrants mexicains, mais également suite à un exode rural qui n’avait fait qu’augmenter la population des villes telles que Mexico et Cancun, en plus d’accroître sensiblement le nombre de bidonvilles.

Chez CKAC Sports, on sait pas d’où ça vient, mais chose certaine, la transformation de Martin Lemay en une petite et moyenne maquiladora est à tout le moins responsable de la mise à la retraite forcée de Pierre Trudel et de son arrivée chez Sportnographe (merci CKAC). Est-ce également elle qui est responsable du lynchage de Jacques Fabi et André Pelletier, les oiseaux de nuit de la plus vieille station de radio francophone d’Amérique ?

Martin, t’sé, on t’aime. Mais pas trop. La nuit, tu peux continuer de dormir. À moins que CKAC nous ramène Roger Drolet. Là, tu pourrais rester réveillé, Martin.

On reconnecte un moment donné.

13 commentaires

Laisser un commentaire

  • Ouais Ben, même que mon chum Rémi (pour vrai) s’est fait réveiller par sa dernière émission quand son voisin a mis sa radio dans l’tapis pour rendre hommage à Fabi.

  • Mais, mais qui canalisera la horde de fous dangeureux que Fabi distrayait ? CKAC n’a aucune idée de l’horreur qu’ils viennent de libérer. Moi je ne prend pas de chance et je quitte la ville.

  • Je ne veux pas porter plainte à CKAC mais un peu, la nuit dernière, au lieu du joyeux quiz de M. Fabi, il a fallu que je me claque Claude Brochu et un spécial Chasse et pêche : les préparatifs. Des plans pour venir à bout de mon insomnie et me faire ronfler comme un bébé.

    J’ai de la misère à croire que Kia Mario Blain paie son “spot” plus cher pendant des reprises que pendant le quiz de M. Fabi.

  • c’est qui qu’on va appeler pour chialer contre les immigrants ou se rappeler du bon vieux temps dans l’anonymat de la nuit ?

  • C’est vrai que Martin fait un peu pitié. Mais il semblerait que lorsqu’on l’enferme dans les studios de CKAC durant les fins de semaine, on lui laisse quand même les restes des repas de Jean-Charles.

  • Et ben Gilles, je me demande combien de bidous de plus Super Martin et sa bande obtiendront de Corus grâce à ces reprises.

    Pardon ? Pas un sou de plus ? Ben dit moi pas qu’il se
    font enfirwaper, par les exécuteurs de Fabi par-dessus le marché !

    La rumeur court dans l’internet que Martin Lemay et Jean-Charles Lavoix s’habillent chez Croteau et font honte aux joliments habillés Martin (la voix de Canadien), Dany (l’analysse qui parle avec ses mains à la radio), Ron (le 3 fais le moà) et autres respectables corussiens tels Yvon (parlons hockey parce qu’on n’en parle jamais) et… cetera…

    Vous avez pas de l’info privilégiée à partager avec nous grâce à vos yeux ?

    Et est-ce que je rêve ou Corus Sports, c’est 6 heures de stock original et 18 heures de reprises par jour ?

  • entendu cette nuit sur ckac-sports ; à propos de l’alerte amber : « la police recherche un “jeune homme” de un an et demi… – martin lemay »

Achetez le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi – Tome 2!

Achetez le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi!

Achetez le recueil de citations politique Le club des mal cités!

RSS Le club des mal cités

  • André Arthur, qui a une explication
    Vous placez quelques dames au sommet d’une organisation, vous prenez un peu de recul, et vous regardez la foire poigner. L’article André Arthur, qui a une explication est apparu en premier sur Le club des mal cités.
  • Pascal Bérué, qui interpelle Horacio Arruda
    Le Dr Arruda, j’ai envie de lui dire des fois : Si ce n’est pas votre décision, clignez des yeux trois fois, je veux dire, envoyez-nous un signal de détresse. L’article Pascal Bérué, qui interpelle Horacio Arruda est apparu en premier sur Le club des mal cités.
  • Pascal Bérubé, qui interpelle Simon Jolin-Barrette
    J’ai l’impression que parfois, à travers ses interventions, c’est un petit peu un message de détresse qu’il nous envoie. J’ai envie de lui dire, si vous êtes en danger comme nationaliste à la CAQ, clignez des yeux deux fois. On va venir à votre secours! L’article Pascal Bérubé, qui interpelle Simon Jolin-Barrette est apparu en […]
  • Jeff Fillion, qui ose une prédiction à propos du Parti conservateur du Québec
    Dans mes prédictions actuellement, j’ai une bonne moyenne je pense. Je fais de bonnes prédictions. Dix, dix élus du nouveau parti de Éric Duhaime, en fait le Parti conservateur. Je pense que dix élus, ce serait peut-être le minimum.  L’article Jeff Fillion, qui ose une prédiction à propos du Parti conservateur du Québec est apparu […]
  • Éric Duhaime, qui explique sa principale motivation pour se lancer en politique
    Je considère qu’il est de notre devoir de faire l’impossible pour sortir de l’extrémisme sanitaire dans lequel la Coalition avenir Québec de François Legault nous enfonce depuis maintenant presque neuf mois. L’article Éric Duhaime, qui explique sa principale motivation pour se lancer en politique est apparu en premier sur Le club des mal cités.

Catégories

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.