Le Sportnographe

Marc Bergevin, qui explique qu’il aurait peut-être pu avoir mieux pour Kovalchuk

Dans mes conversations, y’a toujours des choses qui se discutent. Des possibilités. Pis y’a des fois des clubs qui vont dire: ok, c’est possible que je fasse, que je te donne ça, mais avant, j’sois certain que mon autre option est pas là. Mais je peux te revenir et le faire. Ou si mon option que j’aime mieux alors moi je prends un risque. Ce que je dis, c’est que j’aurais peut-être possible et capable d’aller chercher un petit peu mieux.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.