Le Sportnographe
Mais où est Farfadov ?
Accueil » Chapeau Richard ! » Mais où est Farfadov ?

Mais où est Farfadov ?

Ce soir, Canadien retirera le chandail de Serge Savard, que certains esprits tordus surnomment parfois “Sort Saverge”. Heureusement qu’ici au Sportnographe, nous ne nous abaissons jamais à rapporter ce genre de propos vulgaires. Il conviendrait bien plus de se demander si Sergio est vraiment un exemple pour la jeunesse considérant la maladresse dont il a été victime en étant d’abord impliqué dans un accident coin Sanguinet et René-Lévesque, puis en emboutissant une voiture stationnée à l’angle Pie-IX et Notre-Dame, en état d’ébriété (Sergio, pas la voiture), par un bel après-midi de septembre. Mais on ne vous parlera pas non plus de cela.

Ce qui préoccupe vraiment l’amateur de sport en ce moment, ce n’est certainement pas les boires et déboires de Serge Savard, la présence des Alouettes à la Coupe Grey ou la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques, mais plutôt les performances d’un autre Serge, celui qui se fait très discret par les temps qui courent et que l’on surnomme souvent “Le Farfadet” : Sergei Samsonov.

En effet, celui que Canadien a obtenu sur le marché des joueurs autonomes avant de savoir que Jean-Pierre Dumont allait être disponible, a quelques difficultés à se faire remarquer. Considérant le travail remarquable de Janne Miinimaa, on pourrait conclure qu’il s’agisse là d’une bonne chose. Néanmoins, on s’attendait à plus de Farfadov (comme l’a pertinemment baptisé Normand Leblond). Le petit Moscovite a une légère tendance à tourner en rond en périphérie de la ligne bleue (à ne pas confondre avec la “ligue bleue”), et à perdre le/la puck(e) aux mains de l’adversaire.

Bien sûr, Samsonov a récolté dix points en 18 matchs cette saison, ce qui devrait à peu près lui permettre d’égaler la production prépubère de 47 points qui lui avait permis de remporter le trophée Calder. Au départ, le fan de la Flanalette moyen s’attendait à beaucoup du petit Samso, mais c’était sans compter sur le flair indéfectible qu’ont Canadien et ses dirigeants pour les joueurs qui ont déjà été bons, mais qui ne sont plus que décevants. À l’inverse, Canadien a aussi tendance à échanger ses joueurs moyens qui deviennent super vedettes et/ou joueurs de concession chez l’adversaire. C’était bien mieux dans le temps de Serge Savard.

3 commentaires

Laisser un commentaire

Achetez le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi!

Achetez le recueil de citations politique Le club des mal cités!

RSS Le club des mal cités

  • Maxime Bernier, qui se sent manipulé
    Les politiciens et médias alarmistes se concentrent uniquement sur le nombre de cas d’infection #COVID19 pour justifier les confinements et ignorent les décès. Même technique de manipulation des esprits qu’ils utilisent depuis des années avec l’alarmisme climatique. L’article Maxime Bernier, qui se sent manipulé est apparu en premier sur Le club des mal cités.
  • Éric Duhaime, flatté d’être pris en considération pour la chefferie du Parti conservateur du Québec
    – Tsé, j’t’un être humain, pis je peux pas être insensible à ça, pis y’a des gens qui m’envoient des messages très touchants, pis je veux remercier tout le monde pis j’ai vu la page à matin, je sais que Fred Têtu est allé dans le show de Dominic Maurais. J’étais en train de faire […]
  • Christian Latreille, à propos du débat Trump-Biden
    Donald Trump et Joe Biden qui vont s’affronter encore pour un dernier débat jeudi à Nashville au Tennessee, et selon les règles établies, ça risque d’être un peu plus, facile à écouter, un peu moins cacaphonique. L’article Christian Latreille, à propos du débat Trump-Biden est apparu en premier sur Le club des mal cités.
  • Jeff Fillion, qui propose des solutions
    – Ce qu’on a besoin présentement, c’est d’un premier ministre pis qui essaie de désamorcer la peur. Faut que la switch à passe de ce côté là pour la CAQ. – Ouais, mais faut fermer les médias de Québécor. Si c’est ça, faut tu fermes les médias de Québecor. Faut que tu envoies en vacances […]
  • Michel Morin, visionnaire
    Je suis aussi contre le confinement, c’est moi qui ait mis de l’avant sur les réseaux sociaux le modèle de la Suède, de non-confinement. L’article Michel Morin, visionnaire est apparu en premier sur Le club des mal cités.

Catégories

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.