Le Sportnographe
sportnographe
Accueil » Les risques du direct

Les risques du direct

Pas facile la télé en direct. Un article plutôt intéressant.

“In the course of a few hapless days, Deley repeatedly stumbled over the names of star athletes (“the Honourable Leo Usain Bolt”) and his trackside commentators. He called Oscar Pistorius, the South African double-amputee “the fastest man on no legs”.

He invented events (“the men’s 100-metre hurdles”), forgot commercial breaks, missed links, paused for long moments to consult his script, corrected himself endlessly, asked his studio guest – the four-times Olympic gold medal-winning sprinter, Michael Johnson – whether he was a pole vaulter, and concluded one broadcast with the memorable sign-off: “So we have a gloriously sunny day here in the studio. We’ve seen some action this morning as well. Jessica Ennis. Good night.”

Voici une compilation de ses meilleurs moments :

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

S’abonner à l’infolettre

Recevez chaque semaine les nouvelles citations par courriel!

Achetez le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi – Tome 2!

Achetez le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi!

Achetez le recueil de citations politique Le club des mal cités!

RSS Le club des mal cités

  • Gilles Proulx, qui tend la main
    Il parle de réconciliation, pourquoi est-ce qu’il parle pas des têtes carrées du Canada anglais et des animateurs des réseaux qui ont étudié les questions pour créer une provocation auprès du Québec et nous traiter de racistes. On parle de réconciliation, commençons donc par se réconcilier avec les blokes.
  • Jeff Fillion, à propos des jeunes qui ne savent pas faire fonctionner une tondeuse
    – L’évolution des sociétés, c’est une montagne. C’est comme un graphique de COVID. Ça monte, ça monte, ça monte, ça l’atteint un sommet, ça se met à descendre. Et ça finit comme les Romains. On finira pas nous autres à se pogner le sac comme ils ont fait, pis à prendre du vin à dix […]
  • Valérie Leboeuf, pas éveillée
    Le ton a monté à l’Assemblée nationale aujourd’hui alors que François Legault a reproché à Gabriel Nadeau-Dubois d’être un wok pour qui les valeurs québécoises n’ont pas d’importance.
  • François Legault, qui donne sa définition de woke
    Pour moi, un woke c’est quelqu’un qui veut nous faire sentir coupable de défendre la nation québécoise, de défendre ses valeurs comme on l’a fait avec la Loi 21. De défendre nos compétences.
  • François Legault, qui n’est pas woke
    Il parle de Maurice Duplessis, qui avait beaucoup de défauts, mais il défendait sa nation. Y’était pas un woke comme le chef de Québec solidaire.

Catégories

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.