Le Sportnographe

Les Rangers du Kitchener, on s’en fout, c’est Canadien qui compte

Photo : THE CANADIAN PRESS/Graham Hughes
Photo : THE CANADIAN PRESS/Graham Hughes

Il y a des gens que je ne nommerai pas qui se plaisent à casser du sucre sur le dos des Rangers de Kitchener par les temps qui courent. Il conviendrait toutefois de s’interroger sur cette tendance : sont-ils vraiment intéressés par les activités du Kitchener ou bien tentent-ils simplement d’éluder un vrai drame, celui de Canadien ?

Oui, Canadien. La seule équipe de l’histoire de la Ligne Nationale dont la qualité première est d’être “bonne à quatre contre quatre”. Canadien, un club qui n’est bon qu’en fusillade, seul moment du match où ses petits attaquants n’ont pas peur d’aller dans la circulation parce qu’il n’y en a pas, justement.

On ne fait pas des enfants forts avec des victoires en prolongation, comme l’a sûrement déjà dit un expert un moment donné. En plus, ce n’est pas bon pour le stress. Regardez Carey Price. On nous disait que sa deuxième plus grande qualité (la première étant d’être le meilleur gardien au monde) était de bien supporter la pression. Hmmm, ouais, non, pas sûr.

Si je n’avais pas prédit que Canadien finirait 2e dans l’Est, je dirais probablement qu’il ne fera pas les séries.

En se fermant les yeux sur Canadien, les prétendus experts du Sportnographe évitent d’admettre que leur équipe préférée n’est pas devenue les Rangers du Kitchener, mais bien les Bulldogs d’Hamilton.

3 commentaires

Laisser un commentaire

  • Certains cassent du sucre dur le dos des Rangers de Kitchener alors que certain Rangers de Kirchener se cassent le crâne sur le dos de la bande…

  • Je vais pas le crier trop fort mais je crois que la raison pour laquelle Canadien va toujours en prolongation et en fusillade c’est tout simplement un complot orchesté par Robert(canadien) et Gerry(RDS)pour augmenter la popularité de Canadien. Moi je le dis ya anguille sous roche.

  • En tous cas, sur la photo, c’est pas Canadien qui compte… pis moé j’men fout pas des Rangers du machin, et je ne suis pas le seul : y’avait 5953 spectateurs le 30 du octobre pour voir l’intérieur de la boite crânienne à Fanelli (c’est-à-dire plus qu’à Phœnix le 2 du novembre pour voir le Coyotes vs Kings (5855), un match dans grande ligne…)! Price, y’était-tu dans lune de même avant le but? Non mais c’est qui le zouf qui s’est dit : on va mette une pub de viagra s’une bande, ça v’ête drôle…

Commentaires récents

Archives

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.