Le Sportnographe

Les espoirs de Canadien pourraient avoir leur chance, mais pas vraiment

Se tenait aujourd’hui le tournoi de golf de Canadien, une belle occasion pour les joueurs d’exhiber leurs “hooks” et/ou leur “slices” dans leurs plus beaux bas blancs. Si Canadien (en général) a tendance à se pointer dans le coin de Laval-sur-le-lac aux commandes d’une belle bête en forme de Hummer, ce n’est pas le cas des deux gardiens qui se feront la lutte pour jeter un oeil sur les buts. Non monsieur (oui, vous), Huet et Aebischer pratiquent le covoiturage, et si certaines langues pas très propres diront qu’il s’agit là simplement d’une tactique pour nous faire accroire qu’ils se disputeront le poste de numéro 1 de façon civilisée, il faut plutôt y voir un superbe gage de leur amour de la nature et le désir profond d’utiliser la voix réservée aux voitures avec passagers sur l’autoroute.

Le paysage enchanteur de Laval servit aussi de décor à Guy Carbonneau pour ne pas brandir de doigt d’honneur et pour expliquer aux journalistes qui ont les moyens de quitter l’île de Montréal, que “les trios sont déjà faits” et qu’il ne faut pas les confondre avec les quatuors improvisés pour le tournoi de golf. Voilà qui devrait solidement fouetter la troupe de jeunes joueurs remplis d’espoir et de brillant dans les yeux.

C’est que pour une fois, Canadien, future vedette de cinéma, a beaucoup de bons joueurs qui pourraient percer l’alignement. Or ledit alignement semble être coulé dans le ciment, une matière pulvérulente (c’est ce qu’on dit) très peu évidente à percer. Toutefois, Carbo estime que l’on pourrait avoir des surprises : “il y a toujours de la place pour une ou deux surprises”. Il faut donc s’attendre à être étonné, ce qui enlève bien sûr beaucoup à l’effet-surprise de la chose.

Disons qu’il serait peut-être intéressant de se passer de Aaron Downey ou Garth Murray pour faire de la place, sur un quatrième trio qui joue une minute par match, à un des huit aspirants que l’on aimerait voir être élu recrue de l’année. Un beau problème. Il nous semble d’ailleurs que ça faisait un bail que Canadien n’avait pas eu le défaut d’être trop bon…

7 commentaires

Laisser un commentaire

  • À mon plus grand étonnement, Le Devoir m’a appris ce matin que Plekanec ne joue pas au golf… Et moi qui pensait que ça faisait partie de la description de tâches de tout bon joueur de la LNH. Mais comment occupe-t-il ses étés le bougre ?

  • r’gardez, on aura un premier trio dont le centre est trop aveugle pour voir son ailier droit, un deuxième trio dont le centre vient d’apprendre à patiner, et un troisième trio dont le centre ne sait pas jouer au golf, à moins que ce ne soit l’aillier gauche ou l’aillier droit, mais ça revient au même.

    Pis le monde oublie que Carbo est une recrue, et rien dit qu’il est plus brillant que Mario Tremblay, alors, ouatte de phoque, on va se divertir en regardant notre Français nous montrer c’est quoi un athlète, une denrée rare au hockey…

  • Moi j’ai juste une chose à dire : y serait quasiment temps que Michel Ribeiro se rende compte qu’il a pu 19 ans, qu’il est pu dans les juniors pis qu’il pourrait par conséquent ne plus s’habiller comme une espèce de wannabe teenage vedette à la con. Non Michel, on n’a pas nécessairement besoin d’une nouvelle diva au sein de Canadien maintenant que José (prière de prononcer à la mexicaine avec un R) est parti boire de la Coors légère au Colorado.

  • L’histoire des trios n’est qu’une supercherie commerciale orchestrée par la multinationnale McDonald’s et le Canadien…Vous verrez dorénavant des bigmac à la place des fameux rôteux du Centre Bell…Et l’on offrira des figurines dans les joyeux festins pour enfants…
    Pour le mois d’octobre : les deux premières figurines : Sheldon Souray avec son bâton-puzzle et Saku Koivu avec un oeil gauche en guimauve rempli de gelée aux fraises…

    Charbonneau nous dit donc que ces trios sont déjà faits…Du pur conditionnement mental pour nous préparer au pire..

    Benlabedaine

Infolettre

Flux Le club des mal cités

  • Jean-François Gosselin, à propos des femmes en politique
    Quand moi j’approche quelqu’un, je veux pas me faire dire non, donc j’y vais tranquillement. […] Pis aussi, quand on convoite, je te dirais c’est encore plus vrai lorsque c’est des candidates parce que de nature, les femmes sont peut-être moins attirées par la politique. Pis pour moi ç’a toujours été important aussi d’avoir des […]
  • Luc Ferrandez, insulté
    Ça m’insulte de voir du monde mettre leur manteau d’hiver en été. Christ, achetez vous des manteaux d’été !
  • François Legault, à propos d’un meurtrier tué par la police
    Je suis content qu’on soit débarrassé de cet individu-là. Il faut voir aussi ce qui est arrivé. Étant donné que c’est quelqu’un qui était déjà ciblé, pourquoi a-t-il été relâché?
  • Jérôme Blanchet-Gravel, dur-à-cuire
    Dernier grand débat de société: si vous vous sentez intimidé par une caissière de 16 ans au Ashton qui vous propose de lui laisser 20% de #pourboire sur une machine, c’est que vous n’avez jamais fréquenté de quartiers où on peut vous braquer pour 20$ avec une arme.
  • Éric Duhaime, rassembleur
    Quand j’entends des gens nous traiter d’égoïstes, ou d’édentés ou de complotistes parce qu’on veut offrir un avenir meilleur au Québec, ben je leur dit d’aller se faire foutre parce qu’ils ont rien compris.

Catégories