Le Sportnographe

Le Tour du Sportnographe en direct de la Suisse

photo

Parfois, et on sait que ça vous arrive, parfois vous vous demandez : mais cé qucé qu’y sont le Sportnographe aujourd’hui coudonc.

Bin sachez-le, aujourd’hui, le Sportnographe en personne était sur les routes du Tour de France, en direct du Col des Mosses, avant-dernière difficulté de la journée.

Oui mesdames messieurs, comme vous pouvez le constater, tous les grands de ce monde routier, du genre Lance Armstrong et compagnie, ont pilé sur l’adresse internet du Sportnographe.

Si ça nous fait chaud au coeur? Et comment! Y’a pas une journée qui passe sans que l’on souhaite que quelqu’un nous pile dessus.

Cela dit, comment c’est pour le monde normal de voir une étape?

Imaginez-vous que le hockey se joue sur une patinoire de 200km de long et que l’objectif était d’aller compter à l’autre bout de la glace pis que vous êtes assis au 120e km de la glace, mais trop loin pour voir le but avec pas d’annonceur maison qui vous donne le score.

Bin ça ressemble à ça, sauf qu’une heure avant l’arrivée des coureurs, y’a 20km de long de voitures promotionnelles qui vous pitchent des aimants à frigidaire de la banque gogosse et des chapeaux de la marque de char du coin. Ou, en terme hockey, c’est comme les motorisés qui pitchent des chandails gratis de Canadien pendant les entractes sauf que des fois ça serait des sacs de petits saucissons de la marque Cochonnet.

Cela étant dit, le Sportnographe n’a pas seulement fait de la promotion de son site sur l’asphalte suisse. Non.

Il a aussi une analyse pour vous.

Armstrong est fini. Les autres aussi. Sauf Contador qui, lui, devrait remporter son 2ième Tour un doigt dans le nez jusqu’à Paris.

Une derniére semaine longue à prévoir. A part pour ceux qui aiment recevoir des chapeaux gratis de Skoda sur le bord de la route.

Ah oui. En passant, y’avait un ti garçon en haut du Col des Mosses avec un chandail de Canadien de Carey Price alors que son papa avait un chandail de Kovalev. On n’a pas eu le coeur de leur dire que Koko avait été échangé. Canadien est partout mais pas si que ça.

10 commentaires

Laisser un commentaire

Infolettre

Flux Le club des mal cités

  • Jean-François Gosselin, à propos des femmes en politique
    Quand moi j’approche quelqu’un, je veux pas me faire dire non, donc j’y vais tranquillement. […] Pis aussi, quand on convoite, je te dirais c’est encore plus vrai lorsque c’est des candidates parce que de nature, les femmes sont peut-être moins attirées par la politique. Pis pour moi ç’a toujours été important aussi d’avoir des […]
  • Luc Ferrandez, insulté
    Ça m’insulte de voir du monde mettre leur manteau d’hiver en été. Christ, achetez vous des manteaux d’été !
  • François Legault, à propos d’un meurtrier tué par la police
    Je suis content qu’on soit débarrassé de cet individu-là. Il faut voir aussi ce qui est arrivé. Étant donné que c’est quelqu’un qui était déjà ciblé, pourquoi a-t-il été relâché?
  • Jérôme Blanchet-Gravel, dur-à-cuire
    Dernier grand débat de société: si vous vous sentez intimidé par une caissière de 16 ans au Ashton qui vous propose de lui laisser 20% de #pourboire sur une machine, c’est que vous n’avez jamais fréquenté de quartiers où on peut vous braquer pour 20$ avec une arme.
  • Éric Duhaime, rassembleur
    Quand j’entends des gens nous traiter d’égoïstes, ou d’édentés ou de complotistes parce qu’on veut offrir un avenir meilleur au Québec, ben je leur dit d’aller se faire foutre parce qu’ils ont rien compris.

Catégories