Le Sportnographe

Le Sportnographe au Tour de France

Photo : (AP Photo/Peter Dejong)
Photo : (AP Photo/Peter Dejong)

Ici, au Sportnographe, on n’est pas du genre a prendre ça relax dans vie. Par exemple, lorsque Paul Meilleur-Aucoin a eu une ablation des ovaires en mars dernier, il a pris deux heures de congé. Qu’on lui a facturé.

De fait, où suis-je se demande la plupart de mes fans? Eh bien non je ne suis pas en vacances comme certains pourraient le croire bien au contraire. Je suis dans les France en plein pendant le Tour de.

Pourquoi? Certainement pas pour composer des articles relax dans un camping à Molines en Queyras à 2000 mètres d’altitude. Non. L’objectif est clair : faire des tests pour voir si vraiment c’est pas facile de monter des montagnes en vélo.

Fait que quoi? Bin fait qu’à date c’est pas évident pantoute. Probablement du fait que je n’ai pas encore commencé mon traitement d’EPO. Et aussi parce que c’est juste pas évident tout court.

Par exemple, monter le Mont Ventoux, c’est pas facile parce que c’est venteux. Qui l’eut cru?

Cela dit, en attendant que mon expérience soit complétée, le Sportnographe s’attend à ce que je couvre le Tour de France, d’autant que je suis en France et que c’est le Tour. Des adons comme ça, ça s’invente pas.

Alors?

Bin alors trois victoires françaises, une guerre entre Armstrong et Contador, des adversaires tellement loin que si ça tente à quelqu’un de s’embarquer dans le Tour demain il a autant de chance que le gagnant de l’an dernier, Sastre, à plus de 3 minutes de Contador.

En attendant, j’espère qu’il fait beau au Québec parce qu’ici, bin y fait beau. J’ai même vu un cerf gambader à 2400 mètres d’altitude. Y doivent être en forme en tabarouette.

3 commentaires

Laisser un commentaire

  • Moi je tiens à dire que je suis passé devant le Garage Munger la semaine dernière à Chicoutimi alors que je traînais par là en vacances.

    Franchement, je pensais pas que ça existait pour vrai un nom de famille laitte de même.

Infolettre

Flux Le club des mal cités

  • Yvon Deshaies, à propos des eaux usées
    – Louiseville a besoin d’un nouveau bassin des eaux usées. – C’est un dossier de marde.
  • Denise Bombardier, à propos d’André Brassard
    – J’ai été atterrée l’autre jour quand j’ai vu que le ministre de la Culture du Québec, ils ont fait un petit quiz, et on lui a demandé qui était notre grand metteur en scène, André… qui est décédé récemment? Vous allez me donner son nom? – Notre grand metteur en scène qui est décédé […]
  • Gilles Proulx, qui aime les vaches
    Alors qui est le plus bête? La pauvre vache ou l’homme? 24 belles grosses vaches, c’est beau des vaches, moi j’aime ça des vaches, c’est doux, c’est fin. Ça donne quelque chose une vache comparativement à nombre de traîneux de trottoirs.
  • Jacques Gourde, sans caviar
    Ça semble relativement facile pour un ministère de trouver une façon de refuser ou de divulguer, ou de clavarder des documents. On peut parler, ah, ça touche à la sécurité nationale, donc on clavarde.
  • Mario Dumont, à propos de Fady Dagher
    Comme on dirait dans l’horoscope, il est policier ascendant woke un petit peu là.

Catégories