Le Sportnographe
Le Sportnographe au Tour de France
Accueil » Alberto Contador » Le Sportnographe au Tour de France

Le Sportnographe au Tour de France

Photo : (AP Photo/Peter Dejong)
Photo : (AP Photo/Peter Dejong)

Ici, au Sportnographe, on n’est pas du genre a prendre ça relax dans vie. Par exemple, lorsque Paul Meilleur-Aucoin a eu une ablation des ovaires en mars dernier, il a pris deux heures de congé. Qu’on lui a facturé.

De fait, où suis-je se demande la plupart de mes fans? Eh bien non je ne suis pas en vacances comme certains pourraient le croire bien au contraire. Je suis dans les France en plein pendant le Tour de.

Pourquoi? Certainement pas pour composer des articles relax dans un camping à Molines en Queyras à 2000 mètres d’altitude. Non. L’objectif est clair : faire des tests pour voir si vraiment c’est pas facile de monter des montagnes en vélo.

Fait que quoi? Bin fait qu’à date c’est pas évident pantoute. Probablement du fait que je n’ai pas encore commencé mon traitement d’EPO. Et aussi parce que c’est juste pas évident tout court.

Par exemple, monter le Mont Ventoux, c’est pas facile parce que c’est venteux. Qui l’eut cru?

Cela dit, en attendant que mon expérience soit complétée, le Sportnographe s’attend à ce que je couvre le Tour de France, d’autant que je suis en France et que c’est le Tour. Des adons comme ça, ça s’invente pas.

Alors?

Bin alors trois victoires françaises, une guerre entre Armstrong et Contador, des adversaires tellement loin que si ça tente à quelqu’un de s’embarquer dans le Tour demain il a autant de chance que le gagnant de l’an dernier, Sastre, à plus de 3 minutes de Contador.

En attendant, j’espère qu’il fait beau au Québec parce qu’ici, bin y fait beau. J’ai même vu un cerf gambader à 2400 mètres d’altitude. Y doivent être en forme en tabarouette.

3 commentaires

Laisser un commentaire

  • Moi je tiens à dire que je suis passé devant le Garage Munger la semaine dernière à Chicoutimi alors que je traînais par là en vacances.

    Franchement, je pensais pas que ça existait pour vrai un nom de famille laitte de même.

S’abonner à l’infolettre

Recevez chaque semaine les nouvelles citations par courriel!

Achetez le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi – Tome 2!

Achetez le recueil de citations sportives Dans mon livre à moi!

Achetez le recueil de citations politique Le club des mal cités!

RSS Le club des mal cités

  • Adrien Pouliot, qui explique pourquoi nos dirigeants persistent avec les mesures sanitaires
    Et ces gens-là, font parti, ce sont des adeptes de ce qu’on appelle la grande remise à zéro, la grande réinitialisation, en anglais, le grand reset tsé.
  • Jérôme Blanchet-Gravel, à propos des mesures sanitaires au Mexique
    Parce qu’au Mexique vous savez, on respecte les mesures aussi un peu parce que ça fait bien. Ça fait bien auprès de l’Occident, on se passe du Purell dans les mains et on a l’impression d’appartenir nous aussi à la civilisation. Donc tsé, y’a un effet un peu de colonialisme sanitaire, vous comprenez, toutes ces […]
  • Richard Latendresse, qui se trompe de journal
    Rappelons à nos téléspectateurs qui est Jamal Khashoggi, ce journaliste Saoudien qui a été très critique à l’égard du régime, qui était, qui avait choisi comme cible, le prince héritier Saoudien. Il d’ailleurs s’était installé ici en Virginie Paul et il était chroniqueur au Journal de Montréal.
  • Richard Martineau, qui fait parler les morts
    Si Michel Chartrand était en vie aujourd’hui, il capoterait, y’en crèverait de voir ce qu’est devenue la gauche, qui ne défend plus les petits travailleurs, mais qui défend les handicapés, racisés, bi-spirituels, non binaires, qui ne parlent plus au monde, complètement déconnectés
  • Maxime Bernier, qui résume
    Ce sont les gauchistes woke qui sont racistes.

Catégories

Your Header Sidebar area is currently empty. Hurry up and add some widgets.