Le Sportnographe

Le septième joueur dans l’embarras

Certains diront qu’en qualifiant le match d’hier de “match des séries”, le Sportnographe a agi comme un mouton de Panurge, et ils auront tout à fait raison. Si ceux qui gagnent leur vie à suivre Canadien le disent, c’est que ça doit être vrai. Le personnel de recherchistes de ce site ne peut pas à la fois suivre ce qui se passe avec la teinture de Jacques Demers et se pencher sur si oui ou non il était juste de désigner la rencontre comme s’apparentant à un match des éliminatoires.

Néamoins, la partie d’hier nous aura permis de confirmer un problème récurrent chez Canadien, celui de la détresse de Kovalev en contrôle du puck. Le grand russe est un peu trop conscient de son talent pour manoeuvrer avec la rondelle, ce qui le pousse à garder possession du disque sur de longues périodes, soit jusqu’à ce qu’un joueur adverse assène subrepticement un petit coup de bâton sur sa palette. Comment voulez-vous que Higgins la mette dedans ou que Ryder enfile un garbage goal pendant ce temps ?

L’ami de Koko (il ne faut pas en douter) et attaquant préféré du Sportnographe (parce qu’il n’y en a pas beaucoup d’autres Québécois), Steve Bégin, a plié un peu trop brusquement sa jambe et s’en va retrouver le défenseur préféré du Sportnographe (parce qu’il n’y en a pas beaucoup d’autres Québécois), Francis Bouillon, à l’hosto. Ça ne fait plus beaucoup de petits gars de chez nous dans l’équipe. Imaginez des séries éliminatoires où les joueurs sont incapables de traduire l’émotion des partisans, et par conséquent, sont inaptes à être transportés par la foule. On ne pourra même pas sortir le cliché du “septième joueur”.

Dans un autre ordre d’idées, Mark Streit a hier déclaré qu’il a eu de la difficulté à se départir de ses automatismes suisses pour adopter ceux de la LNH. Pas évident de développer le réflexe de se débarrasser du disque. En attendant de revoir nos automates à l’oeuvre, préparons-nous au premier match de José Théodore avec le Colorado, et aux réactions émotives – qu’il gagne ou perde – des (vrais) amateurs de sport. Heureusement qu’ici, au Sportnographe, vous bénéficierez toujours d’un jugement fouillé et posé…

2 commentaires

Laisser un commentaire

  • On aura besoin du septième joueur dans les séries parce que j’pense que c’est important d’avoir au moins un joueur du Québette dedans l’uniforme tricolore de la sainte-flanelle… qui reste-t-il maintenant, Dandeneault et Ribeiro une chance…mais si ces 2 joueurs là ce blessent aussi, il nous reste toujours Carbo qui peut pas se blessé, y coach…

  • De la teinture ??? Moi qui croyais que la couleur plutôt orange des cheveux de Jacques Demers était due à une défaillance de mon téléviseur ! Vous me rassurez. L’influence de Youppi se fait sentir…

Infolettre

Flux Le club des mal cités

  • Jean-François Gosselin, à propos des femmes en politique
    Quand moi j’approche quelqu’un, je veux pas me faire dire non, donc j’y vais tranquillement. […] Pis aussi, quand on convoite, je te dirais c’est encore plus vrai lorsque c’est des candidates parce que de nature, les femmes sont peut-être moins attirées par la politique. Pis pour moi ç’a toujours été important aussi d’avoir des […]
  • Luc Ferrandez, insulté
    Ça m’insulte de voir du monde mettre leur manteau d’hiver en été. Christ, achetez vous des manteaux d’été !
  • François Legault, à propos d’un meurtrier tué par la police
    Je suis content qu’on soit débarrassé de cet individu-là. Il faut voir aussi ce qui est arrivé. Étant donné que c’est quelqu’un qui était déjà ciblé, pourquoi a-t-il été relâché?
  • Jérôme Blanchet-Gravel, dur-à-cuire
    Dernier grand débat de société: si vous vous sentez intimidé par une caissière de 16 ans au Ashton qui vous propose de lui laisser 20% de #pourboire sur une machine, c’est que vous n’avez jamais fréquenté de quartiers où on peut vous braquer pour 20$ avec une arme.
  • Éric Duhaime, rassembleur
    Quand j’entends des gens nous traiter d’égoïstes, ou d’édentés ou de complotistes parce qu’on veut offrir un avenir meilleur au Québec, ben je leur dit d’aller se faire foutre parce qu’ils ont rien compris.

Catégories